Antoine-Victor Desmarais

Antoine-Victor Desmarais, aussi écrit Desmarets ou Desmarest[1], est un architecte français, né en 1703, mort en 1770[2].

Antoine-Victor Desmarais
Présentation
Naissance
Décès
Nationalité  Royaume de France
Mouvement Architecture néoclassique
Œuvre
Distinctions 1er Grand prix de l'Académie en architecture (1728)

On le rencontre parfois sous le nom de Boucher-Desmarais, peut-être pour le distinguer d'Antoine-Victor Boutheroue-Desmarais, dessinateur des bâtiments du roi[3].

Biographie

Il a été l'élève de Lassurance, probablement le père, et a travaillé sur des constructions particulières à Paris. Il a obtenu le premier Grand prix à l’Académie en architecture le , sous le nom de Desmaretz sur le sujet un château[4],[5].

Il est dessinateur du roi en 1736. Pour un dénommé Dubois, il a construit au Parc-aux-Cerfs[3]. Il a probablement édifié, en 1743, l'hôtel d'Avejan, rue Saint-Thomas-du-Louvre[6].

En 1748, d'après Jacques Hillairet[7] il a construit sur le quai d'Orsay un bâtiment pour une entreprise de Coche pour la Cour, appelé la Ferme, avec quatre corps de bâtiments ayant une ouverture sur la rue de Lille. Au moment de la Révolution ce bâtiment a été transformé en caserne en 1795. Il est incendié pendant la Commune. Sur son emplacement et ce lui du palais d'Orsay a été construite la gare d'Orsay.

Cette même année, il a édifié pour le marquis Doria trois maisons, rue des Bourdonnais et rue Bertin-Poirée.

Il s'est présenté comme candidat à un poste d'architecte de la 2e classe en 1755, 1756, et en 1758, sans réussir, bien que figurant parmi les trois noms proposés par l'académie royale d'architecture au roi, à être choisi pour ce poste[8].

Il a construit pour lui-même, rue Prinesse.

Il a été marié à Louise-Marguerite Loir[9].

Notes et références

  1. Henry Lemonnier, W. Viennot, Procès-verbaux de l'Académie Royale d'Architecture, 1671-1793, Tome X Table générale, p. 95, Librairie Armand Colin, Paris, 1926 (lire en ligne)
  2. Desmarest dans Les architectes élèves de l'école des beaux-arts, 1793-1907 (lire en ligne)
  3. Voir : Michel Gallet.
  4. Henry Lemonnier, Procès-verbaux de l'Académie Royale d'Architecture, 1671-1793, Tome V 1727-1743, p. 33-34, Édouard Champion, Paris, 1918 (lire en ligne)
  5. Grands prix de Rome dans Les architectes élèves de l'école des beaux-arts, 1793-1907 (lire en ligne)
  6. Note : rue aujourd'hui disparue, qui était perpendiculaire à la rue Saint Honoré et reliait celle-ci à la Seine (voir le plan Gomboust de 1652).
  7. Voir : Jacques Hillairet, « Dictionnaire historique des rues de Paris ».
  8. Henry Lemonnier, Procès-verbaux de l'Académie Royale d'Architecture, 1671-1793, Tome VI 1744-1758, p. 248, 279, 311, 317 (voir)
  9. Documents du minutier central concernant l'histoire de l'art (1700-1750) : voir document du 14 décembre 1747

Annexes

Bibliographie

  • Michel Gallet, Les architectes parisiens du XVIIIe siècle. Dictionnaire biographique et critique, p. 187, éditions Mengès, Paris, 1995 (ISBN 2-8562-0370-1)
  • Henry Lemonnier, W. Viennot, Procès-verbaux de l'Académie Royale d'Architecture, 1671-1793, Tome X Table générale, p. 34, Librairie Armand Colin, Paris, 1926 (lire en ligne)
  • Portail de l’architecture et de l’urbanisme
  • Portail du royaume de France
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.