Antonia des Baux

Antonia des Baux (en italien : Antonia del Balzo; ca. 1355) était la seconde épouse de Frédéric III le simple, roi de Sicile

Antonia des Baux
Titre de noblesse
Reine consort de Sicile
-
Prédécesseur
Successeur
Biographie
Naissance
Vers
Décès
Sépulture
Nom dans la langue maternelle
Antonia del Balzo
Famille
Famille des Baux (en)
Père
François des Baux (en)
Mère
Marguerite de Tarente (d)
Fratrie
Conjoint
Autres informations
Religion

Biographie

Elle était fille de François des Baux (en) et de sa seconde épouse Marguerite de Tarente[1] Le seul frère issu du second mariage de son père était Jacques des Baux, dernier empereur titulaire de Constantinople[1]. Ses grands parents paternels étaient Bertrand III of Baux, comte d'Andria et Marguerite d'Aulnay[1]. Ses grands parents maternels sont Philippe Ier d'Anjou, prince de Tarente et Catherine de Valois-Courtenay[1].

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
8. Bertrand II des Baux (d)
 
 
 
 
 
 
 
4. Bertrand III des Baux (en)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
9. Berengaria (?) (d)
 
 
 
 
 
 
 
2. François des Baux (en)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
10. Robert d'Aulnay, Sire d'Aulnay (d)
 
 
 
 
 
 
 
5. Marguerite d'Aulnay (d)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
11.
 
 
 
 
 
 
 
1. Antonia des Baux
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
12. Charles II d'Anjou
 
 
 
 
 
 
 
6. Philippe Ier de Tarente
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
13. Marie de Hongrie
 
 
 
 
 
 
 
3. Marguerite de Tarente (d)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
14. Charles de Valois
 
 
 
 
 
 
 
7. Catherine de Valois-Courtenay
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
15. Catherine de Courtenay
 
 
 
 
 
 

Le , Antonia épouse Frédéric III le simple. Le futur a trente et un ans et la future dix-sept. Le roi a une fille d'un premier mariage, mais pas de fils[1]. Ce mariage scelle le Traité de Villeneuve (en), qui entérine définitivement la paix entre les royaumes de Naples et de Sicile[2] Antonia meurt après deux ans de mariage sans avoir mis au monde d'enfant. Frédéric III ne s'est pas remarié et meurt à son tour en 1377. Sa fille unique Marie Ire lui succède.

Références

  1. (en) Douglas Richardson, Plantagenet Ancestry: A Study In Colonial And Medieval Families, , p. 401.
  2. Salvatore Fodale, « Federico IV d'Aragona, re di Sicilia, detto il Semplice », dans Dizionario Biografico degli Italiani, vol. 45, Rome, Istituto della Enciclopedia Italiana, (lire en ligne).
  • Portail du Moyen Âge tardif
  • Portail de la monarchie
  • Portail de la couronne d'Aragon
  • Portail de la Sicile
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.