Antonin Deloume

Jean-Antonin Deloume (, Toulouse - , Paris), est un juriste français.

Antonin Deloume
Fonctions
Doyen
Faculté de droit de Toulouse (d)
-
Secrétaire perpétuel
Académie de législation
-
Secrétaire perpétuel
Académie des sciences, inscriptions et belles-lettres de Toulouse
-
Joseph Bressolles (d)
Mainteneur de l'Académie des Jeux floraux
-
Biographie
Naissance
Décès
(à 74 ans)
Paris
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Membre de
Distinctions

Biographie

Agrégé à la faculté de droit d'Aix-en-Provence en 1866, il devient professeur à la Faculté de droit de Toulouse en 1878.

Mainteneur de l'Académie des Jeux floraux en 1886

Il est fait officier de l'Instruction publique en 1888.

Il est lauréat de l'Académie française (prix Thérouanne)[1] et de l'Académie des sciences morales (prix Le Dissez de Pénaurin), en 1890, pour son ouvrage Les manieurs d'argent à Rome.

Deloume devient le secrétaire perpétuel de l'Académie de législation en 1895 et de l'Académie des sciences, inscriptions et belles-lettres de Toulouse. Il est pour beaucoup dans la détermination d'Ozenne de léguer l'Hôtel d'Assézat aux Sociétés savantes de Toulouse.

Il reçoit la Légion d'honneur en 1899.

Correspondant du Ministère, comité historique et scientifique, il est le doyen de la Faculté de droit de Toulouse de 1900 à 1906

Gendre de Charles Chesnelong, il est le beau-père de René d'Astorg.

L'impasse Antonin-Delorme, à Toulouse, est baptisé en son hommage.

Publications

  • Principes généraux du droit international en matière criminelle (1882)
  • Société de Géographie de Toulouse : De Brazza, Stanley, Léopold II, roi des Belges : Le Droit des Gens dans l'Afrique équatoriale (1883)
  • Les manieurs d'argent à Rome (1889), prix Thérouanne de l'Académie française en 1890
  • Personnel de la Faculté de droit de Toulouse depuis la fondation de l'Université de Toulouse : Traité de Paris 1228-29. Bulle de 1233 (1890)
  • Les manieurs d'argent à Rome jusqu'à l'Empire : les grandes compagnies par actions des publicains, les financiers maîtres dans l'État, les millions de Cicéron, les actionnaires, le marché, le jeu sous la République : étude historique (1890)
  • Les manieurs d'argent à Rome jusqu'à l'Empire [Texte imprimé] : les grandes compagnies par actions des publicains, les financiers maîtres de l'Etat, les millions de Cicéron, les actionnaires, le marché, le jeu : étude historique (Deuxième édition corrigée et augmentée, 1892)
  • Notice biographique sur M. Gustave Bressolles (1894)
  • Les sociétés scientifiques et littéraires à l'Hôtel d'Assézat-Clémence Isaure (1897)
  • Vue de Toulouse au XVIe siècle [Texte imprimé] : les Capitouls (1899)
  • Aperçu historique sur la faculté de droit de l'Université de Toulouse : maîtres et escoliers de l'an 1228 à 1900 (1900)
  • Histoire sommaire de la Faculté (1905)
  • La passion de l' argent dans les instincts, les lois et les mœurs des romains : ploutocratie croissante jusqu'à l'empire (1908)
  • Éloge de M. le Comte Fernand de Rességuier (1909)
  • Rapport sur les travaux de l'Académie (1910)
  • Éloge de M. Joseph Paget (1911)
  • Mémorial de jurisprudence des cours royales du Midi, Tome quarantième-deuxième contenant les livraisons des mois de janvier... , : avec le texte des arrêts des autres cours royales et de la Cour de cassation, et un bulletin administratif contenant les arrêts notables du Conseil d'Etat en matière contentieuse, ainsi que ceux sur la grande voiirie, la police de roulage, les élections..., etc.

Notes et références

Sources

  • Portail du droit français
  • Portail des universités françaises
  • Portail de Toulouse
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.