Argus As 014

L'Argus As 014 (nommé 109-014 par le Ministère de l'Air du Reich) est un pulsoréacteur fabriqué en série par la société Argus (créée par l'alsacien Henri Jeannin) et élaboré par Paul Schmidt et Georg Madelung dans les années 1940, afin d'équiper les missiles V1.

L'Argus As 014 d'un V-1.

Historique

Le premier moteur fut élaboré et construit dans les usines d'Argus à Berlin en 1942. Il fut acheminé à Peenemünde, le et le premier vol eut lieu le 10 décembre 1942.

Le pulsoréacteur fut évalué, ayant un excellent équilibre entre le coût et la fonction : une conception simple pour un coût minimal (3 500 RM). Le moteur produit environ plus de 2 200 N (230 kg) de poussée lorsqu'il est statique et 3 300 N (330 à 350 kg) de poussée en vol. Comme dans une automobile, l'allumage est fourni par une seule bougie fixée à environ 75 cm derrière les injecteurs montés à l'avant. Le carburant utilisé est de l'acétylène, le moteur en contient 500 kg.

Des modifications mineures aboutissent à l'Argus As 109-44.

Les Allemands ont fourni aux Japonais des données leur permettant commencer à développer des prototypes de moteurs Maru Ka10 pour un projet d'avion suicide, le Kawanishi Baika.

Après-guerre, il fut copié par les Américains en tant que Ford PJ31 pour la copie du V1 Republic-Ford JB-2, par les Soviétiques en tant que Chelomey D-3 pour le 10Kh (en) également une copie du V1 et par les Français pour l'engin cible ARSAERO CT 10.

Fonctionnement

Lorsque le V1 est propulsé par la rampe de lancement, le piston de l'Argus As 109-014 s'enflamme au contact de la vapeur émise par la rampe. C'est une réaction exothermique chimique créée lorsque le peroxyde d'hydrogène (appelé T-Stoff) et le permanganate de potassium (appelé Z-Stoff) sont combinés.

Utilisations

Outre le V1 et les copies étrangères, l'As 014 fut utilisé pour une série de projets ou prototypes :

  • Le Messerschmitt Me 328 un chasseur parasite ne dépasse pas le stade de prototype.
  • Le projet de chasseur-bombardier Henschel PJ 600/67 (de) fait l'objet d'un prototype puis est abandonné.
  • Il fut envisagé de motoriser le planeur de transport de parachutistes Gotha Go 345 qui lui-même n'a existé que comme prototype.
  • Dans le cadre du Jägernotprogramm (en) (programme d'urgence d'avion de chasse) on trouve le Heinkel P.1077 (en) dont seule une maquette est réalisée et les diverses versions du Messerschmitt P.1079 (en) restées à l'état de projets.
  • Il constitue la motorisation imposée du Miniaturjägerprogramm (programme de chasseur miniature) qui donna lieu à trois projets : Blohm & Voss P.213 (en), une version du Heinkel He 162 et Junkers EF 126 (en). Seul le Junkers EF 126 fit l'objet de prototypes terminés par les Soviétiques mais sans suites.
  • Le Tornado est lui un prototype de canot explosif.
  • Portail du génie mécanique
  • Portail de la Seconde Guerre mondiale
  • Portail de l’énergie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.