Armand Liorat

Armand Liorat, nom de plume de Georges Degas, né le à Sceaux et mort le dans la même ville, est un auteur dramatique et librettiste français.

Armand Liorat
Armand Liorat (cliché Camus)
Biographie
Naissance
Décès
(à 61 ans)
Sceaux
Nom de naissance
Georges Degas
Nationalité
Activités

Biographie

Fils de Pierre Degas, avoué et de Rose Berthault[1], Armand Liorat commence sa carrière professionnelle en qualité d’employé à la préfecture de la Seine, puis d'inspecteur en chef de la comptabilité administrative du département et des communes de la Seine[2].

Il commence sa carrière d’auteur par des chansons qui rencontrent du succès[3] : Robin, le petit Bordeaux, Péché Mignon. Il écrit ensuite pour des cafés-concerts (un drame à Nogent, les brioches du doge…).

En 1862 Il crée une revue La Chanson (journal hebdomadaire de critique littéraire et musicale) dont il est rédacteur en chef, et dont il rédige bon nombre d'articles. Dans l'éditorial du numéro 1[4] il précise son objectif : « C'est un programme bien ambitieux pour un pauvre journal dont le nom est si modeste ; mais n'a-t-on pas vu de petites chansons faire beaucoup de bruit dans le monde ? Donc, que Momus, le dieu de la bonne humeur, nous soit propice, et commençons. Notre dessein est de suivre avec soin les représentations de second ordre qui se donnent soit dans les salles spéciales de  concerts, soit dans les cafés chantants ; d'étudier le mérite des artistes qui s'y produisent, et de critiquer d'une manière juste, quoique bienveillante, les œuvres littéraires ou musicales auxquelles ces petites scènes lyriques donnent l'occasion de voir le jour… »

C’est en 1875 qu’il aborde le théâtre en écrivant les livrets d'opérettes ː Rosière d’ici, Mariée depuis midi, La leçon d’amour, beaucoup suivent, jusqu'à sa mort à 61 ans.

En 1897, il est officier de l'Instruction publique.

Publications

Notes et références

  1. « Armand Liorat », sur artlyrique.fr (consulté le 8 décembre 2018)
  2. G. d'Heylli Mac'Ramey., « 9 août 1898 », Gazette anecdotique, littéraire, artistique et bibliographique,
  3. Jules Martin, Nos auteurs et compositeurs dramatiques : portraits et biographies, Paris, Flammarion,
  4. « La chanson », sur gallica.bnf,

Liens externes

  • Portail de l’opéra
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.