Arnaud Gonzalez

Arnaud Gonzalez est un footballeur français né le 24 août 1977 à Dijon. Il joue au poste d'attaquant ou de milieu offensif.

Pour les articles homonymes, voir Gonzalez.

Arnaud Gonzalez
Situation actuelle
Équipe 1995-2013
Biographie
Nationalité Français
Naissance
Lieu Dijon (Côte-d'Or)
Taille 1,78 m (5 10)
Poste Attaquant
Parcours junior
Années Club
1992 CL Marsannay
1992-1996 AJ Auxerre
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1996-2005 AJ Auxerre 081 0(6)
2000-2001 AS Beauvais 035 0(2)
2005-2006 EA Guingamp 027 0(6)
2006-2013 Chamois niortais 213 (45)
Sélections en équipe nationale
AnnéesSélectionM (B.)
- France espoirs 5 (0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
Dernière mise à jour : 13 février 2013

Biographie

Formé à l'AJ Auxerre, club où il est arrivé à l'âge de 14 ans[1], Arnaud Gonzalez est vite considéré comme un futur espoir du club, au point que Guy Roux lui offre son premier match de D1 à l'âge de 19 ans en janvier 1996[2], ce qui lui vaut le titre de champion de France de Division 1. Une année exceptionnelle pour le joueur qui est en plus champion de National 3 avec la réserve bourguignonne, et surtout Champion d'Europe Junior avec l'équipe de France aux côtés de futurs grands noms du foot hexagonal. Mais il sera le seul membre des jeunes attaquants hexagonaux à ne pas avoir connu une carrière l'emmenant à l'équipe de France A. Ses partenaires de l'époque en sélection nationale junior en attaque se nommant Nicolas Anelka, Thierry Henry, et David Trezeguet[1].

Cependant, il doit attendre fin 1997 pour rejouer quelques matchs en D1 et connaitre par la même occasion son premier match européen (en C3)[2]. En outre, son temps de jeu ne s'améliore pas les saisons suivantes, et le départ de Guy Roux remplacé par Daniel Rolland se révèle peu bénéfique tant ce dernier ne compte pas sur lui.

C'est alors qu'est envisagé un prêt, Gonzalez débarque alors à Beauvais en D2 (et fraichement champion de National) avec lequel il va faire sa première saison pleine au haut niveau[1]. Terminant à une honnête 11e place au classement et après 34 matchs et 2 buts dans l'antichambre de l'élite, il revient à l'AJA plein d'espoir. Et Guy Roux, revenu au poste d'entraineur, semble compter davantage sur lui, malgré un rôle de remplaçant il participe à la 3e place de l'équipe en L1 en 2001-2002. Il participe en 2002-2003 à ses premiers matchs de C1, dont une entrée à Wembley contre Arsenal. Malgré tout, les saisons se suivent et se ressemblent pour Arnaud qui est le plus souvent réduit à un rôle de remplaçant dans l’attaque auxerroise, effectuant une dizaine de matchs par saison. D'autant plus dommage que ses meilleures prestations ont souvent été contrariées par des blessures qui l4ont empêché de franchir le dernier palier le menant à un poste de titulaire.

Il tente alors un retour en L2 à Guingamp, tout juste relégué de L1 et largement favori pour la montée avec un groupe d'expérience et de qualité aux noms ronflants (Suarez, Le Lan, Ecker, Martini, Diop, Watier...). Mais l'expérience s'avère difficile, les résultats ne sont pas là, et subissant le changement d'entraîneur, Arnaud fait à peine plus de 20 matchs pour 3 buts.

Il tente alors de se relancer dans un club plus modeste avec les Chamois niortais FC, tout juste promu de National, avec lequel il retrouve son ancien entraîneur de l'AS Beauvais : Jacky Bonnevay. Malgré deux bonnes saisons en L2, il ne peut empêcher la descente en National en 2008 mais décide de continuer l'aventure dans ce championnat. L'aventure en 2008/2009, dans la troisième division française est un véritable calvaire. Favori pour la montée en L2, Niort peine et se retrouve finalement relégué en CFA. Malgré la perte du statut pro, Arnaud joue la stabilité et s'engage sur le long terme en espérant insuffler un renouveau au sein de l'équipe des chamois. Ses efforts sont récompensés, en 2010, il est l'un des grands artisans du retour en National des chamois. Il réussit avec son équipe l'exploit d'enchainer une deuxième montée successive en 2012 et retrouve ainsi la L2.

Le , il rompt son contrat avec les Chamois niortais FC et décide de mettre un terme à sa carrière professionnelle[3].

Arnaud se lance un nouveau défi sportif en septembre 2015, amateur cette fois, en décidant de rejoindre un club de FUTSAL de la ville de Niort, le Racing Club Niortais.

Carrière

Statistiques d'Arnaud Gonzalez au 15 février 2013[4]
Saison Club Championnat Coupe nationaleCoupe de la LigueCompétition(s)
continentale(s)
SélectionTotal
Division MB MBMBCMBÉquipeMBMB
1995 - 1996 AJ Auxerre 1 - - - --------- 00
1996 - 1997 AJ Auxerre B 4 - - - --------- 00
1997 - 1998 AJ Auxerre 1 5 1 0 010Coupe UEFA20--- 81
1998 - 1999 AJ Auxerre 1 1 0 0 011------ 21
1999 - 2000 AJ Auxerre B 4 - - - --------- 00
2000 - 2001 AS Beauvais (prêt) 2 34 2 0 010------ 352
2001 - 2002 AJ Auxerre 1 12 1 0 000------ 121
2002 - 2003 AJ Auxerre 1 14 1 3 010Ligue des champions40--- 221
2003 - 2004 AJ Auxerre 1 13 0 2 000Coupe UEFA30--- 180
2004 - 2005 AJ Auxerre 1 10 1 3 110Coupe UEFA50--- 192
2005 - 2006 EA Guingamp 2 23 3 0 043------ 276
2006 - 2007 Chamois niortais 2 33 6 3 110------ 377
2007 - 2008 Chamois niortais 2 22 4 3 110------ 265
2008 - 2009 Chamois niortais 3 32 2 2 010------ 352
2009 - 2010 Chamois niortais 4 30 13 0 0-------- 3013
2010 - 2011 Chamois niortais 3 36 7 0 010------ 377
2011 - 2012 Chamois niortais 3 30 9 2 210------ 3311
2012 - 2013 Chamois niortais 2 12 0 2 010------ 150
Total sur la carrière 30850195153-140000 35658

Palmarès

Notes et références

  1. Arnayd Gonzalez, un champion d'Europe à Beauvais sur leparisien.fr. Consulté le 13 février 2013.
  2. Rencontre avec Arnaud Gonzaelez avant Niort-DFCO sur bienpublic.com. Consulté le 13 février 2013.
  3. Gonzalez dit stop sur francefootball.fr. Consulté le 13 février 2013.
  4. « Fiche d’Arnaud Gonzalez », sur footballdatabase.eu

Liens externes

  • Portail du football
  • Portail de la France
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.