Arnaud de Canteloup

Arnaud de Canteloup (ou Arnaud Frangier ou Frigier ou Chanteloup), était le fils du seigneur de Canteloup, à Carignan (Gironde), en Guyenne[2]. Sa famille était apparentée ou alliée [3] à celle de Clément V. Celui-ci l'éleva à la pourpre cardinalice en le nommant cardinal-prêtre du titre de Saint-Marcel[4].

Arnaud III de Canteloup

Arnaud III de Canteloup[1]
Biographie
Naissance XIIIe siècle
Château de Canteloup à Carignan
Décès
Avignon
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
par le
pape Clément V
Titre cardinalice Cardinal-prêtre de Saint-Marcel
Évêque de l’Église catholique
Archevêque de Bordeaux

Biographie

Cardinal Arnaud de Canteloup

Il devint prieur de La Réole vers 1280 puis fut nommé archidiacre, dans le diocèse d'Agen, vers 1305. Il succéda à Clément V comme archevêque de Bordeaux, le [5], durant seulement quelques mois. Il prit le nom d'Arnaud III de Canteloup, car troisième des Arnaud, archevêques de Bordeaux (après Arnaud I en 1022 et Arnaud II Géraud de Cabanac de 1103 à 1130)

Car en effet, lors du premier consistoire de Clément V le à Lyon, il fut promu cardinal-prêtre de Saint-Marcel[6]. Ce même pape le nomma ensuite camerlingue de la Sainte Église fonction qu'il assuma entre 1306 et 1310. Comme il était sujet anglais[7], il reçut la charge de doyen de Saint-Paul à Londres, le jusqu'à sa mort. Il assista au concile de Vienne au cours de l'année 1311 et devint cardinal-protoprêtre en août 1313[5].

Il acquit les terres de Montravel en Périgord qui restèrent à l'Archevêché jusqu'à la Révolution[1].

Le cardinal de Canteloup décéda à Avignon, le , par testament il laissa de grandes richesses à la cathédrale de Bordeaux[5].

Notes et références

  1. Jean Roy, « Nouvelle histoire des cardinaux françois, ornée de leurs portraits... », sur books.google.fr, (consulté le 16 juin 2016)
  2. D'après la note (1) de Jules Delpit au sujet du testament de Catherine de Canteloup, fille du seigneur de Carignan, qui précise qu’elle était petite-nièce de deux archevêques de Bordeaux de ce nom, parents du pape Clément V [n° XCVI ; testament du 16 avril 1475 de Catherine de Canteloup, veuve de Bertrand de Gères ; expédition originale sur parchemin, tirée des archives de la famille de Gères ; communiqué par M. J. Delpit ; Archives départementales de la Gironde]
  3. Les CANTELOUP étaient alliés aux de GOTH (de GOUT ou de GOT en occitan ; famille dont est originaire CLEMENT V) d’après Edouard GUILLON in « Les châteaux historiques et vinicoles de la Gironde » ; 1866-1869 ; ed. Coderc, Degréteau et Poujol (Bordeaux) ; tome 4 ; p. 19
  4. Edouard Féret (réédition de 2010), Personnalités & Notables Girondins : de l’Antiquité à la fin du XIXe siècle, Bordeaux, Editions Féret, , 640 p. (ISBN 978-2-35156-052-5, notice BnF no FRBNF42125939, présentation en ligne)
  5. Salvador Miranda, Cardinal Arnaud de Canteloup, University Park, Miami, FL 33199, 2010
  6. Chanoine Lopès (tome 2 ; réédition annotée et complétée de l’Abbé Callen, 1882 ; Gallica ; p. 250), L’église métropolitaine et primatiale Saint-André de Bordeaux, Bordeaux, Editions Féret et fils, (lire en ligne)
  7. En effet, l’Aquitaine est anglaise durant 3 siècles, de 1152 (mariage d’Aliénor à Henri II) à 1453 (bataille de Castillon, mettant un terme à la Guerre de Cent-Ans)

Voir aussi

Article connexe

  • Portail du catholicisme
  • Portail du Moyen Âge tardif
  • Portail d'Avignon
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.