Arré

L'Arré est une rivière française qui coule dans le département de l'Oise, dans l'ancienne région Picardie donc dans la nouvelle région des Hauts-de-France. C'est un affluent de la rive gauche de Brêche, et donc un sous-affluent de la Seine par l'Oise.

Pour l’article ayant un titre homophone, voir Arre.

L'Arré
(l'Arre)

L'Arré à Airion.

l'arrondissement de Clermont dans l'ancienne région Picardie
Caractéristiques
Longueur 15,7 km [1]
Bassin 94 km2 [1]
Bassin collecteur la Seine
Débit moyen (Clermont)
Nombre de Strahler 1
Organisme gestionnaire SIVB ou syndicat intercommunal de la vallée de la Brèche[2]
Régime pluvial océanique
Cours
Source Propriété Naquet
 Site inscrit (1946)[3]
· Localisation Saint-Just-en-Chaussée
· Altitude 92 m
· Coordonnées 49° 30′ 30″ N, 2° 26′ 21″ E
Confluence la Brêche, les prés Le Comte
· Localisation Clermont
· Altitude 65 m
· Coordonnées 49° 23′ 26″ N, 2° 24′ 13″ E
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche sans
· Rive droite sans
Pays traversés France
Département Oise
Arrondissements Clermont
Cantons Clermont, Saint-Just-en-Chaussée
Régions traversées Hauts-de-France
Principales localités Saint-Just-en-Chaussée, Clermont

Sources : SANDRE:« H2060600 », Géoportail, SIVB[2]

Géographie

L'Arré naît dans la propriété Naquet, parc à l'ouest de Saint-Just-en-Chaussée[3].

L'Arré naît sur le plateau picard, où se situe l'essentiel de son bassin, à l'ouest de la ville de Saint-Just-en-Chaussée. Elle traverse ensuite la commune de Valescourt et le village de Saint-Remy-en-l'Eau[4]. La rivière de l'Arré descend du nord au sud en sortant du canton de Saint-Just-en-Chaussée (entrant dans le canton de Clermont) et passe au hameau du Metz, au bas d'Avrechy, à l'est de Bizancourt, entre les deux sections du village d'Airion, puis à Crécy. Elle forme ensuite la limite entre Fitz-James et le territoire d'Agnetz, et se réunit à la Brêche dans les prés Le Comte, à l'est de Ramecourt[5]à son entrée dans la commune de Clermont. La longueur de son cours d'eau est de 15,7 km[1].

Communes et cantons traversées

L'Arré traverse les huit communes de Saint-Just-en-Chaussée (source), Valescourt, Saint-Remy-en-l'Eau, Avrechy, Airion, Agnetz, Fitz-James et Clermont (confluence), toutes situées dans le département de l'Oise[1],[4].

Soit en termes de cantons, l'Arré prend source dans le canton de Saint-Just-en-Chaussée, traverse et conflue dans le canton de Clermont, le tout dans l'arrondissement de Clermont.

Bassin versant

L'Arré traverse une seule zone hydrographique « l'Arré de sa source au confluent de la Brèche (exclu) » (H206) de 94 km2 de superficie[1]. Ce bassin versant est constitué à 88,09 % de « territoires agricoles », à 7,12 % de « forêts et milieux semi-naturels », à 5,24 % de « territoires artificialisés »[1].

Les cours d'eau voisins sont au sud, au sud-ouest et à l'ouest la Brêche, la Noye au nord-ouest, l'Avre au nord, la rivière des Trois Doms au nord-est, l'Aronde à l'est, et l'Oise au sud-est.

la Noye l'Avre les Trois Doms
la Brêche N l'Aronde
O    l'Arré    E
S
la Brêche la Brêche l'Oise

Organisme gestionnaire

L'organisme gestionnaire est le syndicat mixte du bassin versant de la Brèche.

Affluents

L'Arré n'a pas d'affluent référencé[1].

Rang de Strahler

Donc son rang de Strahler est de un.

Hydrologie


Histoire

Il paraît qu'en des temps reculés, l'Arré sortait de terre entre Plainval et le Fossé Thibault sous le bois Conatte, c'est-à-dire 3 600 mètres environ au-dessus de sa source actuelle. Des fossés existent encore depuis le château de Plainval jusqu'au pont de la route de Montdidier à Saint-Just-en-Chaussée. Cette rivière naît près de plusieurs sources dans l'enclos de l'ancienne abbaye de Saint-Just près de la Fontaine Syrique, desséchée depuis 1718[6].

La tradition locale situe le martyre de saint Just au niveau de la source, dans l'ancienne propriété Naquet, devenue depuis 1946 un complexe multisport communal (commune de Saint-Just-en-Chaussée). Là fut implantée une collégiale de chanoines séculiers, remplacée au XIIe siècle par une abbaye de chanoines prémontrés venus de l'abbaye de Dommartin [3] et qui subsista jusqu'à la révolution française. Ce serait près de la Fontaine Syrique qu'en l'An 278 ou en 303 se produisit le martyre du glorieux enfant nommé Just d'Auxerre dont le bourg de Saint-Just-en-Chaussée évoque le personnage[6].

Cette rivière était très exposée à des crues rapides. Il y eut un débordement si considérable que le 22 janvier 1757, l'étang de Crécy (commune d'Airion), aujourd'hui comblé, fut à peu près détruit par l'enlèvement de ses berges[5].

Étymologie

Elle porta le nom de « rivière de Warty » au XVIe siècle, Warty étant l'ancien nom de Fitz-James[7]. Son nom signifie rivière lente et paresseuse[6]. La rivière se nommait « Aragga » au Xe siècle, « Arais » au XIVe siècle.

Sites remarquables

Aménagements et écologie

Vallée de l'Arré sur la carte de Cassini à Avrechy et Airion.
Marais du pré des petites aunes à Airion.

La vallée de l'Arré, orienté nord-sud, servit au passage du chemin de fer pour la ligne Paris Amiens. Cette vallée a donc encore quatre gares sur le tracé Paris-Lille :

À Airion, le sentier de grande randonnée GR 124 passe sous la voie ferrée comme la route départementale D158.

Voir aussi

Notes et références

Notes

    Références

    1. Sandre, « Fiche cours d'eau - l'Arre (H2060600) » (consulté le 1er juin 2013)
    2. [PDF] « Propriété Naquet », sur Données.picardie.developpement-durable.gouv.fr (consulté le 1er juin 2013)
    3. Géoportail - Institut géographique national, « Géoportail » (consulté le 1er juin 2013)
    4. Précis statistique sur le canton de Clermont, arrondissement de Clermont (Oise), Louis Graves, page6, 1838
    5. La Brêche, une vallée et ses moulins, bulletin de l'écomusée du Beauvaisis, n°spécial, 1987
    6. Histoire de Clermont en Beauvaisis, des origines à nos jours, Claude Teillet, page 15, 1995, Office d'édition du livre d'histoire
    Ressource relative à la géographie :
    • Portail de l’Oise
    • Portail des lacs et cours d’eau
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.