Arthur Rackham

Arthur Rackham (19 septembre 1867 - 6 septembre 1939), est un artiste britannique, illustrateur de nombreux livres.

Pour les articles homonymes, voir Rackham.
Arthur Rackham
Autoportrait intitulé A Transpontine Cockney, 1934
Naissance
Décès
(à 71 ans)
Limpsfield
Nationalité
Britannique
Activité
Illustrateur
Formation
City of London School
City and Guilds of London Art School (en)
Lieu de travail
Mouvement
Fratrie
Harris Rackham (d)

Biographie

Rackham est né à Londres dans une famille qui compte douze enfants. À 18 ans, il travaille comme employé au « Westminster Fire Office » et commence à étudier à l’École d’Art de Lambeth. Dès 1888 il expose à la Royal Academy comme aquarelliste.

En 1892 il quitte son poste d'employé et commence à travailler comme journaliste et illustrateur pour l’hebdomadaire Westminster Budget. Cependant, ses premières œuvres n’ont pas encore la dimension fantastique ou merveilleuse qu'elles auront par la suite : Rackham n’a pas encore trouvé son style, et n'a pas le succès qui lui permettra par la suite de choisir les œuvres littéraires qu'il veut mettre en images. Son premier recueil d’illustrations est publié en 1893. Dès lors et jusqu’à sa mort en 1939, il illustrera de nombreux ouvrages. La première manifestation de son goût pour une certaine préciosité trouvera son expression dans l'édition illustrée de The Dolly Dialogues, d'Anthony Hope, en 1894.

En 1903, il épouse Edyth Starkie (1867-1941) dont il aura une fille, Barbara (1908-1993).

Rackham gagne la médaille d’or à l’exposition universelle de Milan en 1906 et une autre à l’exposition internationale de Barcelone[Quoi ?] en 1911. Ses œuvres font l’objet de nombreuses expositions, notamment au Louvre (Paris) en 1914. Membre de la Royal Watercolour Society, il est nommé Maître de l'Art Workers' Guild en 1919. Il fut un collaborateur du magazine pour enfants Little Folks.

Arthur Rackham meurt en 1939 d’un cancer dans sa propriété de Limpsfield dans le Surrey.

Œuvre

L'œuvre de Rackham est bien plus riche qu'on ne le pense généralement ; certes, la majeure partie de son travail concerne les livres pour enfants : Les Contes des frères Grimm (1900) ; Rip van Winkle (1905) ; Peter Pan (1906), ainsi que Alice au pays des merveilles (1907), notamment. Cependant, il a aussi travaillé sur nombre d’ouvrages pour adultes : Le Songe d'une nuit d'été (1908), Ondine (conte) (1911), The Rhinegold and the Valkyrie (L'or du Rhin et la Valkyrie) (1911), etc.

Il a par ailleurs illustré The Ingolsby Legends ou Mirth and Marvels de Thomas Ingoldsby (William Heinemann, 1919).

Annexes

Bibliographie

  • Franck Aveline, « Rackham l'enchanteur », dans L'Indispensable no 2, octobre 1998, p. 24-28.
  • Jean-Marie Carré, « Arthur Rackham », dans L'art et les artistes, revue d'art ancien et moderne des deux mondes, juin 1912.
  • (en) James Hamilton, Arthur Rackham : a biography, New York : Arcade Pub., 1990. (ISBN 1559700963)
  • (en) Derek Hudson, Arthur Rackham: his life and work., New York : Scribner, [1960].
  • (en) Clarke Historical Library, « Arousing Delight: Arthur Rackham, Artist and Illustrator », Central Michigan University (consulté le 10 septembre 2017).
  • François Fièvre, TIM BURTON, Horreurs Enfantines : Dans l’ombre échevelée de la forêt des contes absurdes : Tim Burton et la tradition du livre illustré pour la jeunesse, Paris, L'Harmattan, , 214 p. (ISBN 978-2-343-08424-4, notice BnF no FRBNF44518619, lire en ligne), (11 pages).
  • André-François Ruaud, Arthur Rackham, Les Moutons électriques, 2017 (ISBN 978-2-36183-410-4)

Liens externes

Ouvrages illustrés en ligne 
  • Portail de la littérature britannique
  • Portail des contes et fables
  • Portail de la fantasy et du fantastique
  • Portail de la littérature d'enfance et de jeunesse
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.