Artjoms Rudņevs

Artjoms Rudņevs, né le à Daugavpils, est un footballeur de nationalité lettonne et d'ethnie russe. Il occupe actuellement le poste d'attaquant.

Artjoms Rudņevs

Artjoms Rudņevs en 2012 avec Hambourg.
Biographie
Nationalité Letton
Naissance
Lieu Daugavpils (URSS)
Taille 1,83 m (6 0)
Poste Attaquant
Pied fort Droit
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
2004-2009 Daugava Daugavpils 75 (21)
2009-2010 Zalaegerszeg TE 35 (23)
2010-2012 Lech Poznań 73 (45)
2012-2016 Hambourg SV 76 (17)
2014 Hanovre 96 16 0(4)
2016-2017 FC Cologne 19 0(4)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2007-2009 Lettonie espoirs 09 0(3)
2008-2017 Lettonie 36 0(2)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 10 octobre 2017

Le 29 septembre 2017, il annonce sa retraite sportive à l'âge de 29 ans et met à terme son contrat avec le FC Cologne.

Biographie

Son parcours en Europe de l'Est

Artjoms Rudņevs commence sa carrière dans le club local du Daugava Daugavpils, en 2005. En trois saisons[Note 1], il joue soixante-deux matches, marque dix-huit buts et remporte la Coupe de Lettonie. Il est également appelé par le sélectionneur national pour jouer avec la Lettonie, et enfile pour la première fois le maillot bordeaux le contre l'Estonie.

En février 2009, il rejoint le club hongrois du Zalaegerszeg TE. Cependant, son contrat n'est pas validé, l'ancien étant toujours actif. Le joueur porte donc l'affaire devant la FIFA, qui lui donne raison quelques mois plus tard[1]. Rudņevs fait ses débuts au mois de mai[2], et joue les derniers matches de la saison 2008-2009. La saison suivante, le Letton devient l'attaquant numéro un de Zalaegerszeg, qu'il mène à la cinquième place avec ses quatorze buts, ce qui le place sur la troisième marche du classement des buteurs. En parallèle, son équipe réalise un bon parcours en Coupe de Hongrie en atteignant la finale, qu'elle perd contre Debrecen. Ce dernier ayant remporté le championnat, Zalaegerszeg récupère une place pour la Ligue Europa.

Signature compliquée au Lech Poznań

À l'essai du 23 au au Lech Poznań, club polonais champion en titre, Artjoms Rudņevs est tout proche d'y signer un contrat. Alors qu'il a passé la visite médicale, les deux clubs ne parviennent pas à trouver un accord, et Rudņevs retourne en Hongrie. Finalement, plus d'un mois plus tard, le club polonais officialise la venue du joueur, qui paraphe un contrat de quatre ans[3]. Il vient pour faire oublier l'ancien buteur vedette Robert Lewandowski, parti au Borussia Dortmund et toujours pas remplacé. Le Letton fait ses débuts avec Poznań le 7 août contre le Widzew Łódź en rentrant en jeu dix minutes après le début de la seconde période, et ouvre le score vingt minutes plus tard[4]. Lors des quatre matches suivants, il trompe par trois fois le gardien adverse, et donne la victoire à son club contre le Śląsk Wrocław lors de la cinquième journée.

Artjoms Rudņevs, bourreau de la Juventus.

Cinq jours plus tard, il dispute son premier match européen, au Stadio Olimpico de la Juventus. Face à l'un des favoris du groupe, Rudņevs se dévoile au grand public, en réalisant un hat-trick[5]. Son dernier but, inscrit des trente mètres lors des arrêts de jeu, est le plus beau de la rencontre, et fait exploser de joie le millier de Lechici présent au stade. Le joueur déclare alors avoir fait « le meilleur match de sa carrière jusqu'à présent », mais reste étrangement muet pendant un mois, avant de retrouver le chemin des filets en huitièmes de finale de Coupe de Pologne contre le KS Cracovia. Buteur régulier, il évite le pire à son équipe, qui n'avance pas en championnat mais réalise des exploits en Ligue Europa. Contre les Italiens au match retour et face à son « gardien de but préféré », Alex Manninger, Rudņevs refait parler de lui, en qualifiant le Lech grâce à un but marqué en début de match[6]. Rejoint en fin de match, Poznań élimine tout de même le mythique club bianconero, et se qualifie pour les seizièmes de finale. Auteur d'une grosse première partie de saison, le troisième meilleur buteur d'Ekstraklasa est cité parmi les trois meilleurs joueurs lettons de l'année par sa fédération, mais n'obtient que la deuxième place, battu par Kaspars Gorkšs[7].

En Allemagne

Statistiques

Statistiques individuelles[8]
SaisonClubPaysChampionnatCoupes nationalesCoupes d’Europe
2005 FC Ditton Daugavpils Virsliga4 matchs / 4 buts
2006 FC Ditton Daugavpils Virsliga20 matchs / 4 buts
2007 FK Daugava Daugavpils Virsliga19 matchs / 7 buts
2008 FK Daugava Daugavpils Virsliga19 matchs / 7 buts
2008-2009 Zalaegerszeg TE Nemzeti Bajnokság I4 matchs / 2 buts
2009-2010 Zalaegerszeg TE Nemzeti Bajnokság I26 matchs / 18 buts1 match / 0 but
2010-2011 Lech Poznań Ekstraklasa27 matchs / 11 buts5 matchs / 4 buts8 matchs / 5 buts
2011-2012 Lech Poznań Ekstraklasa29 matchs / 22 buts4 matchs / 3 buts
2012-2013 Hambourg SV 1.Bundesliga33 match / 12 buts1 match / 0 but

Buts internationaux

#DateLieuAdversaireScoreRésultatCompétition
1.Riga, Lettonie Malte2-0VictoireQualifications pour l'Euro 2012

Palmarès

Notes et références

  • Note :
  1. Les saisons lettonnes se déroulent selon l'année civile.
  • Références :
  1. (hu) Rudņevs reçoit une autorisation temporaire sur le site officiel du Zalaegerszeg TE, le 8 mai 2009.
  2. (hu) Fiche du match sur le site officiel du Zalaegerszeg TE, le 9 mai 2009.
  3. (pl) Artjoms Rudņevs au Lech Poznań sur le site officiel du Lech Poznań, le 3 août 2010.
  4. (pl) Fiche du match sur 90minut.pl. Consulté le 23 décembre 2010.
  5. L'intenable Rudņevs met la Juve en échec sur le site de l'UEFA, le 16 septembre 2010.
  6. La Juve tenue en échec est éliminée sur le site de l'UEFA, le 1er décembre 2010.
  7. Gorkšs distingué en Lettonie sur le site de l'UEFA, le 22 décembre 2010.
  8. (en) « Fiche de Artjoms Rudņevs », sur national-football-teams.com

Liens externes

  • Portail du football
  • Portail de la Lettonie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.