Association vaudoise des écrivains

L'Association vaudoise des écrivains (AVE), fondée le , est une association d'écrivains du canton de Vaud en Suisse.

Association vaudoise des écrivains
Histoire
Fondation
Cadre
Type
Pays
Organisation
Site web

Historique

Le premier président de l'AVE, Paul Budry, décrivit dans la presse de l'époque le but de cette association initialement appelée "Association des écrivains vaudois": Il s'agit d'un groupement professionnel destiné à défendre des intérêts strictement professionnels.
Ils furent quarante écrivains lors de la création de l'association dont Daniel Simond, Emmanuel Buenzod, Henri Perrochon (qui deviendra président après Budry), Léon Savary, Gustave Roud, Jean Gabus, le Dr René Burnand, Ramuz, Alfred Gehri, Albert Verly, Jean Nicollier, Robert Chessex, William Thomi et Francis Bernier[1].

Le communiqué du 11 novembre précise: Diverses commissions d'information et de surveillance ont été instituées, ainsi qu'un service juridique et un service de recouvrements. Il a été décidé de constituer un fichier bibliographique complet des écrivains vaudois contemporains, et d'organiser une fois l'an à Lausanne une Journée des écrivains, où se rencontreront familièrement les auteurs et les amis des lettres.

Elle adhéra à la Fédération internationale des écrivains de langue française (FIDELF), qu'elle accueillit à Lausanne pour son congrès de 1985. De même, elle initia la fondation de la République trialpine des arts et des lettres réunissant en son sein les associations d'écrivains du Val d'Aoste, des régions françaises de Savoie et de Rhône-Alpes, ainsi que des cantons de Vaud, Genève et Valais [2].

Journées du livre vaudois

L'Association désire que le public se familiarise avec les œuvres des écrivains vaudois et puisse rencontrer les auteurs. Les Journées du livre vaudois qu'imagina l'AVE allaient devenir cet évènement, au cours duquel les écrivains vendent et dédicacent leurs ouvrages. Elles constituèrent d'abord un événement littéraire et mondain. En 1962 un Vaudois d'adoption, Georges Simenon, y est présent. En 1987 et 1990, elles s'étalèrent même sur plusieurs jours au Forum de l'Hôtel de Ville de Lausanne.

Rendez-vous littéraires

Il fut institué également des séances de lecture et de présentation de livres. Ces « Rendez-vous littéraires » se tenaient le 15 de chaque mois et avaient lieu au Café romand à Lausanne.

Prix des écrivains vaudois

Le « Prix des écrivains vaudois », créé pour médiatiser l’association, est un prix littéraire accordé par elle à ceux de ses membres dont l'ampleur et la qualité de l'œuvre littéraire est reconnue comme majeure. William Thomi fut le premier lauréat du « Prix du livre vaudois », qu’il reçut à titre posthume en 1950, car il était mort l'année précédente. Il a pris son nom actuel en 1981.

Le jury est composé de trois membres actifs de l’Association vaudoise des écrivains.

Lauréats

Publications

L'AVE publie dès 1986 un bulletin trimestriel: Sillages[3], il a été récemment décidé de créer une véritable revue, dont la parution sera limitée à deux numéros par an (printemps et automne). Le premier numéro en préparation présentera le lauréat du prix de poésie de l'AVE et l'ensemble de l'œuvre couronnée.

Présidents de l'AVE

Membres actuels

L'AVE comptait près de 150 membres en 2018, parmi lesquels Raphaël Aubert, Rafik Ben Salah, Sylvie Blondel, Jacques-Etienne Bovard, Christian Campiche, Olivier Chapuis, Pierre Crevoisier, Sabine Dormond, Hélène Dormond, Jean-Yves Dubath, Francis Georges-Perrin, Jacques Herman, Philippe Jacottet, Claire Krähenbühl, Pierre-Yves Lador, Philippe Lamon, Rachel Maeder, Annik Mahaim, Janine Massard, Jacques Neyrinck, Jean-Michel Olivier, Ferenc Rakoczy, Anne-Frédérique Rochat, Julien Sansonnens, Olivier Sillig, Jean-François Sonnay, Pierre-Alain Tâche, Philippe Testa,

Notes et références

Liens externes

  • Portail de la littérature
  • Portail arts et culture de la Suisse
  • Portail du canton de Vaud
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.