Auderghem

Auderghem [odəʁɡɛm] (en néerlandais Oudergem ; en brusseleir Âvergoum[2]) est une des 19 communes de la région de Bruxelles-Capitale. Elle est officiellement bilingue.

Cet article possède un paronyme, voir Audeghem.

Auderghem
(nl) Oudergem

Le château Sainte-Anne.

Héraldique

Drapeau
Administration
Pays Belgique
Région Région de Bruxelles-Capitale
Communauté  Communauté française
 Communauté flamande
Arrondissement Bruxelles-Capitale
Bourgmestre Didier Gosuin (LB - DéFI) (empêché)
Sophie de Vos (DéFI) (f.f.)
Majorité LB (DéFI) - Ecolo-Groen
Sièges
LB (DéFI)
Ecolo-Groen
MR-OpenVLD
PS
L.Cit.1160
31
19
8
2
1
1
Section Code postal
Auderghem 1160
Code INS 21002
Zone téléphonique 02
Démographie
Gentilé Auderghemois(e)[1]
Population
– Hommes
– Femmes
Densité
33 740 ()
47,76 %
52,24 %
3 735 hab./km2
Pyramide des âges
– 0–17 ans
– 18–64 ans
– 65 ans et +
()
20,52 %
61,45 %
18,03 %
Étrangers 22,19 % ()
Taux de chômage 12,71 % (octobre 2013)
Revenu annuel moyen 14 681 €/hab. (2011)
Géographie
Coordonnées 50° 49′ nord, 4° 25′ est
Superficie
– Surface agricole
– Bois
– Terrains bâtis
– Divers
9,03 km2 (2005)
6,88 %
36,93 %
53,28 %
2,91 %
Localisation

Situation de la commune au sein de
la région de Bruxelles-Capitale
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Auderghem
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Auderghem
Liens
Site officiel auderghem.be

    Elle compte 34 464 habitants, 16 496 hommes et 17 968 femmes, appelés Auderghemois(es), et couvre une superficie de 9,0296 km2, soit une densité de 3 816,78 habitants/km².

    Située au sud-est de la ville de Bruxelles, le long de la vallée de la Woluwe et à l'orée de la forêt de Soignes, Auderghem est une commune privilégiée du point de vue de son environnement. Malgré les grands axes qui la sillonnent (Boulevard du Souverain, Chaussée de Wavre, Viaduc Herrmann-Debroux) et l'intensification du trafic routier, Auderghem a su préserver une partie relativement importante de son patrimoine naturel et historique : les étangs, l'abbaye du Rouge-Cloître de la famille Beruck et son centre d'Art, le château de la Solitude, le prieuré de Val Duchesse, le château de Trois-Fontaines, le château Sainte-Anne et la remarquable chapelle Sainte-Anne.

    Elle est limitrophe des communes de Etterbeek, Ixelles, Overijse, Tervuren, Watermael-Boitsfort et Woluwe-Saint-Pierre.

    Étymologie

    Le nom d'Auderghem apparait pour la première fois dans une charte de 1253. Il proviendrait de Oudrenghem qui signifierait « vieille maison » (Ouder : vieux et ghem, dérivé du vieil germanique haim : maison). Ce nom pourrait même remonter à l'époque franque et serait alors issu de Aldaharinga haim, qui signifie « maison d'Aldaric ». Une hypothèse serait que déjà au Ve siècle, on trouvait à Auderghem plusieurs domaines agricoles dont le plus important était peut-être celui d'un certain Aldaric, guerrier venu de l'Est avec les migrations et qui choisit, pour s'y établir, une clairière dans la forêt.

    Histoire

    Trois villages de la forêt (Auderghem, Watermael et Boitsfort) vivent depuis des siècles ensemble. En 1794, les soldats de la Révolution française décidèrent de séparer Auderghem, Watermael et Boitsfort pour en faire 3 communes distinctes.

    En 1811, Napoléon, par décret impérial, décide de réunir à nouveau en une seule entité administrative les 3 villages de Watermael, Boitsfort et Auderghem. Mais Auderghem fut rapidement détaché, par arrêté royal, de la commune de Watermael-Boitsfort. Auderghem devint alors une commune indépendante en 1863, avec ses 1 600 habitants.

    La construction de la ligne de chemin de fer reliant Bruxelles et Tervuren ainsi que, en 1910, la construction du Boulevard du Souverain modernise la commune, la population augmente rapidement. Elle atteint les 8000 habitants à la fin de la Première Guerre mondiale[3].

    Le prieuré de Val Duchesse.

    Le prieuré et le château de Val Duchesse habite la commune. Cette propriété de la donation royale est rarement accessible au public. C'est là que les Ministres du Gouvernement fédéral se réunissaient à une époque et sporadiquement de nos jours.

    La chapelle Sainte-Anne dont les origines remontent au XIIe siècle est, elle, accessible au public. Désaffectée en 1843, elle fut vendue à plusieurs reprises. Elle comporte encore des sculptures et du mobilier du Moyen Âge. C'est le plus ancien monument de la commune.

    Fin du XIXe siècle, Auderghem fut investie par la noblesse et la bourgeoisie de Bruxelles, qui construisirent des résidences de campagne, comme dans la commune voisine de Watermael-Boitsfort. Beaucoup de ces résidences ont été détruites. Le château de la Solitude construit en 1912 par la duchesse de Croÿ ou l'ancien château Waucquez qui fut résidence du bourgmestre et chef de cabinet du Roi, Henri de Brouckère, sont encore debout au XXIe siècle.

    L'abbaye du Rouge-Cloître.

    Le château de Rouge-Cloître est vendu en 1960 et détruit dès l'année suivante. Ce château, après avoir appartenu à Félix Govaert (acte du 28 juin 1911 passé devant le notaire Georges de Ro à Saint-Josse-ten-Noode), devint la propriété du notaire Albert Poelaert, neveu du célèbre architecte Joseph Poelaert, puis, en 1927, du comte de Meeus. En 1953 fut créée la Société du Château de Rouge-Cloître (Annexes au Moniteur belge, 2 et 3 février 1953) qui avait pour objet la mise en valeur du domaine[4].

    La Commune d'Auderghem offre de nombreux espaces verts. Outre le prieuré de Val Duchesse, on y découvre le prieuré ou Abbaye du Rouge-Cloître, le Jardin botanique Jean Massart, la forêt de Soignes, le Parc du Bergoje, le Parc de Woluwe, le parc Seny.

    Héraldique

    La commune possède des armoiries qui lui ont été octroyées le 31 juillet 1926. Elles montrent les symboles de deux anciennes abbayes importantes de l'actuelle commune. Toutes les deux datent du Moyen-Âge et furent abolies à la fin du XVIIIe siècle. Les armoiries sur la partie gauche sont celles de l'Abbaye du Val Duchesse et celles de droite sont celles de l'Abbaye du Rouge-Cloître.
    Blasonnement : Parti: au 1er d'azur à la Sainte Vierge couronnée et nimbée d'or, les pieds posés sur une terrasse de sinople et tenant sur le bras senestre l'Enfant Jésus nimé d'or. La Sainte Vierge assise sur un édicule également d'or, vu de côté et soutenant aux extrémités de son toit deux colombes affrontées du même; au 2e de gueules à une couronne à trois fleurons, traversée par deux palmes passées en sautoir et par une épée haute posée en pal et brichant sur les palmes, le tout d'argent.
    • Délibération communale : 6 janvier 1925
    • Arrêté de l'exécutif de la communauté : 31 juillet 1926
    • Moniteur belge : 19 août 1926[5]
    Source du blasonnement : Heraldy of the World[6].

    Politique

    Résultats des élections communales depuis 1976

    Partis10-10-1976[7]10-10-19829-10-19889-10-19948-10-20008-10-2006[8]14-10-2012[9]14-10-2018[10]
    Votes / Sièges%31%31%31%29%29%29%31%31
    PS13,29414,4414,67412,0237,9428,6329,2526,791
    LB1/PRL2/
    Auderghem+Audacieux3
    MR-OpenVLD4
    15,211515,622513,432412,542413,972413,8834-9,4742
    PSC1/cdH210,13138,1128,7912-5,49115,68216,9421-
    ECOLO1/ECOLO-Groen2-6,02116,52117,061114,791411,471314,072422,6828
    FDF1/Liste du Bourgmestre242,2211643,511748,6511846,2311748,5711754,9221964,1222347,64219
    N-VA-------2,270
    KARTEL1/Samen29,23128,54127,64126,66216,63215,42205,61213,6420
    PCB-KPB2,630-------
    PL-LP7,291-------
    FN---5,831----
    PP-------2,190
    UNION---8,852----
    UDRT-RAD-3,30------
    D.D.----2,610---
    Liste Citoyenne 1160-------5,311
    Autres(*)-0,5100,3100,820----
    Total des votes2231320227186441724616575170501660517587
    Participation %88,2186,7685,3688,4884,7187,5
    Votes blancs ou nuls %3,843,863,563,393,695,374,754,75

    (*)1982: UNF, URD 1988: PTB-PVA 1994: ICA, PCN-NCP, PTB-PVA

    Collège des bourgmestre et échevins (2018 - 2024)

    Lors des élections du élections du , la Liste du bourgmestre (LB - DéFI) de Didier Gosuin a conservé sa majorité absolue. Il a cependant décidé de s'associer à Ecolo-Groen pour la législature. Didier Gosuin, ministre au sein du gouvernement régional bruxellois, reste bourgmestre empêché. Sophie de Vos, succède à Christophe Magdalijns, comme bourgmestre faisant fonction[11].

    La composition du Collège des bourgmestre et échevins est la suivante[12] :

    FonctionNomCompétence(s)
    Bourgmestre

    Didier Gosuin (LB - DéFI) - empêché
    Sophie de Vos (LB - DéFI) - faisant fonction

    Finances - Personnel - Sécurité - Culture - Bibliothèques - Participation citoyenne.

    Première échevine

    Pascale Despineto (LB - DéFI)

    État civil, Population.

    Deuxième échevine

    Élise Willame (Ecolo-Groen - Ecolo)

    Enseignement - Activités parascolaires - Académie - Promotion sociale - Économie locale.

    Troisième échevin

    Alain Lefebvre (LB - DéFI)

    Urbanisme - Environnement.

    Quatrième échevine

    Éloïse Defosset (LB - DéFI)

    Affaires européennes - Sports - Animations.

    Cinquième échevine

    Jeannine Crucifix (LB - DéFI)

    Solidarité et cohésion sociale - Coordination sociale jeunesse-séniors.

    Sixième échevine

    Florence Couldrey (LB - DéFI)

    Emploi et formation - Petite enfance - Santé - Bien-être animal

    Septième échevin

    Bruno Collard (LB - DéFI)

    Espace public - Mobilité - Prévention - Logement.

    Huitième échevine

    Lieve Jorens (Ecolo-Groen - Groen)

    Affaires flamandes - Égalité des chances - Diversité - Développement informatique.

    Présidente du CPAS

    Véronique Artus (LB - DéFI)

    Bourgmestres

    Démographie

    Évolution de la population

    Année18461856186618761880189019001910192019301947196119701980199020002010201820192020
    Habitants1 6022 2332 4343 2774 6857 5209 10814 09018 64027 60034 54631 17429 14328 80430 81133 74033 97034 342
    Index1001391522052924695698801 1641 7232 1561 9461 8191 7981 9232 1062 1202 144
    chiffres INS - 1866 = Index 100


    Graphe de l'évolution de la population de la commune, avant 1863 la commune n'était pas indépendante.

    • Source:INS - De:1866 à 1970=recensement de la population au 31 décembre; depuis 1981= population au 1er janvier
    • Source : DGS - Remarque: 1806 jusqu'à 1970=recensement; depuis 1971=nombre d'habitants chaque 1er janvier[13]

    Population étrangère

    Nationalité Population[14]
    France 1 701
    Japon 877
    Pologne 690
    Italie 685
    Espagne 619
    Roumanie 508
    Allemagne 461
    Grèce 415
    Portugal 378
    Royaume-Uni 292
    Source : IBSA Brussels, chiffres au 1er janvier 2018.

    Communes limitrophes

    Galerie

    Quartiers et lieux-dits de la commune

    Villas et châteaux à Auderghem

    Éducation

    Jumelages

    Notes et références

    1. Jean Germain, Guide des gentilés : Les noms des habitants en Communauté française de Belgique, Bruxelles, Ministère de la Communauté française, (lire en ligne), p. 20.
    2. « Le " Brusseleir " et la " Zwanze " », sur HU(MOEUR)S BUXELLOISES ... BRUSSELS ZWANZE ... (consulté le 7 janvier 2019)
    3. Stève Polus, « La chaussée au long cours », dans La collection des villages de Bruxelles: Auderghem - Watermail-Boitsfort, Hors-série du Soir, Groupe Rossel, 2005
    4. A. Maes, "Deux siècles dans la vie de Rouge-Cloître", dans, le Folklore Brabançon, Bruxelles, 1980, p. 166
    5. Armorial des communes de la région de Bruxelles-Capitale
    6. https://www.heraldry-wiki.com/heraldrywiki/index.php?title=Oudergem
    7. 1976-2000:Verkiezingsdatabase Binnenlandse Zaken
    8. Gegevens 2006: www.bruxelleselections2006.irisnet.be
    9. Gegevens 2012: http://bru2012.irisnet.be
    10. Résultats officiels des élections communales 2018
    11. « Auderghem: voici le nouveau collège DéFI-Ecolo-Groen au complet », sur L'Avenir.net, (consulté le 8 janvier 2019).
    12. « Le Collège des Bourgmestre et Échevins », sur le site officiel d'Auderghem (consulté le 8 janvier 2019).
    13. http://www.ibz.rrn.fgov.be/fileadmin/user_upload/fr/pop/statistiques/population-bevolking-20190101.pdf
    14. http://ibsa.brussels/themes/population#.XPAZSdMzbUb

    Voir aussi

    Articles connexes

    Lien externe

    • Portail de Bruxelles
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.