Auguste de Loisne

Auguste de Loisne ou Auguste Menche de Loisne, né le à Poitiers et mort le à Paris, est un historien français.

Auguste de Loisne
Biographie
Naissance
Décès
(à 90 ans)
Paris
Nationalité
Activités
Œuvres principales
Dictionnaire topographique du département du Pas-de-Calais (d)

Biographie

Auguste est le fils de Henri Menche de Loisne, inspecteur général des Ponts et Chaussées (1824-1903) et de Louise Quenson. Son oncle est l'administrateur et écrivain Charles Menche de Loisne.

Il suit des études de droit à Paris et est reçu docteur en droit en 1878 avec une thèse sur Le droit de chasse. Sa législation ancienne et moderne[1]. Il est membre résidant du Comité des travaux historiques et scientifiques et de la Commission des monuments historiques du Pas-de-Calais et participe entre autres à la publication de l'Épigraphie du Pas-de-Calais[2],[3]. Il est également membre de la Société des antiquaires de la Morinie. En 1881, il hérite de sa tante le château de Beaulieu à Busnes dans le Pas-de-Calais, qu'il réaménage[4]. Il est créé comte romain héréditaire par un bref du pape Léon XIII, le [5].

Il est l'auteur de nombreux ouvrages et articles historiques consacrés au Nord de la France au Moyen Âge, particulièrement sur l'Artois, le Boulonnais et le Pas-de-Calais, en s'appuyant sur le dépouillement de nombreux fonds d’archives ; il a notamment consacré de 1913 à 1916 trois articles au comte Robert II d'Artois dans le Bulletin historique et philologique du Comité des travaux historiques et scientifiques. Il obtient en 1925 le prix de la Fons-Mélicocq décerné par l'Académie des inscriptions et belles-lettres pour son ouvrage Cartulaire de la commanderie des templiers de Sommereux, publié en 1924[6],[1].

Publications (sélection)

  • Le cartulaire de Saint-Barthélemy de Béthune, publié ou analysé avec extraits textuels et précédé d'une introduction, Saint-Omer, H. d'Homont, 1895, XXIII-108 p.
  • Le cartulaire du chapitre d'Arras : publié ou analysé avec extraits textuels d'après le manuscrit de la Bibliothèque nationale, Arras, Rohard-Courtin, 1896 Lire en ligne[7].
  • L'Ancien dialecte artésien d'après les chartes en langue vulgaire du chapitre d'Arras (1248-1301), F. Guyot, 1898.
  • Histoire généalogique de la maison de Foucher, marquis de Circé, barons de Retz... etc., Abbeville, Fourdrinier, 1898, XXVII-230 p.
  • Anciennes chartes inédites en langue vulgaire reposant en original aux archives du Pas-de-Calais (1221-1258), Paris, Imprimerie nationale, 1900 Lire en ligne.
  • La maladrerie du Val de Montreuil : histoire et cartulaire, Abbeville, Lafosse et Cie, 1903 Lire en ligne.
  • « Les miniatures du cartulaire de Marchiennes », dans Bulletin archéologique du Comité des travaux historiques et scientifiques, 1903, p. 476-489.
  • Chartes diverses : supplément au Cartulaire des établissements religieux et civils du Boulonnais, Boulogne-sur-Mer, G. Hamain, 1905 Lire en ligne.
  • Dictionnaire topographique du département du Pas-de-Calais, comprenant les noms de lieu anciens et modernes, Paris, Imprimerie nationale, 1907 Lire en ligne.
  • Cartulaire de la commanderie des templiers de Sommereux, Paris, Champion, 1924[8].

Notes et références

  1. Raymond Lantier 1948, p. 185.
  2. Raymond Lantier 1948, p. 186.
  3. « Auguste de Loisne (1853-1943) », sur Bibliothèque nationale de France
  4. Jacques Delporte, « Le Château de Beaulieu », dans Bulletin du groupe de recherches historiques de Busnes, n° 13, septembre 2015 Lire en ligne.
  5. « Menche de Loisne », dans Annuaire de la noblesse de France, 1905, p. 242 Lire en ligne.
  6. « Prix décernés par l'Institut aux ouvrages historiques », dans Annuaire-Bulletin de la Société de l'histoire de France, vol. 63, n° 1, 1926, p. 156-161 Aperçu en ligne
  7. Maurice Prou, « Comte Auguste de Loisne, Le cartulaire du chapitre d'Arras. Compte-rendu », dans Bibliothèque de l'école des chartes, 1898, tome 59, p. 615-616 Lire en ligne
  8. Victor Carrière, « Auguste-Charles-Henri Menche de Loisne. Cartulaire de la commanderie des templiers de Sommereux », compte-rendu, dans Revue d'histoire de l'Église de France, tome 12, n°56, 1926, p. 345-347 Lire en ligne.

Bibliographie

  • Raymond Lantier, « Discours du président sortant.  » (avec nécrologie), dans Bulletin de la Société Nationale des Antiquaires de France, 1943-1944, 1948, p. 183-198 Lire en ligne.
  • Martine François, « Loisne Auguste comte de », sur CTHS L'Annuaire de la France savante XVIIe-XXe, .

Annexes

  • Portail de l’archéologie
  • Portail de l’historiographie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.