Aulnois-sous-Laon

Aulnois-sous-Laon est une commune française située dans le département de l'Aisne, en région Hauts-de-France.

Pour les articles homonymes, voir Aulnois et Laon (homonymie).

Aulnois-sous-Laon

Château d'Aulnois-sous-Laon.

Héraldique
Administration
Pays France
Région Hauts-de-France
Département Aisne
Arrondissement Laon
Canton Laon-1
Intercommunalité Communauté d'agglomération du Pays de Laon
(siège)
Maire
Mandat
Denis Dumay
2014-2020
Code postal 02000
Code commune 02037
Démographie
Gentilé Aulnoisiens -Aulnoisiennes
Population
municipale
1 422 hab. (2017 )
Densité 142 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 36′ 47″ nord, 3° 36′ 29″ est
Altitude Min. 66 m
Max. 115 m
Superficie 10,01 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
Aulnois-sous-Laon
Géolocalisation sur la carte : Aisne
Aulnois-sous-Laon
Géolocalisation sur la carte : France
Aulnois-sous-Laon
Géolocalisation sur la carte : France
Aulnois-sous-Laon
Liens
Site web www.aulnois.fr

    Géographie

    Localisation

    Climat

    Une station est ouverte le 1er octobre 1988 à 78 m d'altitude 49,595703, 3,610372 [1].

    Histoire

    Des traces de présence humaine ont été mises en évidence lors de fouilles archéologiques pour la période de La Tène au lieu-dit Devant-la-Sucrerie, pour une nécropole qui bordait une voie de circulation[2]. Ainsi que des enclos circulaire protohistoriques non fouillés à l’Épine-Mignot et l'Arbre-des-Loups ou à La Montagne[3].
    Gallo-romain : la voie allant de Reims à Saint-Quentin qui a donné son nom au Chemin-des-Romains, un habitat à Chauffour, un établissement agricole à la Longue-Haie et au nord du Grand-Marais avec une nécropole aux Usages.
    Une nécropole mérovingienne fut découverte en 1838. Il y avait plusieurs sarcophages trapézoïdaux en pierre[4].
    Des sépultures du Moyen Âge au Tumois et au Chemin-des-Romains[5].

    Héraldique

    Blason D'or à l'écusson de gueules chargé de trois merlettes de sable et sommé d'un château de quatre tours couvertes d'argent, ouvert et ajouré de sable, soutenu par deux branches d'aulne fruitées au naturel et posées en chevron renversé, et accompagné de trois merlettes de sable.
    Détails
    Le statut officiel du blason reste à déterminer.

    Politique et administration

    Liste des maires successifs
    Période Identité Étiquette Qualité
    Les données manquantes sont à compléter.
    avant 1876 après 1879 Fouquier[6]    
    mars 2001 En cours
    (au 12 mai 2014)
    Denis Dumay PS Retraité Fonction publique
    Réélu pour le mandat 2014-2020[7],[8]

    Démographie

    L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[10].

    En 2017, la commune comptait 1 422 habitants[Note 1], en augmentation de 4,02 % par rapport à 2012 (Aisne : -1,18 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

    Évolution de la population  [modifier]
    1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
    194198218210218213253236258
    1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
    256267305296405413457489484
    1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
    456464524505672720744789805
    1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
    9379139001 0901 1461 2181 3011 2941 429
    2017 - - - - - - - -
    1 422--------
    De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
    (Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
    Histogramme de l'évolution démographique

    Lieux et monuments

    Personnalités liées à la commune

    Notes et références

    Notes

    1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

    Références

    1. [PDF] Fiche du poste 02037002, contenant les données publiques de la station Météo-France, éditée le 19 novembre 2015
    2. G. Prilaux Aulnois-sous-Laon, devant la sucrerie, S.R.A, 2000.
    3. C. Hazelgrove, Fieldwork in the Aisne Valley in Archeological Reports, Universitéé de Durham, 1991.
    4. A. Piette, Les voies romaines de Reims à Arras et de Reims à Amiens, in Bull. Soc. Aca. Laon, VII, 1858, p181 à 250.
    5. C. Gissinger & JF Martin, S.R.A.,1983.
    6. Almanach historique administratif et commercial de la Marne de l'Aisne et des Ardennes, Matot-Braine, Reims, 1879, p244.
    7. Préfecture de l'Aisne consulté le 7 juillet 2008
    8. « Liste des maires de l'Aisne » [xls], Préfecture de l'Aisne, (consulté le 26 juillet 2014)
    9. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
    10. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
    11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
    12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.

    Voir aussi

    Bibliographie

    • L. O. d'Arcourt, Les nuits du moulin d'aulnois une "cellule" protestante au village en pays laonnois, Chauny, A. Baticle, 1952.

    Liens externes

    • Portail de l’Aisne
    • Portail des communes de France
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.