Auto-régression conditionnelle

Le Modèle d’Auto-régression conditionnelle (« Conditional AutoRegressive Model » ou « CAR ») est une généralisation du modèle de régression linéaire défini pour tenir compte de l'autocorrelation spatiale dans les problèmes de classification et de régression spatiale[1]. Alors que dans la régression classique il est présupposé que le phénomène est stationnaire dans l'espace étudié, dès que l'analyste géographe détecte une dépendance entre l'observation effectuée et le lieu géographique, il doit employer un modèle non stationnaire tels que CAR, SAR ou GWR.


Description

Ce modèle prend la forme suivante :

ρ est un coefficient d’auto-régression, W est la matrice de poids spatiaux, x les variables explicatives, y la variable expliquée, ε représente l'erreur[1].

Utilisation

On l'utilise ces modèles dans la fouille de données spatiales.


Notes et références

Notes

    Références

    1. [PDF](en) Carsten F. Dormann, , Jana M. McPherson, Miguel B. Arau´ jo, Roger Bivand, Janine Bolliger, Gudrun Carl, Richard G. Davies, Alexandre Hirzel, Walter Jetz, W. Daniel Kissling, Ingolf Ku¨hn, Ralf Ohlemu¨ ller, Pedro R. Peres-Neto, Bjo¨ rn Reineking, Boris Schroder, Frank M. Schurr and Robert Wilson, « « Methods to account for spatial autocorrelation in the analysis of species distributional data: a review » » (consulté le 28 octobre 2011)

    Voir aussi

    Bibliographie

    • (en) Harvey Miller et Jiawei Han, Geographic Data Mining and Knowledge Discovery, Boca Raton, CRC Press, , 458 p. (ISBN 978-1-4200-7397-3).

    Articles connexes


    Liens externes



    • Portail des probabilités et de la statistique
    • Portail de la géographie
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.