Automation industrielle

L'automation industrielle est l'art d'utiliser les machines afin de réduire la charge de travail du travailleur tout en gardant une productivité et la qualité.

Robot industriel
Automate de Allen-Bradley installé dans une armoire

Elle fait appel à des systèmes électroniques qui englobent toute la hiérarchie de contrôle-commande depuis les capteurs de mesure, en passant par les automates, les bus de communication, la visualisation, l’archivage jusqu’à la gestion de production et des ressources de l’entreprise.

L'automation industrielle est le recours à « une technique qui assure le fonctionnement d'une machine ou d'un groupe de machines sans intervention humaine ». En d'autres termes, l'automation vise à « substituer » une machine à l'homme. Souvent associée à la robotisation, l'automation utilise des outils numériques (ordinateurs) et des automates programmables industriels pour guider et donner des informations aux machines.

D'après les sociologues Florian Butollo et Philipp Staab, les machines ne représentent pas une menace pour l'emploi : « le choix de l'automatisation reste avant tout lié à une politique : celle de la mondialisation, elle-même mise en œuvre dans les années 1990 en s'appuyant sur les technologies numériques. Dans ce cadre, blâmer les robots dispense de mettre en cause les grandes orientations économiques[1]. »

Notes et références

  1. Florian Butollo & Philipp Staab, « Le robot, coupable idéal », sur Le Monde diplomatique,

Voir aussi

  • Portail de la production industrielle
  • Portail des technologies
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.