Autrichiens

Les Autrichiens (allemand die Österreicher) désigne, au sens large, l'ensemble des citoyens de l'Autriche, indépendamment de leurs origines, langues et identités ; et au sens restreint, un groupe ethnique formant une fraction de la nation germanique partageant une culture commune, une descendance commune et une histoire commune[14].

Autrichiens
Österreicher

Populations significatives par région
Autriche 6,75 millions (2011)[note 1][1]
États-Unis 684 184[2]
Allemagne 345 620[3]
Canada 197 990[4]
Australie 45 530[5]
Suisse 40 300–65 090[6],[7],[8]
Royaume-Uni 21 600–25 000[7],[8]
France 20 000[9],[8]
Argentine 17 000[7]
Italie 16 331[8]
Afrique du Sud 14 000[7]
Espagne 10 100[7]
Brésil 10 000[7]
Hongrie 9 044[8]
Israël 6 800[7]
Pays-Bas 6 600–8 000[8]
Suède 6 311[10]
Liechtenstein 3 868[8]
Pologne 3 790[8]
Slovakia 3,154[8]
Slovénie 3 052[8]
Belgique 3 020[8]
Roumanie 3 000[7]
Mexique

3 000[7]

Autres pays (30 000–45 000)
République tchèque 2 600–3 500[8],[7]
Grèce 2 250–2 900[7]
Turquie 1 900[7]–14 400[8]
Russia 2 953[8]
Égypte 2 900[7]
Émirats arabes unis 2 500[7]
Chine 1 800[7]
Danemark 1 300–1 900[8],[7]
Autre part c. 11000[8],[7]
Population totale c. 8–8.5 million
Autres
Langues Allemand autrichien
(Austro-bavarois, Alémanique)
Religions Historiquement:[11]
Catholicisme principalement, Luthéranisme en minorité
Aujourd'hui (2016)[12],[13] :
Christianisme (68%)
Irréligion (24%)
Ethnies liées Peuples germaniques
(Allemands, Suisses et Liechtensteinois)

Ethnonymie

En allemand : Österreicher.

Anthropologie

L'archiduché d'Autriche résulte des invasions dont il a été le théâtre, un tel mélange dans le sang des peuples qui s'y sont établis, qu'on ne saurait distinguer les nuances qui les caractérisaient autrefois. Cependant, près des frontières de la Moravie, dans le pays au-dessous de l'Enns, on trouve encore quelques Slaves vers 1844[15] ; dans le pays au-dessus de l'Enns, les descendants des Norici ne démentent point leur antique origine, leur langage diffère de celui des autres nationaux. Les habitants du district de Salzach montrent dans leurs mœurs et dans leur caractère les restes d'un type particulier, la plupart d'entre eux sont laborieux et doués d'une grande probité[15].

Le peuple autrichien du XIXe siècle est laborieux ; on remarque chez les habitants de toutes les classes le désir d'accroître les propriétés qu'ils possèdent. Cette circonstance peut expliquer le degré d'avancement où se trouve l'agriculture et l'industrie dans l'archiduché et qui paraît être en opposition avec l'apathie reprochée aux Autrichiens[15].

À l'époque de l'Empire d'Autriche, la population de celui-ci comprend quatre ethnies principales : les Slaves (16 870 900), les Allemands (6 750 000), les Italiens (2 281 732) et les Magyares (4 850 000). On y compte en outre 1 820 000 Valaques, Bulgares et Morlaques ; 485 000 juifs, 110 000 Bohémiens, 14 000 Arméniens, 4 000 Grecs, etc[16].

Langues

Culture

Notes et références

Notes

  1. (en) In 2011, Statistik Austria estimated that 81% or 6.75 million residents of Austria had no migration background and more than 19% or 1.6 million inhabitants had both parents of migration background or were born in a foreign country.

Références

  1. « Kommission für Migrations und Integrationsforschung der Österreichischen Akademie der Wissenschaften » [PDF], Statistik Austria, , p. 27 (total population to calculate percentages with is on page 23)
  2. Results   American Fact Finder (US Census Bureau)
  3. « Zensusdatenbank - Ergebnisse des Zensus 2011 » (consulté le 25 avril 2015)
  4. Statistic Canada 2011 National Household Survey (197,990 reported Austrian origin)
  5. Monash University ARROW Repository | People and Place
  6. (de) « Ausländische Bevölkerung: Staatsangehörigkeit », Swiss Federal Statistical Office (consulté le 6 octobre 2014) : « Österreich denotes Austria »
  7. (de) « Auslandsösterreicherinnen und Auslandsösterreicher 2015 », Statistik Austria (consulté le 14 juillet 2016)
  8. « Trends in International Migrant Stock: Migrants by Destination and Origin » [XLSX], United Nations, (consulté le 14 juillet 2016)
  9. « Présentation de l’Autriche » (consulté le 15 juillet 2016)
  10. « Befolkningsstatistik », Sverige i siffror, (consulté le 8 juillet 2017)
  11. Excepté une période brève durant le XVIe siècle, où la plupart des Autrichiens se sont tournés vers le luthéranisme.
  12. (de) « Kirchenaustritte gingen 2012 um elf Prozent zurück » [archive du ], derStandard.at,
  13. WZ-Recherche 2016. Published in article: "Staat und Religion". Wiener Zeitung, January 2016.
  14. (en) James Minahan, One Europe, many nations : a historical dictionary of european national groups, Westport (Conn.), Greenwood Publishing Group, , 781 p. (ISBN 0-313-30984-1, présentation en ligne), p. 769
  15. Auguste Wahlen, Mœurs, usages et costumes de tous les peuples du monde : Europe, Bruxelles, librairie Historique-Artistique, 1844
  16. Dictionnaire de la conversation et de la lecture, 2e édition, tome 2, Paris, Firmin Didot frères, 1861

Liens externes

  • Portail de l’Europe
  • Portail de l'Autriche
  • Portail de l’anthropologie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.