Bar (Ukraine)

Bar (en ukrainien et en russe : Бар ; en polonais : Bar) est une ville de l'oblast de Vinnytsia, en Ukraine, et le centre administratif du raïon de Bar. Sa population était estimée à 16 380 habitants en 2014.

Pour les articles homonymes, voir Bar.

Bar
Бар

Héraldique

Drapeau
Administration
Pays Ukraine
Subdivision  Oblast de Vinnytsia
Raïon Bar
Maire Oleksiy Dzis
Code postal 23000 — 23005
Indicatif tél. +380 4341
Démographie
Population 16 380 hab. (2014)
Densité 2 753 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 05′ nord, 27° 41′ est
Superficie 595 ha = 5,95 km2
Divers
Première mention 1401
Statut Ville depuis 1938
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Oblast de Vinnytsia
Bar
Géolocalisation sur la carte : Ukraine
Bar
Géolocalisation sur la carte : Ukraine
Bar
Liens
Site web www.bar-city.com.ua
Sources
Liste des villes d'Ukraine

    Bar est connu comme « un petit écrin italien » au sein de la Podolie[1].

    Géographie

    Bar se trouve en Podolie, une région historique de l'Ukraine occidentale, à 61 km à l'ouest-sud-ouest de Vinnytsia et à 256 km au sud-ouest de Kiev[2].

    Villes jumelées

    La ville de Bar est jumelée avec des villes comme Bari, Kwidzyn, Rybnik.

    Histoire

    Église catholique, 1811

    La ville était un petit avant-poste commercial nommé Row. Au XVIe siècle la reine polonaise Bona Sforza fonda une forteresse sur un rocher dominant la rivière et la nomma Bar, d'après sa ville natale de Bari en Italie. En 1540, le roi de Pologne Sigismond le Vieux accordé le statut de ville à la ville voisine. La forteresse fut assiégée à plusieurs reprises au cours de son histoire et elle était réputée imprenable. Toutefois, pendant le soulèvement de 1648, elle fut prise par les Cosaques commandés par Bogdan Khmelnitski et gravement endommagée. La ville perdit alors une grande partie de sa population.

    En 1672, Bar fut conquise par l'Empire ottoman et devint un siège de l'administration locale. Le , la ville et la forteresse furent reprises par les forces de Jean III de Pologne, après quatre jours de siège. Le , la Confédération de Bar fut formée dans la forteresse. Après la deuxième partition de la Pologne, la ville tomba sous la domination de la Russie et faisait partie du gouvernement de Podolie.

    La ville fut incorporée en 1922 à la République socialiste soviétique d'Ukraine. Depuis 1991, elle fait partie de l'Ukraine indépendante.

    La ville comptait une population juive importante[3]. Ainsi, lors du recensement de 1897, sur 9 982 habitants, 5 764 sont Juifs[4]. Lors de la Seconde Guerre mondiale, ils seront gardés prisonniers dans des ghettos en 1941. Plusieurs milliers d'entre eux seront assassinés lors d'exécutions de masse en 1942 perpétrées par un Einsatzgruppen[5],[6],[7],[8].

    Population

    Recensements (*) ou estimations de la population[9] :

    Évolution démographique
    1897 1923 1926 1959 1970 1979
    9 9828 3729 4318 70413 54317 675
    1989 2001 2011 2012 2013 2014
    19 19217 28416 47116 46116 44216 380

    Bibliothèques publiques

    Dans le centre-ville il y a une bibliothèque municipale moderne qui fournit ses services aux habitants et visiteurs de la ville.

    La bibliothèque a été rénovée grâce au soutien financier de la banque KfW en Allemagne au mois de juin, 2015.

    Il y a aussi deux petites bibliothèques pour les jeunes lecteurs : la première est située dans le centre-ville et la deuxième non loin du centre hospitalier de Bar.

    Culture

    Culture ukrainienne

    La journée de Bar est célébrée chaque septembre[10],[11],[12].

    La journée de la Région de Bar est célébrée chaque août[13].

    Le festival de pommes a eu lieu à Bar en 2018[14].

    La 3e conférence scientifique internationale “Podolie, la terre de Bar : le patrimoine européen et les perspectives du développement innovant” a eu lieu à Bar en septembre 2014.

    Personnalité

    Notes et références

    Liens externes

    • Portail de l’Ukraine
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.