Baraka (Gabon)

Baraka est une mission protestante américaine fondée en 1842 au Gabon à l'emplacement de l'actuel Libreville.

Pour les articles homonymes, voir Baraka.

Histoire

Le Révérend John Leighton Wilson arrive au Gabon le 22 juin 1842 et fonde la mission en compagnie de sa femme, arrivé en décembre 1842 [1], et de trente-cinq missionnaires. Le site choisi était celui des baraques à esclaves, d'où le nom Baraka.[2] La mission, première école du Gabon[3], passe sous l'égide de la Société des missions évangéliques de Paris en 1894. Elle est de nos jours située dans le 4e arrondissement de Libreville.

En , le président Ali Bongo a célébré la fête de la pentecôte dans l’église évangélique de Baraka[4].

Notes et références

  1. Hubert Deschamps, « Quinze ans de Gabon (Les débuts de l'établissement français, 1839-1853), no 180-181 », périodique=Revue française d'histoire d'outre-mer, tome 50, , p. 283-345 (lire en ligne)
  2. (en) Walker, R.B.N., « The commerce of the Gaboon: its history and future prospects », Journal of the Society of Arts, , p. 597 (lire en ligne)
  3. Gilbert Nguema Endamne, Revue gabonaise de recherche en éducation no 1, avril 2011, p. 18
  4. gabonactu.com

Liens externes

  • Portail du Gabon
  • Portail du protestantisme
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.