Basse Kartlie

La Basse Kartlie (en géorgien ქვემო ქართლი, kvemo kartli)[Note 1] est une région administrative qui appartient à la province historique de Kartlie, située au sud-est de la Géorgie, dans le Caucase[2].

Basse Kartlie
(ka) ქვემო ქართლი

Carte de localisation de la Basse Kartlie
Administration
Pays Géorgie
Type Région de Géorgie
Capitale Roustavi
ISO 3166-2 GE-KK
Démographie
Population 426 400 hab. (2016)
Densité 65 hab./km2
Géographie
Superficie 6 527,6 km2 [1]

    Elle couvre une superficie de 6 528 km2 et a une population de 426 400 habitants (évaluation au ). Sa capitale est Roustavi (126 000 habitants).

    Le gouverneur de la région est Soulkhan Sibachvili.

    Géographie

    Elle est entourée par l'Arménie et l'Azerbaïdjan au sud, les régions géorgiennes de Samtskhé-Djavakhétie par l'ouest, Kartlie intérieure, Mtskheta-Mtianeti et Tbilissi par le nord et de Kakhétie par l'est. Elle est traversée par la rivière Khrami.


    Démographie

    Évolution de la population (2011 à 2016)

    Du au , la population a diminué de 80 000 personnes. Si les surestimations administratives en sont une cause, la sous-estimation du phénomène de migration en est une autre : les mouvements de population des campagnes vers les villes (essentiellement Roustavi) et des villes vers l'étranger se poursuivent[Note 2].

    Population[3]
    Année Urbaine Rurale Totale
    2011 196 000 308 900 505 700
    2012 199 400 311 900 511 300
    2013 199 400 1311 700 511 100
    2014 196 600 316 500 513 100
    2015 180 200 244 000 424 200 [Note 3]
    2016 181 100 245 300 426 400

    Groupes ethniques (2002)

    Groupe ethnique[4] Population
    Azéris 224 606 45,14 %
    Géorgiens 222 450 44;71 %
    Grecs 7 415 1,49 %
    Russes 6 464 1,30 %
    Ossètes 2184 0,44 %
    Autres 34 411 6,92 %
    Total 497 530 100 %

    Roustavi et Tetritskaro sont à majorité géorgienne, Tsalka est à majorité arménienne et grecque et Gardabani, Marneouli, Dmanissi et Bolnissi sont à majorité azérie.

    Subdivisions administratives

    La région est subdivisée en 6 municipalités ou districts (raioni) :

    Tourisme

    Site archéologique de Dmanissi

    La région propose des lieux de tourisme aussi différents que

    • Tskhnéti
    • Roustavi, et sa grande plaine,
    • Marktopi,
    • Marnéouli,
      • Tétri Tskaro, ruines du village antique de Samchvildé,
    • Gardabani (côté Kakhétie),
      • monastères de David Garedja,
      • Krasnii Most (frontière azérie),
    • Kodjani,
    • Bolnissi, architecture allemande, église ancienne de Bolnissis Sioni,
    • Dmanissi, et à 20 km, ruines du site encaissé d'agglomération médiévale, occupé par des piétistes souabes (Luxembourg, Katharinenfeld), basilique,
    • Tsalka, relocation svane et adjare, refuge au 19e grec et arménien, église de Trougrougachéni,

    Annexes

    Notes

    1. L’orthographe des lieux géographiques utilisée est celle définie dans l’« Atlas géopolitique du Caucase » de Jean Radvanyi, géographe, professeur des universités à l’INALCO, Éditions Autrement Collection Atlas/monde, 2009, (ISBN 978-2-7467-1296-6), orthographe alignée sur celle des voyageurs francophones des XIXe et XXe siècles dans le Caucase.
    2. Le nombre d’habitants au 1er janvier de chaque année est une estimation, à l’exception du 1er janvier 2015 qui correspond au recensement de la fin d’année précédente.
    3. Le recensement de fin 2014 donne une population de 423 986 habitants pour la Basse Kartlie

    Références

    1. საქართველოს მოსახლეობის 2002 წლის პირველი ეროვნული საყოველთაო აღწერის შედეგები: ტომი I. მთავარი რედაქტორი: თეიმურაზ ბერიძე. თბილისი: საქართველოს სტატისტიკის ეროვნული სამსახური, 2003, გვერდი 53. (ISBN 99928-0-768-7)
    2. GeoTours : « Kartlie », consulté le 5 décembre 2016
    3. (en) (ka) National Statistics Office of Georgia : « Number of population by municipalities » (consulté le 10 janvier 2016)
    4. (en) « Ethnic groups by major administrative-territorial units », sur http://www.geostat.ge,

    Sources

    L'Office national des statistiques de Géorgie publie régulièrement des documents concernant la population et la démographie ; ils contiennent parfois des chiffres légèrement différents pour les mêmes rubriques :

    Liens internes

    Liens externes

    • Portail de la Géorgie
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.