Basses-terres du Saint-Laurent

Les basses-terres du Saint-Laurent sont une province naturelle québécoise, canadienne et américaine située le long du fleuve Saint-Laurent entre les Appalaches et les Laurentides qu'elles suivent en parallèle[1]. Elles occupent une superficie de 29 000 km2. Avec plus de quatre millions d'habitants, c'est la province naturelle et géologique la plus peuplée du Québec[1].

Vue aérienne des basses-terres du Saint-Laurent près de l'archipel d'Hochelaga.

Géographie

Le mont Rougemont, au milieu des basses-terres.

Cette province naturelle est délimitée au Sud par le relief appalachien et au Nord par le relief du bouclier canadien où la province géologique de la plate-forme du Saint-Laurent et la province géologique de Grenville entrent en contact géologique[1].

Les basses terres du Saint-Laurent ont un sol très riche et propice à l'agriculture, notamment en comparaison avec le reste du Québec. La majorité de la population de la province y est d'ailleurs concentrée.

Le Saint-Laurent facilite les communications et déplacements maritimes et fluviaux des habitants.

Relief

Hydrographie

Végétation

Ressources naturelles

  • Eau (poisson, navigation, moulins, etc).
  • Forêts (bois, gibier [viandes, cuir, fourrure]).
  • Sols propices à l'agriculture.

Notes et références

Liens externes

  • Portail de l’écologie
  • Portail du Québec
  • Portail de l’Ontario
  • Portail des États-Unis
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.