Bataille de Champagne (1914-1915)

La bataille de Champagne, par rétronymie première bataille de Champagne est une offensive des armées françaises contre les armées allemandes en région Champagne lors de la Première Guerre mondiale. L'offensive commence le 14 décembre 1914 et se poursuit jusqu'au 17 mars 1915.

Pour les articles homonymes, voir Bataille de Champagne.
(Première) bataille de Champagne
Soldats français en première ligne dans leurs abris.
Informations générales
Date du au
Lieu Champagne de Paris à la frontière luxembourgeoise, (France)
Issue Indécise
Belligérants
 France Empire allemand
Commandants
Langle de Caryvon Heeringen
Forces en présence
4e armée
1er corps colonial
7e armée
Pertes
Environ 10 000 Allemands

Première Guerre mondiale

Batailles

Front d'Europe de l’Ouest


Front italien


Front d'Europe de l’Est


Front du Moyen-Orient


Front africain


Bataille de l'Atlantique

Coordonnées 49° 00′ nord, 4° 30′ est

Situation

Front au déclenchement de l'offensive.

Malgré la dégradation du temps et le renforcement des défenses allemandes, les Français et les Britanniques projettent une offensive générale depuis la mer du Nord jusqu'à Verdun. Ce serait la première offensive d'importance depuis la Course à la mer. Français et Britanniques sont en supériorité numérique par rapport aux Allemands qui ont envoyé beaucoup de soldats sur le front Est. Ils sous-estiment pourtant la résistance des tranchées et la bravoure des soldats allemands. Le projet est abandonné mais, pour soulager les Russes et interdire des transports de troupes sur le front oriental, il est décidé de progresser dans la boucle de l'Aisne, en direction de Rethel.

Déroulement

Décembre 1914

Les combats se concentrent vers Perthes-lès-Hurlus, Massiges, ferme de Beauséjour. En Champagne, les soldats français ont avancé de deux à trois kilomètres et résisté à plus de vingt contre-attaques, au prix de pertes humaines importantes. Les combats se poursuivent tout l'hiver.

Février 1915

La première bataille de Champagne continue en 1915. Offensives françaises et contre-attaques allemandes se succèdent dans la région de Perthes-lès-Hurlus, ferme Beauséjour, Souain.

Bilan

La bataille a donné une place importante à l'artillerie française, qui y exprime tout son potentiel.

Cependant, la Première Guerre mondiale n'a débuté qu'il y a six mois et l'étendue des pertes humaines est sans précédent dans l'Histoire. Rien que sur le front occidental, les Français, les Belges et les Britanniques ont perdu plus d'un million d'hommes, dont une grande majorité de Français. Les Allemands comptent environ 675 000 soldats tués, blessés ou disparus au combat.

Commémoration

Vexillologie

Voir aussi

Bibliographie

 : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Victor Giraud, Histoire de la Grande Guerre, Paris, Librairie Hachette, , 777 p.

Article connexe

Lien externe

  • Portail de l’histoire militaire
  • Portail de la Première Guerre mondiale
  • Portail de la Marne
  • Armée et histoire militaire françaises
  • Portail de l'Empire allemand
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.