Bataille de Donauwörth

La bataille de Donauwörth est le premier engagement de la campagne d'Allemagne de 1805. Les forces françaises sous les ordres des maréchaux Murat et Soult battent le corps autrichien du général Kienmayer et franchissent le Danube.

Bataille de Donauwörth

Informations générales
Date
Lieu Donauworth (Allemagne actuelle)
Issue Victoire française
Belligérants
 Empire français Empire d'Autriche
Commandants
Joachim Murat
Jean-de-Dieu Soult
Michael von Kienmayer

Troisième Coalition

Batailles

Batailles navales


Campagne d'Allemagne (1805) : opérations en Bavière - Autriche - Moravie


Campagne d'Italie (1805) : Opérations en Italie du Nord


Invasion de Naples (1806)


Coordonnées 48° 42′ nord, 10° 48′ est
Géolocalisation sur la carte : Bavière
Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Contexte

À la suite de l'entrée des troupes autrichiennes du général Karl Mack en Bavière, l'armée française quitte le camp de Boulogne et atteint le Rhin à la fin septembre 1805. Le général autrichien a établi son armée autour de la ville bavaroise d'Ulm, à cheval sur le Danube. Il attend les troupes françaises aux débouchés de la Forêt-Noire.

Napoléon Ier envoie la réserve générale de cavalerie sous les ordres de Murat établir des dépôts de vivre et battre le pays pour tromper Mack tandis qu'il fait exécuter à son armée un vaste mouvement d'enveloppement par le nord.

Le 7 octobre, l'Empereur, accompagné de Murat et du 4e corps de Soult se présente devant Donauworth, 65 km en aval d'Ulm. La ville est défendue par le corps du général Kienmayer, qui constitue l'arrière-garde de l'armée autrichienne.

La bataille

La bataille oppose au devant de la ville le 4e corps du maréchal Soult (principalement la division Vandamme[1]) et la cavalerie de Murat[2] au corps autrichien. Les forces françaises l'emportent et franchissent le Danube.

Conséquences

Après cet engagement, la Grande Armée peut se déployer sur la rive gauche du Danube et continuer sa manœuvre d'enveloppement des forces autrichiennes. Les combats reprennent dès le lendemain à Wertingen.

Mouvements des armées du 7 au 9 octobre 1805.

Notes et références

  1. Nicole Gotteri, Le Maréchal Soult, Paris, Bernard Giovanangeli Éditeur, , 2e éd., 805 p. (ISBN 978-2-909034-21-8, LCCN 2001348931), p. 180
  2. Jean Tulard, Murat, Paris, Fayard, (ISBN 978-2-213-60372-8), p. 133
  • Portail de l’histoire militaire
  • Portail du Premier Empire
  • Portail de l’Empire autrichien
  • Portail des années 1800
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.