Bataille de Guémené-sur-Scorff

La bataille de Guémené-sur-Scorff se déroula lors de la chouannerie.

Bataille de Guémené-sur-Scorff
Vestiges du château de Guémené-sur-Scorff
Informations générales
Date 29 janvier 1795
Lieu Guémené-sur-Scorff
Issue Victoire des Républicains
Belligérants
Républicains Chouans
Commandants
Jean Jan
Pierre Mercier
Pierre du Chélas
Forces en présence
150 hommes600 hommes
Pertes
3 à 8 morts
8 blessés
~ 50 prisonniers (relâchés)
2 canons perdus
~ 30 morts
~ 50 blessés

Chouannerie

Coordonnées 48° 04′ 09″ nord, 3° 12′ 06″ ouest
Géolocalisation sur la carte : Morbihan
Géolocalisation sur la carte : Bretagne
Géolocalisation sur la carte : France

Le combat

Le 29 janvier, avant l'aube, une troupe d'hommes en armes arrive en vue de la petite ville de Guémené-sur-Scorff. Il s'agit de Chouans du pays de Melrand commandés par Jean Jan, de Cornouaillais des environs de Gourin et du Faouët menés par du Chélas, ainsi que des hommes de Mercier la Vendée. Cette expédition organisée par Jean Jan vise à prendre la ville, bastion républicain au milieu du pays chouan. La place ne dispose pour sa défense que d'une compagnie de grenadiers qui sont complètement surpris, quelques-uns sont tués et la plupart se réfugient dans le château où ils parviennent à repousser les rebelles, Jean Jan lui-même reçoit deux blessures et Mercier manque de peu d'être tué. Les Chouans coupent l'arbre de la liberté, s'emparent de deux canons et se retirent vers Le Faouët, satisfaits de leur action[1].

Le 15 février, le chef d'état-major de Rennes, Magallon, écrit brièvement au Comité de salut public : « Le cantonnement de Guéméné a été surpris le 29 janvier, huit grenadiers ont été tués[2]. »

Bibliographie

Références

  • Portail de la Révolution française
  • Portail de l’histoire militaire
  • Portail du Morbihan
  • Portail des années 1790
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.