Bataille de Kohima

La bataille de Kohima s'est déroulée durant l'Opération U-Go, l'offensive japonaise menée en Inde en 1944 durant la Seconde Guerre mondiale.

Bataille de Kohima
Le théâtre des opérations
Informations générales
Date -
Lieu Kohima, Nagaland, Inde
Issue victoire britannique
Belligérants
Royaume-Uni
Raj britannique
Empire du Japon
Commandants
Montagu Stopford Kōtoku Satō
Forces en présence
Au début de la bataille : une brigade d'infanterie; à la fin de la bataille : une brigade "Chindits", une brigade motoriséeune division d'infanterie
Pertes
4 604 tués5 764 tués

Seconde Guerre mondiale

Batailles

Batailles et opérations de la Guerre du Pacifique
Japon :

Pacifique central :

Pacifique du sud-ouest :

Asie du sud-est :


Guerre sino-japonaise


Front d'Europe de l’Ouest


Front d'Europe de l’Est


Bataille de l'Atlantique


Campagnes d'Afrique, du Moyen-Orient et de Méditerranée


Théâtre américain

Coordonnées 25° 40′ 05″ nord, 94° 06′ 11″ est
Géolocalisation sur la carte : Inde

Elle a eu lieu du au autour de la ville de Kohima, au nord de l'Inde, en parallèle à la bataille d'Imphal.

Importance stratégique

Kohima représentait le meilleur point stratégique pour passer de la Birmanie vers l'Inde. Sa prise permettait de couper la route qui permettait aux Britanniques de ravitailler leurs troupes à Imphāl, séparant l'ennemi de sa base logistique dans la vallée du Brahmapoutre.

Combats

Plan de la bataille.

Des troupes de la 161e brigade de l'Indian Army fut déployée pour la défense de Kohima et aider la garnison locale mais n'étaient pas encore toutes arrivées quand l'offensive japonaise débuta. Le siège commença le 6 avril, la garnison indienne étant soumise à un tir d'artillerie continuel de la part des Japonais. Les troupes s'affrontèrent dans des combats féroces sur l'arête de Kohima et notamment autour du bungalow qui servait d'ordinaire à l'administrateur colonial britannique. Le bungalow fut finalement pris dans la nuit du 17 au 18 avril mais la 161e brigade finit ensuite par arriver en force pour venir en aide à la garnison.

Les Britanniques montèrent une contre-offensive contre les positions japonaises, soutenus par des frappes de la Royal Air Force contre les positions japonaises. La mousson avait commencé, rendant le terrain difficilement praticable. Les positions japonaises furent bientôt encerclées et enlisées dans un terrain fangeux où les cadavres s'entassaient. Le 16 mai, les Alliés, ayant reçu des renforts, lancèrent une nouvelle offensive.

Retraite japonaise

Les Japonais n'avaient pas emporté suffisamment de provisions. La 31e division ne disposait que de trois semaines de nourriture. À la fin mai, les soldats japonais étaient affamés. Tout en continuant à détruire des ponts qui conduisaient à Imphal, les troupes japonaises commencèrent à se retirer fin mai. Sans nourriture ni soins, trop faibles et trop malades pour rejoindre les hôpitaux établis par l'armée à Ukhrul, les Japonais survivants achevèrent de battre en retraite le 22 juin pour rejoindre les troupes qui se battaient à Imphal.

Voir aussi

Bibliographie

  • (en) Louis Allen, Burma, the longest war, 1941-45, London, J.M. Dent, , 686 p. (ISBN 978-0-460-04363-2 et 978-0-460-02474-7)
  • (en) Jon Latimer, Burma : the forgotten war, London, John Murray, , 610 p. (ISBN 978-0-719-56576-2)
  • Field Marshal Sir William Slim, Defeat into Victory, NY: Buccaneer Books (ISBN 1568490771), Cooper Square Press (ISBN 0-8154-1022-0); London: Cassell (ISBN 0304291145), Pan (ISBN 033039066X).
  • Martin Brayley et Mike Chapell (Colour pl.), The British army, 1939-45, Oxford, Osprey, , 48 p. (ISBN 978-1-841-76238-8).
  • (en) Leslie Edwards, Kohima : the furthest battle : the story of the Japanese invasion of India in 1944 and the "British-Indian Thermopylae, Stroud, Gloucestershire, History Press, , 479 p. (ISBN 978-1-862-27488-4)

Liens externes

  • Portail de l’histoire militaire
  • Portail de l’Inde
  • Portail de la Seconde Guerre mondiale
  • Portail de l’Empire du Japon
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.