Bataille de Louvain (1831)

La bataille de Louvain est un affrontement qui eut lieu le entre les troupes belges et les troupes néerlandaises dans les environs de la ville de Louvain, pendant la campagne des Dix-Jours. Le , le prince héritier Guillaume II attaque Louvain où le roi Léopold Ier a installé son quartier-général. Les Belges doivent se replier et les Néerlandais traversent la Dyle et occupent le IJzerenberg à Herent.

Pour les articles homonymes, voir Bataille de Louvain.
Bataille de Louvain
Informations générales
Date
Lieu près de Louvain (Belgique)
Casus belli Révolution belge
Issue Victoire et prise de Louvain par les néerlandais puis retraite de l'armée néerlandaise, indépendance de la Belgique
Changements territoriaux Scission des Pays-Bas méridionaux et indépendance de la Belgique
Belligérants
soldats belges
soutenus par la France
Pays-Bas
Commandants
le roi Léopold I et le général Charles Niellon Guillaume II

Campagne des Dix-Jours

Entretemps, une armée française de 70 000 hommes sous la conduite du maréchal Gérard entre en Belgique pour venir en aide aux Belges dans le cadre du traité des XVIII articles. Pour éviter une guerre avec la France, le Prince d'Orange signe un armistice avec les Belges à Pellenberg. Il y eut encore quelques escarmouches, mais à 16 h 30, la campagne des Dix-Jours prit fin.

Le , la ville était, selon une des conditions de l'armistice, encore symboliquement occupée par les Néerlandais sous le commandement des princes Guillaume et Frédéric. Les princes firent une promenade à travers Louvain et burent une bière dans une auberge locale. Le , les Néerlandais se retirèrent et le roi Léopold entra dans la ville.

Les dernières troupes gouvernementales néerlandaises quittèrent la Belgique le , mettant un terme à la campagne des Dix-Jours.

Annexes

Articles connexes

Notes et références

  • Portail de l’histoire militaire
  • Portail de la Belgique
  • Portail des Pays-Bas
  • Portail des années 1830
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.