Beauséjour (Marne)

Beauséjour est un ancien village du département de la Marne, dans l'est de la France. Il faisait partie de la commune de Minaucourt-le-Mesnil-lès-Hurlus (Marne).

Beauséjour

Photo du fortin de Beauséjour
Administration
Pays France
Région Grand Est
Département Marne
Commune Beauséjour
Statut Commune supprimée
Démographie
Population hab.
Géographie
Coordonnées 49° 11′ 09″ nord, 4° 42′ 10″ est
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Marne
Beauséjour
Géolocalisation sur la carte : Marne
Beauséjour
Géolocalisation sur la carte : France
Beauséjour
Géolocalisation sur la carte : France
Beauséjour

    Histoire

    Fondé en 1825, à l'origine simple ferme située le long chemin reliant Minaucourt à Mesnil-les-Hurlus, le village de Beauséjour est pris dans la tourmente de la Première Guerre mondiale et ses habitants sont évacués le .

    Il est le théâtre de combats meurtriers après l'arrêt de la retraite de la Marne le , les Allemands campant sur une ligne comprenant Beau-Séjour[1]. Les soldats français essayeront de reprendre la ferme mais les Allemands avaient organisé et fortifié un lacis de tranchées sur la hauteur, à 1 500 mètres au nord de celle-ci. Cette position formidablement protégée, à laquelle se heurteront les marsouins et fantassins tout au long du premier trimestre de 1915, sera baptisée « Fortin de Beauséjour »[2]. Ce bastion sera pris et repris 7 fois entre mi-février et mi-. Il y règne une incessante guerre de mines souterraines et d'assauts à la baïonnette, particulièrement meurtriers.

    Il faudra attendre la grande offensive française de Champagne du pour que le secteur et la position du « Fortin de Beauséjour » soient enfin dégagés[3].

    Le hameau n'a pas été reconstruit après la guerre. Il est aujourd'hui le site de monuments historiques : une stèle à la mémoire des soldats du 3e de Marine ainsi qu'un calvaire entouré des tombes de L. Noyer et A. Gardinier[4].

    Beauséjour a connu un regain de notoriété dans la presse en 2006, quand le doyen de la France de l'époque, Maurice Floquet, est décédé à l'âge de 111 ans. Celui-ci avait en effet combattu lors de la bataille du et survécu malgré de graves blessures reçues lors d'un assaut contre les lignes allemandes[5].

    Notes et références

    1. « Nouvelle page 1 », sur seamas.free.fr (consulté le 7 juin 2016)
    2. « Les opérations début 1915 : Champagne, Meuse, Woëvre, Flandres », sur chtimiste.com (consulté le 7 juin 2016)
    3. « Sainte Ménehould et ses Voisins d'Argonne », sur www.menouetsesvoisinsdargonne.fr (consulté le 7 juin 2016)
    4. « Le souvenir de la 1ère GM en Champagne-Ardenne - Villages détruits - Ferme de Beauséjour », sur www.cndp.fr (consulté le 7 juin 2016)
    5. La-Croix.com, « Maurice Floquet, « gueule cassée » au moral d'acier », sur La Croix (consulté le 7 juin 2016)
    • Portail de la Première Guerre mondiale
    • Portail de la Marne
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.