Beda Allemann

Biographie

Il étudie les lettres, l’art et la philosophie à l’université de Zurich, où il soutient sa thèse de doctorat (1953) et sa thèse d’habilitation (1955).

D’abord chargé de cours à l'université libre de Berlin et à l'université de Leyde, puis lecteur d’allemand à l’École normale supérieure de Paris en même temps que Paul Celan, il enseigne ensuite à Kiel et à Wurtzbourg avant d’accomplir l’essentiel de sa carrière, de 1967 à sa mort, à l’université de Bonn, où il enseigne la littérature et l’histoire de la littérature allemande moderne.

Profondément marqué par les travaux d’Emil Staiger et de Martin Heidegger, il consacre sa thèse à l’interprétation heideggerienne de Hölderlin, publiée en 1954 sous le titre Hölderlin und Heidegger. Le livre est traduit en français dès 1959 par François Fédier[1], traducteur de Heidegger en France, et contribuera beaucoup à la réception de de Hölderlin en France dans les milieux intellectuels français[2].

Il collabore à l’édition critique des œuvres de Paul Celan, publiées chez Suhrkamp. Ses travaux et publications portent aussi sur Heinrich von Kleist, Franz Kafka,Rainer Maria Rilke, Nietzsche, Gottfried Benn .

Œuvres

  • Hölderlin und Heidegger, Atlantis, Freiburg, 1954
  • Hölderlins Friedensfeier, Neske, Pfullingen, 1955
  • Ironie und Dichtung, Neske, Pfullingen, 1956
  • Über das Dichterische, Neske, Pfullingen, 1957
  • Zeit und Figur beim späten Rilke : Ein Beitrag zur Poetik des modernen Gedichtes, Neske, Pfullingen, 1961
  • Gottfried Benn. Das Problem der Geschichte, Neske, Pfullingen, 1963
  • Nietzsches Poetologie, édité par K. Naderer, Naderer, Bonn, 1993
  • Zeit und Geschichte im Werk Kafkas, édité par D. Kaiser et N. Lohse, Wallstein, Göttingen, 1998
  • Heinrich von Kleist : Ein dramaturgisches Modell, édité par E. Oehlenschläger, Aisthesis, Bielefeld, 2005
Œuvres traduites en français
  • Hölderlin et Heidegger : Recherche de la relation entre poésie et pensée, traduit par François Fédier, Paris, PUF, coll. « Épiméthée », 1959 (2e édition revue et corrigée 1987)
  • « Kafka et l'histoire », in L’Endurance de la pensée : pour saluer Jean Beaufret, Paris, Plon, 1968
  • « De l’ironie en tant que principe littéraire », in Poétique, n°36, 1978
  • « Problèmes d’un commentaire de Celan (À propos de l'édition critique en cours) », in Contre-Jour. Études sur Paul Celan, édité par Martine Broda, Paris, Les Éditions du Cerf, 1986
  • « Hölderlin entre les Anciens et les Modernes », traduit par François Fédier, in Cahier de l'Herne Hölderlin, Paris, 1989
  • « Rilke et Mallarmé », traduit par Philippe Préaux, in Po&sie, 126, 2009

Notes et références

  1. Beda Allemann, Hölderlin et Heidegger : Recherche de la relation entre poésie et pensée, préface de François Fédier, traduction de François Fédier, PUF, Épiméthée, Paris, 1959.
  2. Isabelle Kalinowski, « Hölderlin (Friedrich) », 2. Hölderlin en France, dans Dictionnaire du monde germanique, 2007, p. 514-515.

Voir aussi

Bibliographie

  • Isabelle Kalinowski,
    • Une histoire de la réception de Hölderlin en France, thèse de doctorat, Université Paris XII, 1999.
    • « Hölderlin (Friedrich) », dans Dictionnaire du monde germanique sous la direction d'Élisabeth Décultot, Michel Espagne, Jacques Le Rider, Paris, Bayard, 2007, (ISBN 978 2 227 47652 3), p. 512-515.

Articles connexes

Liens externes

  • Portail de la littérature
  • Portail arts et culture de la Suisse
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.