Belgorod

Belgorod (en russe Белгород) est une ville de Russie, capitale administrative de l'oblast de Belgorod. Sa population s'élevait à 379 135 habitants en 2014.

Belgorod
(ru) Белгород

Héraldique

Drapeau

Panorama de Belgorod
Administration
Pays Russie
Région économique Centre-Tchernozem
District fédéral Central
Sujet fédéral Oblast de Belgorod
Maire Vassili Potriassaïev
Code postal 308000
Code OKATO 14 401
Indicatif +7 4722
Démographie
Population 379 135 hab. (2014)
Densité 2 476 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 36′ nord, 36° 36′ est
Superficie 15 310 ha = 153,1 km2
Fuseau horaire UTC+04:00
Divers
Fondation XIIIe siècle
Statut Ville depuis 1596
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Russie
Belgorod
Géolocalisation sur la carte : Oblast de Belgorod
Belgorod
Géolocalisation sur la carte : Russie européenne
Belgorod
Géolocalisation sur la carte : Russie européenne
Belgorod
Liens
Site web beladm.ru
Sources

    Géographie

    Belgorod se trouve à 35 km de la frontière ukrainienne, à 72 km au nord-est de Kharkiv, en Ukraine, à 128 km au sud-sud-est de Koursk et à 578 km au sud de Moscou[1].

    Histoire

    Le nom de Belgorod signifie « ville blanche » en russe, ce qui s'explique par l'abondance du calcaire dans la région. D'autres villes du monde slave portent des noms qui ont le même sens : Belgrade, Białogard, Biograd, etc.

    La localité est mentionnée pour la première fois en 1237, lorsqu'elle est ravagée par les hordes de Batu Khan. En 1596, elle est refondée sur l'ordre de Boris Godounov et devient l'un des nombreux forts mis en place pour défendre les frontières du sud contre les tatars de Crimée.

    Après le déplacement de la frontière russe plus au sud, la forteresse tombe en ruine et la ville est attribuée au gouvernement de Koursk. Pierre le Grand s'y rend la veille de la bataille de Poltava, et un régiment de dragons est en garnison dans la ville jusqu'en 1917.

    Elle est occupée par l'Allemagne nazie le . La ville est libérée une première fois à la suite de la bataille de Stalingrad, le 8 février 1943 par la 40e Armée, mais elle est reprise par la 2. SS Panzerdivision "Das Reich" le 19 mars lors de la bataille de Kharkov - Belgorod. La ville est définitivement évacuée par les Allemands le 5 août 1943 devant la contre offensive soviétique de Koursk (Opération Polkovodets Roumiantsev). La ville compte plusieurs monuments commémoratifs de la Seconde Guerre mondiale, dont le Diorama de Belgorod.

    Belgorod est un centre administratif, industriel et culturel de l'oblast de Belgorod, établi en 1954. Les principaux établissements d'enseignement de la ville sont l'Université technologique d'État de Belgorod, l'Académie agricole et l'Académie financière.

    Le Théâtre dramatique de Belgorod porte le nom d'un des plus célèbres acteurs russes du XIXe siècle, Mikhaïl Chtchepkine (en), né dans la région.

    Population

    La situation démographique de Belgorod s'est gravement détériorée au cours des années 1990. Le taux de natalité, qui était de 13,7 pour mille en 1990 est tombé à 8 pour mille en 2001, alors que dans le même temps le taux de mortalité passait de 8,2 à 12,3 pour mille. Le solde naturel, qui était nettement positif en 1990 (5,5 pour mille) est ainsi devenu négatif (-3 pour mille). Au cours des premières années du XXIe siècle, le taux de natalité s'est redressé, mais il est encore inférieur au taux de mortalité en 2007 (9,9 contre 11,1).

    Recensements (*) ou estimations de la population[2]

    Évolution démographique
    1801 1861 1897 1913 1926
    3 46211 85226 56428 40030 565
    1939 1959 1970 1979 1989
    34 35972 278151 336239 814300 408
    2002 2010 2012 2013 2014
    337 030362 832366 110373 528379 135

    Économie

    La principale entreprise de Belgorod est la sociéié ZAO Energomach (en russe Энергомаш) qui fabrique de l'équipement pour centrales thermiques et nucléaires.

    Transports

    La ville est desservie par l'Aéroport international de Belgorod.

    Sport

    Personnalités liées à la ville

    Jumelage dans le monde

    Notes et références

    Liens externes

    • Portail de la Russie
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.