Bergame

Bergame (en italien : Bergamo /bɛrːgamo/, en lombard : Bèrghem ou Bergum) est une ville italienne, d'environ 122 000 habitants, capitale de la province du même nom, située en Lombardie, région de la plaine du Pô, à environ 50 km au nord-est de Milan. Par sa population, Bergame constitue la quatrième commune de la région, et son aire urbaine compte 481 519 habitants[2].

Cet article possède des paronymes, voir Bergamo et Pergame.

Bergame

Héraldique

Drapeau
Noms
Nom italien Bergamo
Administration
Pays Italie
Région Lombardie 
Province Bergame 
Maire Giorgio Gori
2019-2024
Code postal 24100
Code ISTAT 016024
Code cadastral A794
Préfixe tel. 035
Démographie
Gentilé Bergamasques (en italien bergamaschi)
Population 121 639 hab. (01-01-2019[1])
Densité 3 296 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 42′ 00″ nord, 9° 39′ 58″ est
Altitude Min. 211 m
Max. 645 m
Superficie 3 690 ha = 36,9 km2
Divers
Saint patron Sant'Alessandro
Fête patronale 26 août
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Lombardie
Bergame
Géolocalisation sur la carte : Italie
Bergame
Géolocalisation sur la carte : Italie
Bergame
Liens
Site web http://www.comune.bergamo.it

    La ville de Bergame est composée d'un centre historique fortifié, connu sous le nom de Città Alta (« Ville haute »), et de l'expansion moderne de la ville des plaines en contrebas, appelée Città Bassa « Ville basse ». La ville haute est encerclée par des fortifications vénitiennes inscrites au patrimoine mondial depuis le 9 juillet 2017[3].

    Bergame est reliée aux autres grandes villes d'Italie par l'autoroute A4, vers Turin, Milan, Vérone, Venise et Trieste. La ville est desservie par l'aéroport international Il Caravaggio, le troisième aéroport d'Italie, avec 12,3 millions de passagers en 2017. Bergame est la deuxième ville la plus visitée de Lombardie après Milan[4],[5].

    Géographie

    Haut-Bergame

    La « ville haute » (« la città alta ») est une cité médiévale ceinte de remparts datant de la domination vénitienne, construite à partir de 1561 dans le but de faire de la ville haute de Bergame une citadelle imprenable. Bergame est donc, avec Ferrare, Lucques et Grosseto, l'une des quatre cités italiennes à conserver des remparts demeurés intacts depuis des siècles.

    Les monuments les plus visités sont concentrés autour de la fontaine Contarini: ce sont essentiellement le Palazzo della Ragione (palais de la Raison) et la tour Civique (dite « la grande cloche »), qui sonne encore 100 coups tous les soirs à 22 heures, annonçant la fermeture nocturne du portone de l'enceinte. Juste en face se trouve le grand bâtiment blanc de la bibliothèque Angelo Mai.

    Du côté sud de l'ancienne place publique, on peut voir le Duomo et la chapelle Colleoni, de l'architecte Giovanni Antonio Amadeo, avec le monument funéraire du condottiere Bartolomeo Colleoni, le baptistère et la basilique Santa-Maria-Maggiore. L'intérieur de cette église de ville, et non de diocèse, porte des signes architecturaux des périodes de l'histoire de la ville qui se sont succédé depuis sa construction. La conception des célèbres marqueteries polychromes, représentant des scènes bibliques, est attribuée à Lorenzo Lotto, tandis que l'imposant confessionnal baroque est l'œuvre d'Andrea Fantoni. L'église abrite le tombeau du musicien Gaetano Donizetti.

    La via Colleoni relie l'ancienne place publique à la place de la citadelle et constitue le cœur des commerces de la ville haute. Sur la place de la citadelle se trouvent le musée civique archéologique de Bergame et le musée de sciences naturelles « Enrico Caffi ».

    La ville haute possède encore un jardin botanique et une faculté de langues et de littératures étrangères dont le prestige est à l'échelle européenne.

    La ville haute peut être atteinte à pied à travers les scorlazzini (escaliers), en voiture aux périodes et heures d'ouverture, ou par le funiculaire.

    Bas-Bergame

    Le Bas-Bergame  dans le passé, on disait également « i borghi »  est le centre de la commune, abritant la préfecture et le siège de la province. En son centre se trouve la zone située entre Porta Nuova et le Sentierone  l'avenue délimitée par des arbres  pavée parce qu'au cours des siècles passés c'était là que se trouvait la station des carrosses.

    Bergame possède un aéroport (code AITA : BGY).

    Distances

    Toponymie

    Il existe de nombreuses hypothèses pour expliquer l'origine du toponyme Bergamo. En latin classique, le toponyme est attesté comme Bergomum, tandis que le latin tardif le mentionne comme Bergame[7]. Une origine indo-européenne du nom a été proposée, par comparaison au grec Πέργαμον (Pergamon)[7] "citadelle, forteresse"[8] (faisant référence à des habitations fortifiées au sommet d'une colline), mais aussi à la base prélatine barga "chapeau" ou à des noms liguriens comme Bergima, ville proche de Marseille, à partir d'une racine *bherg[7] "haut"[9].

    L'historien et homme politique bergamasque Bortolo Belotti a lié le toponyme à d'anciens noms pré-celtiques, d'où le nom Bèrghem, dont Bergomum ne serait alors que la latinisation.

    En l'absence de documents concernant les colonies germaniques dans la région avant la conquête romaine, on ne peut rapprocher le nom de Bergame de l'allemand moderne Berg « montagne » et Heim « maison », ni des mots suédois berg et hem, de mêmes sens[10].

    Le toponyme utilisé dans le dialecte bergamasque est Bèrghem.

    Histoire

    Chronologie

    Politique et administration

    La ville est dirigée par un maire et un conseil de trente-deux membres élus pour cinq ans. Depuis 2014, le maire est Giorgio Gori, membre du Parti démocrate, réélu le [12]. Le Parti démocrate dirige la ville avec Italie en commun et une liste civique.

    Hameaux

    • Circoscrizione 1
    Borgo Pignolo - Borgo Palazzo - Borgo San Lorenzo - Sant'Alessandro - Centro cittadino - Celadina - Viale Venezia - Malpensata - Boccaleone - Campagnola
    • Circoscrizione 2
    Loreto - Longuelo - San Paolo - Santa Lucia - Colognola al Piano - San Tomaso de' Calvi - Villaggio degli Sposi - Carnovali - Grumello del Piano
    • Circoscrizione 3
    Città Alta - Colli - Monterosso - Valtesse - Conca Fiorita - Borgo Santa Caterina - Redona

    Communes limitrophes

    Évolution démographique

    Habitants recensés

    Économie, tourisme

    Gastronomie

    La Polenta de Pietro Falca dit Longhi.
    Polenta e osei, dessert traditionnel.

    La configuration géographique de la région bergamasque a contribué à l'élaboration d'une gastronomie montagnarde qui se base principalement sur la polenta, les fromages et la viande.

    La polenta, faite à base de farine de maïs bouillie, est le symbole de la cuisine bergamasque. La farine de maïs doit cuire très longtemps dans un chaudron en cuivre et doit être remuée en permanence durant sa cuisson à l'aide d'un gros bâton appelé tarello. Avant que leur chasse soit interdite, le plat de fête traditionnel était la polenta accompagnée de petits oiseaux sauvages. Pour la population la plus pauvre, la polenta était accompagnée principalement de fromage et de beurre, c'est la polenta taragna.

    Le fromage le plus typique de Bergame vient de la vallée Brembana qui surplombe la ville. Son nom demeure le terme dialectal bergamasque Formai de mut qui signifie fromage des alpages. C'est un fromage de vache à pâte cuite délicieusement parfumé qui peut être consommé aussi bien tel quel que dans les préparations culinaires bergamasques.

    Le dessert traditionnel bergamasque se nomme Polenta e osei. C'est une génoise en forme de demi-sphère et colorée en jaune pour imiter la belle couleur dorée de la polenta, et farcie de pâte d'amande et de mousse au chocolat. On dispose sur le sommet de petits oiseaux en chocolat qui rappellent les oiseaux sauvages d'antan.

    La spécialité locale de l'apéritif Spritz ne comporte pas de vin pétillant de Prosecco mais du vin rouge et du Campari et se nomme Donizetti Spriss[13].

    Lieux et monuments

    Vue panoramique de la ville basse de Bergame depuis la Porte Saint-Jacques (la rue au centre est l’avenue Vittorio Emmanuele II).

    Patrimoine civil

    • Piazza Vecchia : elle fut décrite par l'architecte Le Corbusier comme la plus belle place d'Europe.
    • Palazzo della Ragione : érigé en XIIe siècle, il a été reconstruit par Pietro Isabello au XIIe siècle.
    • Campanone (it) : tour médiévale d'une hauteur de 52 mètres, construite au XIIe siècle qui offre une vue imprenable sur la ville.
    • Porte San Giacomo : elle fut construite au XVIe siècle. C'est une des quatre portes par lesquelles on entrait dans la ville haute. Le blason du Lion de saint Marc rappelle la domination vénitienne.
    • Théâtre Donizetti : il fut construit à la fin du XVIIIe siècle en l'honneur du compositeur bergamasque Donizetti.

    Patrimoine religieux

    Musée

    • Académie Carrara : musée des Beaux-Arts et son école, avec plus de 1 800 tableaux exposés.

    Activités et manifestations

    Activités culturelles

    Sports

    Le Tour d'Italie est arrivé 8 fois à Bergame.

    Année Vainqueur
    1912 Vincenzo Bogarello
    1938 Diego Marabelli
    1952 Oreste Conte
    1976 Felice Gimondi
    1983 Giuseppe Saronni
    2007 Stefano Garzelli
    2009 Kanstatsin Siutsou
    2017 Bob Jungels
    Sport Nom de l'équipe phare Niveau Lieu
    Football Atalanta Bergame Serie A Stade Atleti Azzurri d'Italia

    Inauguré en 1928, 26 542 places assises.

    Volley-ball Volley Bergamo Serie A1 PalaNorda Bergamo
    Football américain Lions de Bergame Serie A Stadio communale de Osio Sotto

    Manifestations

    Personnalités liées à Bergame

    Gaetano Donizetti.
    nées au XVe siècle
    nées au XVIe siècle
    nées au XVIIe siècle
    • Fra' Galgario né à Bergame en 1655 - mort à Bergame en 1747 (portraitiste)
    • Pietro Locatelli (Bergame, 3 septembre 1695 - Amsterdam, 30 mars 1764) était un compositeur et violoniste virtuose.
    nées au XVIIIe siècle
    nées au XIXe siècle
    nées au XXe siècle

    Jumelages

    Villes jumelées avec Bergame

    Citations

    « Et, juste à côté de Milan,/ Dans une ville qu'on appelle Bergame,/ Je te ferais construire une villa »

    Bibliographie

    • Jörg Jarnut, Bergamo 568-1098. Storia istituzionale, sociale ed economica di una città lombarda nell'Alto Medioevo, Bergamo, Archivio Bergamasco, 1980.

    Notes et références

    1. (it) .
    2. (it) « Comune di Bergamo - Elenco dei comuni della Grande Bergamo ».
    3. (en) UNESCO World Heritage Centre, « The city of Bergamo - UNESCO World Heritage Centre », sur whc.unesco.org (consulté le 2 novembre 2017).
    4. (en) « RSY Lombardia-Arrivals and nights spent by guests in accommodation establishments, by type of resort and by type of establishment. Total accommodation establishments. Part III. Tourist resort. Year 2012 » [archive du ], asr-lombardia.it (consulté le 4 novembre 2014).
    5. (it) « Lombardia, Pil più alto in Italia Bergamo disoccupazione ai minimi », L'Eco di Bergamo, (lire en ligne, consulté le 11 octobre 2017).
    6. maps.google.fr - Google Maps - option outil de mesure de distance - Distance entre les villes à vol d'oiseau à partir du centre de chaque ville.
    7. (it) Dizionario di toponomastica, Turin, UTET, , p. 85.
    8. (it) Franco Montanari, Vocabolario della lingua greca, Turin, Loescher, , p. 1539.
    9. (it) Nomi d'Italia, Novare, Istituto geografico De Agostini, , p. 48.
    10. « Deutsches Etymologisches Wörterbuch » (consulté le 7 février 2010).
    11. (en) Elena Bellomo, The Templar order in north-west Italy (1142-c.1330), Leiden /Boston, Brill, , 464 p. (ISBN 978-90-04-16364-5, lire en ligne), p. 13.
    12. (it) « Comunali Bergamo 2019: Giorgio Gori rieletto sindaco al primo turno », sur tg24.sky.it, .
    13. Recette détaillée
    14. Francesco Frangi, « Les Peintres de Lombardie du Piemont et de Ligurie », dans Mina Gregori, Le Musée des Offices et le Palais Pitti, Paris, Editions Place des Victoires, , p. 285.
    15. http://www.comune.bergamo.it/servizi/gestionedocumentale/visualizzadocumento.aspx?ID=2838
    16. http://www.comune.bergamo.it/servizi/gestionedocumentale/visualizzadocumento.aspx?ID=2837

    Voir aussi

    Articles connexes

    Liens externes

    • Portail de la Lombardie
    • Portail du patrimoine mondial
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.