Biên Hòa

Biên Hòa est une ville du sud du Viêt Nam, capitale du district du même nom. C'est aussi la capitale de la province de Đồng Nai. Sa population comptait 701 194 habitants au recensement de 2009.

Biên Hòa
Administration
Pays Viêt Nam
Démographie
Population 701 194 hab. (2009)
Géographie
Coordonnées 10° 57′ 00″ nord, 106° 49′ 00″ est
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Viêt Nam
Biên Hòa
Géolocalisation sur la carte : Viêt Nam
Biên Hòa
    MiG-21 au musée de la ville

    La pêche est encore aujourd’hui interdite dans les fleuves et lacs de la ville et de ses environs en raison de leur contamination par des produits chimiques cancérigènes massivement employés par l'armée américaine durant la Guerre du Viêt Nam[1].

    Géographie

    La ville est située à 32 kilomètres à l'est d'Hô-Chi-Minh-Ville (anciennement Saïgon).

    Histoire

    La petite ville de Biên Hòa donne son nom à une des trois provinces de Cochinchine, avec celle de Mytho et de Ga Dinh (Saïgon), avec l’archipel de Poulo Condor, cédées aux Français par l’empereur d’Annam Tự Đức en 1862, au traité de Saïgon.

    Dès le début de la période coloniale les Français participent au développement de la ville.

    L'Armée de l'air française y a installé une base aérienne qui fut très active durant la guerre d'Indochine avant de devenir pendant la guerre du Viêt Nam une base militaire américaine. Brièvement occupée par la force aérienne de la république du Viêt Nam (1973-1975), elle est aujourd’hui utilisée par la Force aérienne populaire vietnamienne (Không Quân Nhân Dân Việt Nam). Des dizaines de milliers de réfugiés du nord (dont une grande partie de catholiques) se sont installés ici après la prise de pouvoir du Việt Minh en 1954, au nord du pays.

    Le cimetière militaire de Biên Hòa, construit en 1966 pour abriter les sépultures des soldats du Sud Viêt Nam, a été vandalisé et en partie démoli depuis 1975, année de l'invasion du Sud Viêt Nam par le Nord Viêt Nam communiste, ce qui a provoqué les protestations des Vietnamiens émigrés[5].

    Dans la culture populaire

    Biên Hòa est mentionnée dans le film Les Tontons flingueurs. Une Française surnommée « Lulu la Nantaise » y aurait tenu une « petite taule » nommée « Les volets rouges », à l'époque de la guerre d'Indochine.

    Architecture

    Références

    1. (es) Miguel Ángel Criado, « El agente naranja sigue pudriendo los suelos de Vietnam 50 años después », El País, (ISSN 1134-6582, lire en ligne, consulté le 25 mars 2019)
    2. « Céramique Bien Hoa », sur Les céramiques de Biên-Hoa - Transasiart
    3. « Mgr Mossard »
    4. « Les entreprises coloniales françaises », sur Indo-Chine
    5. (en) The Bien Hoa Military Cemetery

    Liens internes

    Liens externes

    • Portail du Viêt Nam
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.