Biberach an der Riß

Biberach an der Riß est une ville allemande dans le Land de Bade-Wurtemberg. Sa population est de 32 282 habitants (2005).

Pour l’article homonyme, voir Biberach.

Biberach an der Riß

La place du marché avec l'église Saint-Martin.

Héraldique
Administration
Pays Allemagne
Land  Bade-Wurtemberg
District
(Regierungsbezirk)
Tübingen
Arrondissement
(Landkreis)
Biberach
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
5
Bourgmestre
(Oberbürgermeister)
Norbert Zeidler
Code postal 88381-88400
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
08 4 26 021
Indicatif téléphonique +49-07351
Immatriculation BC
Démographie
Population 32 233 hab. (31 décembre 2015)
Densité 447 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 05′ 55″ nord, 9° 47′ 20″ est
Altitude 532 m
Superficie 7 216 ha = 72,16 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Allemagne
Biberach an der Riß
Géolocalisation sur la carte : Allemagne
Biberach an der Riß
Liens
Site web biberach-riss.de

    Géographie

    Biberach se situe en Haute-Souabe, entre les deux villes importantes de la région, Ulm au Nord et Friedrichshafen au Sud. Biberach est le chef-lieu du Kreis (Arrondissement) du même nom. L'agriculture prédomine, mais il y a aussi des entreprises importantes : machine-outil : Handtmann, construction des engins pour travaux publics : Liebherr (grues), industrie pharmaceutique : Boehringer-Ingelheim Pharmaceuticals.

    Histoire et civilisation

    Vue de Biberach an der Riß avec un homme saoul. Carte postale du début du XXe siècle réalisée par Eugen Felle.
    Appartenances historiques

    Duché de Souabe 915-1281
    Saint-Empire (Ville libre) 1281-1803
    Électorat de Bade 1803–1806
    Grand-duché de Bade 1806–1918
    République de Weimar 1918–1933
     Reich allemand 1933–1945
    Allemagne occupée 1945–1949
    Allemagne 1949–présent

    Biberach a reçu son statut de ville en 1281. À la fin du Moyen Âge, elle est fameuse pour sa production de sculptures de bois d'art sacré[1]. La ville a connu une longue période d'indépendance. Il faut se rappeler que l'Allemagne, avant la Révolution française et l'essor de l'État Nation, a été composée d'une multiplicité de Villes libres d'Empire (freie Städte), de comtés et de royaumes (Prusse, Bavière, etc).

    L'activité commerciale principale de la ville était la tisserie. Tandis que la majorité des habitants de la ville étaient protestante, la campagne était plutôt catholique, sous la domination de l'archevêché d'Autriche. Les deux confessions ont réussi à trouver un compromis quant au partage des fonctions administratives et des infrastructures de la ville, d'ailleurs unique en Allemagne. Protestants et catholiques utilisent la même église et partagent les frais de son utilisation.

    Le personnage le plus illustre de Biberach est Christoph Martin Wieland, surnommé le Voltaire allemand.

    Le nom Biberach vient du mot Biber qui signifie castor en allemand. Le sigle officiel de la ville est donc cet animal[2]. Biberach est en fait traversé par une rivière où des castors construisent leurs barrages, il est possible de se promener le long des cours d'eau.

    Personnalités

    Tourisme

    La ville de Biberach[3] propose de nombreuses activités, notamment pour les touristes:

    • Le musée Braith-Mali (de), bâtiment datant du XVIe siècle où l'on peut voir les œuvres d'Anton Braith et Christian Mali mais aussi du célèbre expressionniste Ernst Ludwig Kirchner.
    • Le Musée Wieland (de) montre les œuvres ainsi que la vie de l'écrivain Christoph Martin Wieland
    • Des Esels Schatten (L'ombre de l'âne) est une sculpture sur la place du marché de Biberach inspirée de l'histoire écrite par Christoph Martin Wieland[4],[5].
    • La Weißer Turm[6] (La tour blanche) se situe sur la montagne de Biberach nommée Gigelberg.
    • Das Biberacher Schutzenfest[7] est la fête de la ville qui a lieu chaque année en juillet, cela consiste en des spectacles tels que des fanfares ou des danses où les habitants se vêtissent des habits traditionnels.
    • Le centre thermal Jordanbad [8] avec sauna, toboggans, piscines extérieures et intérieures.
    • Le Lac de Constance, à une heure de route en voiture, à la frontière entre L'Allemagne, L'Autriche et la Suisse.

    Jumelages

    Notes et références

    1. Comme la fameuse Sainte Marthe et les pénitents exposée à Paris, au musée de Cluny.
    2. (de) « Biberach Tourismus » (consulté le 1er mai 2019)
    3. (de) « Biberach Tourismus », sur biberach-tourismus.de (consulté le 1er mai 2019)
    4. (de) « Biberach: Esel auf dem Marktplatz, Kunstwerk » (consulté le 1er mai 2019)
    5. (de) « Geschichte der Abderiten », sur https://www.spiegel.de/, Journal (consulté le 1er mai 2019)
    6. (de) « Gigelberg in Biberach, Mittelalterlicher Weißer Turm » (consulté le 1er mai 2019)
    7. (de) « Biberacher Schützenfest 2019 », sur biberach-riss.de (consulté le 1er mai 2019)
    8. (de) « Jordanbad Biberach » (consulté le 1er mai 2019)

    Liens externes

    • Portail du Bade-Wurtemberg
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.