Biplan

Un biplan est un avion pourvu de deux ailes portantes superposées[1]. Cette configuration permet d'augmenter la surface alaire pour une envergure donnée. La triangulation par câbles et par mâts soulage les ailes, mais a l'inconvénient d'augmenter la traînée, à cause des mâts et des haubans rigidifiant l'ensemble, mais aussi à cause d'une aérodynamique moins favorable, comme le doublement des tourbillons marginaux.

Pour un article plus général, voir Configuration d'aile.
Le Wright Flyer, premier aéronef motorisé de l'histoire, en 1903.

Lorsqu'une des paires d'ailes est moitié plus petite que l'autre, le biplan est nommé plus précisément sesquiplan. Si les paires d'ailes sont décalées verticalement, on parle d'ailes en tandem.

Histoire

Le Wright Flyer, premier avion motorisé ayant effectué un vol contrôlé, est un des premiers biplans de l'histoire. Les biplans ont connu leur heure de gloire pendant la Première Guerre mondiale même s'ils ont été fabriqués jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, par exemple comme avions torpilleurs sur les porte-avions ou pour l'acrobatie. La formule biplan continuera à être utilisée aussi bien pour des avions terrestres que pour des hydravions, mono ou multi-moteur.

Le plus gros biplan monomoteur construit à ce jour fut l'Antonov An-2 Colt.

Un biplan Waco.

Notes et références

  1. (en) Terry L. Duran, Barron's Military Flight Aptitude Tests, Barron's Educational Series, , 544 p. (ISBN 978-0-7641-3517-0, lire en ligne), p. 151

Voir aussi

Articles connexes

  • Portail de l’aéronautique
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.