Bogor

Bogor est une ville d'Indonésie dans la province de Java occidental connue pour son jardin botanique. Sa population est d'un peu plus d'1 million d'habitants.

Pour les articles homonymes, voir Bogor (homonymie).

Bogor
(id) Kota Bogor

de h. en b.: Palais de Bogor, Grande Mosquée de Bogor, Jardin Botanique de Bogor, Monument Kujang
Noms
Nom Autres noms: Kota Hujan
Administration
Pays Indonésie
Province d'Indonésie Java occidental
Maire Dr. Bima Arya
Démographie
Population 1 022 002 hab.[1] (2014)
Densité 8 624 hab./km2
Groupe ethnique Soundanais
Langue soundanais
Géographie
Coordonnées 6° 21′ 36″ sud, 106° 28′ 48″ est
Superficie 11 850 ha = 118,5 km2 [2]
Île Java
Fondé en 1482
Anciens noms Pakuan Pajajaran (−1746)
Buitenzorg (1746–1942)
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Indonésie
Liens
Site officiel kotabogor.go.id

    La ville a le statut de kota.

    Bogor est également le nom du kabupaten de Bogor dans lequel se trouve la ville. Son chef-lieu est Cibinong.

    La kota et le kabupaten de Bogor font partie de la conurbation du Jabodetabek, qui réunit également les villes de Jakarta, Depok, Tangerang et Bekasi et les kabupaten de Tangerang et Bekasi.

    Géographie

    La ville de Bogor se trouve au milieu du kabupaten. Elle est entourée de volcans éteints tels le Gede et le Salak. Elle connaît plus d'orages que n'importe quel autre point de la planète. En Indonésie, la ville est connue comme Kota hujan, la "ville de la pluie". La chaleur y est très humide toute l'année, ce qui favorise de nombreuses variétés de moustiques.

    Histoire

    Reproduction de l'inscription de Ciaruteun.
    Le sanctuaire abritant l'inscription de Batutulis dans les années 1920.
    Carte datant de l'époque coloniale néerlandaise de Batutulis près de Bogor, emplacement supposé de Pakuan, la capitale du royaume de Pajajaran.

    On a découvert des inscriptions à Ciaruteun, Kebon Kopi et Jambu dans la région de Bogor, rédigée en alphabet pallava du sud de l'Inde et en sanscrit, qu'on date des environs de 450 apr. J.-C. On les attribue au roi Purnawarman de Tarumanagara.

    Une deuxième inscription trouvée à Kebon Kopi, datée de 932 et rédigée en malais, mentionne un "roi de Sunda".

    Le site de Pakuan, la capitale du royaume hindouiste sundanais de Pajajaran (1333-1579) se trouvait dans l'actuelle Bogor.

    En 1745, le gouverneur général de la VOC (Compagnie néerlandaise des Indes orientales), le baron Van Imhoff, réunit neuf villages en une seule entité. Le bupati Wartawangsa fait creuser un canal pour l'irrigation.

    Le nom de "Bogor" apparaît officiellement dans un document daté du 7 avril 1752 et signé du Hoofd van de Negorij Bogor, c'est-à-dire "chef du village de Bogor", qui est situé à l'emplacement du futur jardin botanique.

    En 1754, le siège du kabupaten est transféré de Tanah Baru à Sukahati (aujourd'hui Kampung Empang).

    Le palais présidentiel de Bogor.
    La demeure du resident de Buitenzorg à l'époque coloniale.

    Bogor s'appelait Buitenzorg ("sans souci" en néerlandais) à l'époque coloniale et a été la résidence du gouverneur-général des Indes néerlandaises au temps de Herman Willem Daendels (de 1808 à 1811) et de Thomas Stamford Raffles (de 1811 à 1814) et bien plus tard encore.

    Démographie

    Évolution démographique
    1956 1961 1971 1981 1988 1999 2010
    124 000154 000197 000246 000285 000585 000949 000
    (Sources : Small Soviet Encyclopedia[3], Grande Encyclopédie soviétique[4], Kehidupan Masyarakat Kota Bogor[5] et Pemerintah Kota Bogor[6])

    La croissance rapide de la population de Bogor après 1960 est liée à l'urbanisation de la métropole de Jakarta et la venue d'ouvriers des autres parties de l'Indonésie[5]. Les hommes constituent 51,06 % et les femmes 48,94 % de la population[6]; 28,39 % des habitants ont moins de 15 ans, 67,42 % entre 15 et 65 ans et 3,51 % ont plus de 65 ans[7].

    La majorité de la population (87 %) est Soundanaise, cohabitant avec une forte minorité Javanaise et chinoise[8],[9]. Linguistiquement parlant, l'indonésien, langue officielle, côtoie le soundanais aussi bien dans la rue que dans l'administration.

    La majorité de la population (94 %) est musulmane[10], et 5 % sont chrétiens (la ville est le siège du Diocèse de Bogor).

    Statistiques religieuses de 2009[7]
    Religion Pratiquants (%) Nombre de lieux de cultes
    Islam 838 533 92,64 715
    Protestantisme 30 807 3,40 27
    Catholicisme 21 957 2,43 8
    Bouddhisme 9 246 1,02 13
    Hindouisme 1 352 0,15 9
    Confucianisme 502 0,06 13
    Autres 2 736 0,30

    Districts administratifs

    La ville de Bogor est située dans le Kabupaten de Bogor, mais en est totalement autonome[11],[12]. La ville est divisée en six kecamatan, eux-mêmes divisés en 68 quartiers et villages[13].

    Districts de la Ville de Bogor[6],[13]
    Nom (En indonésien) Superficie
    en km²
    Population en
    2010
    Nombre de
    quartiers
    et villages
    Bogor Nord Kecamatan Bogor Utara 17,72 170 320 8
    Bogor Sud Kecamatan Bogor Selatan 30,81 180 745 16
    Bogor Est Kecamatan Bogor Timur 10,15 94 572 6
    Bogor Ouest Kecamatan Bogor Barat 32,85 210 450 16
    Bogor Centre Kecamatan Bogor Tengah 8,13 102 203 11
    Tanah Sereal Kecamatan Tanah Sereal 18,84 190 776 11

    Éducation et recherche

    Bogor est le siège de l'Institut agronomique de Bogor ainsi que du Centre international de recherche sur la forêt (CIFOR).

    Tourisme

    Bogor possède un jardin botanique.

    Transport

    La gare de Bogor

    Bogor est reliée à Jakarta par le réseau express régional KAI Commuter Jabodetabek.

    Personnalités

    Voir aussi

    Article connexe

    Notes et références

    1. http://www.depkes.go.id/downloads/Penduduk%20Kab%20Kota%20Umur%20Tunggal%202014.pdf Estimasi Penduduk Menurut Umur Tunggal Dan Jenis Kelamin 2014 Kementerian Kesehatan
    2. (id) « Letak geografis kota Bogor », Official Site of Bogor City, Pemerintah Kota Bogor (consulté le 18 mai 2010)
    3. Small Soviet Encyclopedia, vol. 1, Moscou, , p. 1084
    4. Grande Encyclopédie soviétique, vol. 2, Moscou, 1969–1978, p. 612
    5. (id) Teguh V.A. Manurung., « Kehidupan Masyarakat Kota Bogor », (consulté le 28 mai 2010)
    6. (id) « Hasil Olah Cepat Sensus Penduduk 2010, Warga Kota Bogor 949 Ribu Jiwa », Site officiel de la ville de Bogor, Pemerintah Kota Bogor, (consulté le 7 septembre 2010)
    7. (id) « Profil Daerah Kota Bogor » [archive du ], (consulté le 21 septembre 2010)
    8. « Info CPNS Bogor 2010 » (consulté le 11 août 2010)
    9. (id) Eko Priliawito, « Warga Padati Balaikota Rayakan HUT Bogor », Metro, (consulté le 8 juin 2010)
    10. (id) « Selepas Sahur Ribuan Umat Islam Penuhi Masjid », Official Site of Bogor City, Pemerintah Kota Bogor, (consulté le 28 mai 2010)
    11. (id) « Sejarah pemerintahan di kota Bogor », Site Officiel de la ville de Bogor, Pemerintah Kota Bogor (consulté le 17 mai 2010)
    12. (id) « Undang-Undang Republik Indonesia Nomor 32 Tahun 2004 Tentang Pemerinahan Daerah (Indonesian Law No.32 2004 on Local Administration) » (consulté le 21 février 2010)
    13. (id) « Struktur organisasi pemerintahan daerah kota Bogor », Site Officiel de la ville de Bogor, Pemerintah Kota Bogor, (consulté le 21 mai 2010)

    Liens externes

    • Portail de l’Indonésie
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.