Bonne pratique agricole

Bonnes pratiques agricoles ou BPA est une dénomination usitée par différents organismes liés à l'agriculture. Ce vocable nomme un ensemble de règles à respecter (la bonne pratique) dans l’implantation et la conduite des cultures de façon à optimiser la production agricole, tout en réduisant le plus possible les risques liés à ces pratiques, tant vis-à-vis de l’homme que vis-à-vis de l’environnement.

Pour les articles homonymes, voir BPA et BPP.

Dans la littérature technique, cette expression est souvent abrégée par le sigle BPA.

En matière de protection des plantes, on peut également les nommer « bonnes pratiques phytosanitaires (BPP) ».

Enjeux

L'agriculture contribue au réchauffement climatique. En France, l'agriculture est responsable de 24 % des émissions de gaz à effet de serre[1]. Les trois gaz émis sont le protoxyde d'azote (N20), le méthane (CH4) et le dioxyde de carbone (CO2).

En Europe / France

En France, un « code national des bonnes pratiques agricoles », d'application volontaire en dehors des zones vulnérables, a été défini en application de la directive européenne 91/676/CEE du , dite directive Nitrates. Sa rédaction a été assurée par le Comité d'orientation pour des pratiques agricoles respectueuses de l'environnement (Corpen).

Notes et références

  1. Agriculture et effet de serre - Adaptation des pratiques agricoles, alternatives énergétiques, Sylvain Ecole Agu, Alain Bonnefoix, Laurence Devaux, Thierry Mouilleron, Hélène Touret.

Articles connexes

Liens externes

(fr) Accès à de nombreux guides de bonnes pratiques

  • Portail de l’agriculture et l’agronomie
  • Portail de l’Union européenne
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.