Boulevard Lacordaire

Le boulevard Lacordaire est une voie de l'île de Montréal (Québec).

Pour les articles homonymes, voir Lacordaire.
Boulevard Lacordaire
Orientation Nord-sud[1]
Débutant Rue Louis-Veillot, près de l'avenue Souligny
Finissant Boulevard Gouin
Longueur 8,9 km
Désignation 1911
Géolocalisation sur la carte : Région métropolitaine de Montréal

Situation et accès

Cette large artère d'orientation nord-sud de l'est de l'île de Montréal est désignée boulevard au nord de la rue Saint-Zotique dans les arrondissements Saint-Léonard et Montréal-Nord alors qu'entre la rue Saint-Zotique et le boulevard Rosemont, elle est encore connue sous l'appellation « Rue Lacordaire » dans l'arrondissement Mercier-Hochelaga-Maisonneuve. Au sud du boulevard Rosemont, son prolongement est la rue Dickson. Toutefois, un autre tronçon à caractère très résidentiel reprend à partir de la rue Pierre-Bédard jusqu'à sa fin au sud à la jonction de la rue Souligny et ce sous l'appellation Rue Lacordaire.

Origine du nom

Son nom rend hommage au dominicain français Henri Lacordaire (1802-1861). Établis à Saint-Hyacinthe en 1873, les Dominicains s'établissent à la Pointe-aux-Trembles en 1898 et se voient confier la paroisse Notre-Dame-de-Grâce en 1901.

Historique

Ouvert en 1911, il faut attendre le tout début des années 1960, pour que le boulevard se prolonge au nord de la rue Saint-Zotique, suivant ainsi la croissance démographique de cette partie de l'île de Montréal.

Bâtiments remarquables et autres lieux d'importance

  • Centre Leonardo da Vinci, un centre communautaire situé à Saint-Léonard. Établi en 2002[2], le centre offre des divers services en anglais, français et italien. Durant l'été, il organise un camp d'été nommé le Camp Allegria[3]. Le centre est aussi le domicile du Théâtre Mirella & Lino Saputo, un auditorium de 533 sièges qui reçoit des différents pièces de théâtre et concerts tout au long de l'année, et d'une salle d'entraînement.[4],[5]
  • Parc Wilfrid-Bastien, un parc public à Saint-Léonard qui comprend une aire de jeux, un petit lac avec un pont, un planchodrome et un mini-parc, entre autres équipements disponibles.[6]
  • Bibliothèque de Saint-Léonard, une bibliothèque publique à Saint-Léonard, offrant des livres et des autres médias pour jeunes et adultes.[7]

Références

  1. Au Québec, par convention, on entend par orientation est/ouest ce qui est parallèle au fleuve Saint-Laurent, même si, en réalité, le fleuve coule du sud-ouest vers le nord-est.
  2. audreygauthier1, « Centre Leonardo Da Vinci: des projets pour tous les Léonardois », sur Journal Métro, (consulté le 20 janvier 2020)
  3. « Education », sur Centre Leonardo da Vinci (consulté le 20 janvier 2020)
  4. « Culture », sur Centre Leonardo da Vinci (consulté le 20 janvier 2020)
  5. « Sport », sur Centre Leonardo da Vinci (consulté le 20 janvier 2020)
  6. « Ville de Montréal - Arrondissement Saint-Léonard - Parcs et miniparcs », sur ville.montreal.qc.ca (consulté le 20 janvier 2020)
  7. « Ville de Montréal - Arrondissement Saint-Léonard - Bibliothèque de Saint-Léonard », sur ville.montreal.qc.ca (consulté le 20 janvier 2020)

Source

  • Ville de Montréal, Les rues de Montréal, Répertoire historique, Montréal, Méridien, 1995
  • Portail de Montréal
  • Portail du Québec
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.