Bourg-Léopold

Bourg-Léopold (en néerlandais Leopoldsburg) est une commune néerlandophone de Belgique située en Région flamande dans la province de Limbourg. Sa population totale est d’environ 14 500 habitants pour une superficie totale de 22,49 km2. La commune est située en Campine.

Bourg-Léopold
(nl) Leopoldsburg

La gare

Héraldique
Administration
Pays Belgique
Région  Région flamande
Communauté  Communauté flamande
Province  Province de Limbourg
Arrondissement Hasselt
Bourgmestre Wouter Beke (CD&V) (2013-24)
Majorité CD&V, sp.a (2019-24)
Sièges
CD&V
sp.a
N-VA
Vlaams Belang
PRO Leopoldsburg
25 (2019-24)
9
8
4
2
2
Section Code postal
Bourg-Léopold
Heppen
3970
3971
Code INS 71034
Zone téléphonique 011
Démographie
Population
– Hommes
– Femmes
Densité
15 625 ()
50,05 %
49,95 %
695 hab./km2
Pyramide des âges
– 0–17 ans
– 18–64 ans
– 65 ans et +
()
18,99 %
63,45 %
17,56 %
Étrangers 4,88 % ()
Taux de chômage 8,20 % (octobre 2013)
Revenu annuel moyen 13 027 €/hab. (2011)
Géographie
Coordonnées 51° 07′ nord, 5° 15′ est
Superficie
– Surface agricole
– Bois
– Terrains bâtis
– Divers
22,49 km2 (2005)
26,63 %
9,98 %
56,74 %
6,64 %
Localisation

Situation de la commune au sein de l'arrondissement de Hasselt et de la province de Limbourg.
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Bourg-Léopold
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Bourg-Léopold
Liens
Site officiel www.leopoldsburg.be

    Entités de la commune

    Bourg-Léopold et Heppen

    Église Notre-Dame de l'Assomption

    Histoire

    Bourg-Léopold est surtout connu pour sa caserne et son terrain d’entrainement de l’armée belge. Les installations ont été construites sur ordre de Léopold Ier en 1835 pour se défendre des troupes néerlandaises. À la base, Heppen et Bourg-Léopold faisaient partie de Beverloo. C’est pourquoi le camp fut aussi appelé Camp de Beverloo. Après avoir été occupé par les armées allemandes de 1914 à 1918 et de 1940 à 1944, le camp est toujours, au XXe siècle, une base importante de l'armée belge.

    L’industrie en 1850 était composée d’une brasserie, d’un moulin à farine et d'une distillerie de genièvre. Plus tard sont arrivés une entreprise de fabrication de bougies, une entreprise de tabac et un port sur le canal. Le constructeur belge de voiture de sport de marque Edran est basé dans cette ville.

    Depuis le , la ville a sa propre avenue Walk of Fame comme la ville d’Hollywood. Les personnages connus originaires de la ville possèdent désormais une étoile sur l’avenue Nicolaylaan (Filip Dewulf, Ingrid Berghmans, Marcel Vanthilt, Walter Grootaers, Liliane Vertessen, Dominique Deruddere, J.M.H. Berckmans, Leo Caerts et Chokri Mahassine).

    Héraldique

    La commune possède des armoiries qui lui ont été octroyées le 28 juin 1877 et à nouveau le 20 juillet 1989. Le village s'est développé autour d'un camp militaire fondé en 1835 par le roi Léopold Ier. En 1848, la camp fut supprimé et l'armée installée dans le village, qui devint une commune séparée en 1850. Les armoiries montrent le drapeau belge avec deux épées comme un rappel de la base de l'armée. Le chef montre le monogramme du roi Léopold Ier.
    Blasonnement : Tiercé en pal de sable, d'or et de gueules, à deux épées obliques d'argent avec la garde d'or sur tout; au chef de sinople chargé de deux lettres majuscules L adossées d'or surmontées de la couronne royale belge. (Traduction libre)
    • Délibération communale : 20 juillet 1989
    • Arrêté de l'exécutif de la communauté : 8 décembre 1990
    Source du blasonnement : Heraldy of the World[1].

    Langue

    Vu le caractère national de la caserne, la langue employée localement est le néerlandais classique contrairement à d’autres villes campinoises qui ont un dialecte plus local (Mol, Tessenderlo)

    Bourgmestres

    • 1850 - 1871 : Hubert Vander Elst, libéral
    • 1872 - 1873 : Herman Bijnens, libéral
    • 1873 - 1885 : Henri Leonard, libéral
    • 1885 - 1890 : Eloi Hellenbosch, catholique
    • 1891 - 1898 : Henri Leonard, libéral
    • 1898 - 1907 : Evarist Couwenbergh, libéral
    • 1908 - 1920 : Marie-Joseph Jacobs, catholique
    • 1923 - 1926 : Leonard Mees, libéral
    • 1927 - 1938 : Louis Napoleon Lecocq, catholique
    • 1939 - 1943 : Joseph Lecocq, catholique
    • 1944 - 1945 : Frans Maris, catholique
    • 1945 - 1947 : Victor Hartert, libéral
    • 1947 - 1971 : Gaston Oeyen, catholique
    • 1971 - 2000 : Door Steyaert, catholique
    • 2000 - 2013 : Erwin Van Pée, socialiste
    • 2013 - 2018 : Wouter Beke, catholique

    Évolution démographique

    • Sources:INS, www.limburg.be en Commune de Bourg-Léopold
    • 1977: annexation de Heppen

    Évolution démographique de la commune fusionnée

    Elle comptait, au , 15 710 habitants (7 842 hommes et 7 868 femmes), soit une densité de 698,53 habitants/km²[2] pour une superficie de 22,49 km².

    Graphe de l'évolution de la population de la commune. Les données ci-après intègrent les anciennes communes dans les données avant la fusion en 1977.

    • Source : DGS - Remarque: 1806 jusqu'à 1970=recensement; depuis 1971=nombre d'habitants chaque 1er janvier[3]

    Liens externes

    Références

    • Portail du Limbourg
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.