British Steel

British Steel PLC était une entreprise sidérurgique du Royaume-Uni.

Pour l’article homonyme, voir British Steel (album).
Ne doit pas être confondu avec British Steel Limited.

British Steel

Création 1967
Disparition 6 octobre 1999
Remplacé par Corus
Forme juridique Société publique à responsabilité limitée (PLC)
Siège social Londres
 Angleterre
Activité Sidérurgie
Effectif 268 500 (1967)
130 000 (1981)
51 000 (1988)

Histoire

Elle est issue de la nationalisation, en 1967, de la British Steel Corporation (BSC) qui groupait 90 % de la production d'acier du pays. Devenue par sa nationalisation une Société publique à responsabilité limitée (PLC), elle mène une restructuration importante de ses activités. Privatisée en 1988, elle a fait partie du FTSE 100. Elle disparut en 1999 lors de sa fusion avec l'entreprise sidérurgique hollandaise Koninklijke Hoogovens (nl), pour former le groupe Corus, par la suite lui-même absorbé par Tata Steel en 2006-2007.

Le nom de British Steel a depuis été repris pour une autre entreprise, British Steel Limited, issue du rachat d'une partie de la division européenne de Tata Steel en 2016 par le fonds d'investissement Greybull Capital[1].

L'entreprise dépose le bilan en mai 2019[2].

Le groupe chinois Jingye Steel rachète tous les actifs British Steel le 11 novembre 2019, pour 1,2 milliard de livres[3].

Notes et références

  1. « Comment le Brexit a sauvé Ascoval », sur BFMTV (consulté le 3 mai 2019)
  2. « Sidérurgie. L’inquiétude au plus haut chez Ascoval », sur L'Humanité, (consulté le 27 mai 2019)
  3. Min Zhang et Barbara Lewis, « China's Jingye Group agrees outline deal to rescue British Steel », sur Reuters,
  • Portail des entreprises
  • Portail du Royaume-Uni
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.