Cône funéraire

Les cônes funéraires étaient de petits cônes d'argile utilisés dans l'Égypte antique et que l'on trouve presque exclusivement dans la nécropole de Thèbes[1]. Ces cônes étaient placés au dessus de l'entrée de la chapelle d'une tombe. Les premiers exemplaires ont été découverts à partir de la XIe dynastie. Ils sont généralement dépourvus de décor. Au cours du Nouvel Empire, les cônes tendent à devenir de plus petite taille et on y trouve inscrits en hiéroglyphes avec le titre et le nom du propriétaire de la tombe, souvent accompagnés d'une courte prière.

Base d'un cône appartenant à Ptahemhat Ty

La fonction exacte des cônes est inconnue[2].

Articles connexes

Lectures complémentaires

  • Kento Zenihiro, The Complete Funerary Cones, Self-published, , 307 p. (ISBN 978-4-89630-246-2)

Notes et références

  1. « Geographical distribution » (consulté le 15 juin 2009)
  2. « Funerary Cones of the 18th Dynasty (from Thebes) » (consulté le 20 avril 2008)

Liens externes

  • Portail de l’Égypte antique
  • Portail de la sculpture
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.