CCNB-Bathurst

Le Collège communautaire du Nouveau-Brunswick-Campus de Bathurst est un établissement d'enseignement post-secondaire(CCNB) situé à Bathurst, au Nouveau-Brunswick. Il est l'héritier du Collège Sacré-Cœur, fondé en 1899 à Caraquet, détruit dans un incendie en 1914 et reconstruit à Bathurst en 1921.

Le campus principal, sur la rue du Collège.

Histoire

Théâtre

Les Chrétiens aux lions, une pièce du Père Joseph Thomas présentée au Collège Sacré-Cœur en 1930.

Simon Larouche et surtout Joseph Thomas dirigent la troupe de théâtre, qui présente de trois à quatre pièces annuellement au cours des années 1930[1]. Une véritable salle de spectacle est aménagée en 1941 mais n'attire pas beaucoup de spectateurs, les gens de Bathurst étant réfractaires aux représentations en français, selon Marcel Tremblay[1]. Ligori Roy et Georges-André Gaudet sont responsables de la troupes durant la décennie suivante ; le père Gaudet utilise des jeux de lumière et des décors stylisés et monte des pièces de Léon Chacerel et de Brochet[1]. En 1949, le collège organise un pageant de Maurice Lacasse Morenoff et de Laurent Tremblay, réputés à travers le pays pour ce type d'événements[1]. Comptant 200 figurants, l'événement retrace l'histoire du collège[1]. Gérard Dugas, suivi de Michel Savard, dirigent la troupe jusqu'à l'incendie de la salle en 1961[1]. Maurice Blanc emboite le pas jusqu'en 1974, donne le nom de Théâtre du Collège de Bathurst (TCB) à la troupe et organise des tournées[1]. Le TCB gagne plusieurs prix avec ses mises en scène des œuvres de Molière, Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais, Eugène Labiche, Carlo Goldoni et Federico García Lorca[1].

Programmes de formation offerts

Formation professionnelle

  • Technologie de l'information - programmation et analyse
  • Technologie de l'information - réseautique et sécurité
  • Soutien informatique aux utilisateurs
  • Administration des affaires - comptabilité
  • Administration des affaires - administration
  • Soins infirmiers auxiliaires
  • Débosselage et peinture de carrosserie
  • Électricité
  • Système d'énergie renouvelable
  • Technologie de l'environnement
  • Technologie biomédicale
  • Fabrication assistée par ordinateur
  • Façonnage et montage métallique
  • Usinage de matériaux
  • Mécanique de machines fixes
  • Plomberie
  • Tuyauterie
  • Soudage
  • Mécanique de l'automobile
  • Technologie de l'instrumentation et de l'automatisation
  • Mécanique de camions et remorques
  • Mécanique d'équipement lourd
  • Techniques d'entretien industriel
  • Technologie du génie électronique
  • Technologie de l'ingénierie du bâtiment
  • Technologie de l'ingénierie industrielle
  • Travail général de bureau

Autres formations

Notes et références

  1. Jean-Claude Marcus, « Les fondements d'une tradition théâtrale en Acadie », dans Jean Daigle (dir.), Les Acadiens des Maritimes, Moncton, Centre d'études acadiennes, Université de Moncton, , p. 658-659

Lien externe

  • Portail de l’Acadie
  • Portail de l’éducation
  • Portail du Nouveau-Brunswick
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.