Cadbury France

Cadbury France etait jusqu'en 2010 le holdinf français de Cadbury, anciennement Cadbury Schweppes. Elle fut absorbée en 2010 par le groupe américain Mondelēz International et la société a été radiée en 2015.

Cadbury France

Création 29-11-1999
Disparition 17-07-2015 radiation
Forme juridique Société anonyme
Siège social Clamart
 France
Direction Philippe Loyer
Actionnaires Mondelēz International
Activité Activités des sociétés holding
Produits Confiseries
Société mère Kraft Foods Group, Mondelēz International et Cadbury
Sociétés sœurs Cadbury
Filiales Hollywood Chewing Gum
Siren 428 111 843
Site web www.mondelezinternational.com

Chiffre d'affaires 0 (2014)
Résultat net -121 368 100 en 2014 (perte)

Histoire

En 1988, Cadbury Schweppes acquiert la société Poulain et en 1994, Cadbury Schweppes acquiert Bouquet d'Or (revendu en 2003).

En 1995 est créée Cadbury France. La nouvelle société regroupe les entités « Poulain » et « Bouquet d'Or ». En 1998 elle acquiert La Pie Qui Chante (marques Carambar, Michoko, Pimousse...) auprès de Danone [1].

En 2000, l'acquisition du pôle bonbons et chewing-gum de Kraft Foods, contenant les marques Hollywood (chewing-gum), Malabar, Kréma, Kiss Cool, La Vosgienne et Cachou Lajaunie[2]. En 2002, la nouvelle entité Cadbury France est créée. Elle regroupe les ex-sociétés Cadbury France, La Pie qui Chante et Hollywood. En 2003, l'usine Eurocandy de Wattignies-la-Victoire, fabricant la gamme La Pie qui chante, est fermée[3]. Cadbury France rachète ensuite les Pastilles Vichy[4].

Le groupe Cadbury Schweppes, ainsi nommé jusqu'à la séparation de sa division boissons en 2006, possédait une filiale française de production de boissons séparée : Orangina Schweppes. Issue du rachat d'Orangina-Pampryl en 2000, elle appartient depuis 2009 au groupe japonais Suntory.

En 2007, Cadbury lance les pastilles Halls sur le marché français[5].

En 2010, le groupe Mondelēz International (s'appelant alors Kraft Foods) rachète Cadbury[6].

En mars 2016, certaines marques de confiserie et de chocolat (Carambar, Kréma, La Pie qui Chante, Vichy, Poulain et Suchard) et les usines qui les produisent, ainsi que la marque espagnole Dulciora, sont cédées par Mondelēz à Eurazeo pour 250 millions d'euros[7].

Présence industrielle

Cadbury France possédait 5 usines en France, réunies sous la bannière d'une filiale baptisée Comptoir européen de la confiserie[8] :

Depuis la vente de ces marques, ces usines appartiennent à la société Carambar & Co.

Notes et références

  1. « La Pie qui Chante », sur www.lsa-conso.fr, LSA Conso, 14 octobre 2012 à 14:25 (consulté le 4 mai 2014)
  2. « Publicité Malabar », sur www.journaldunet.com, Journal Du Net
  3. La Pie qui Chante à bout de souffle, sur Libération, 11 septembre 2002
  4. « Historique, sur le site des pastilles Vichy », sur www.pastille-vichy.fr, Pastille de Vichy
  5. Comment Cadbury a lancé les bonbons Halls en France, sur Journal du Net
  6. AFP, « Kraft avale la vénérable Cadbury », Le Devoir, (lire en ligne, consulté le 20 janvier 2010)
  7. Carambar repasse sous pavillon français, lemonde.fr, 31 mars 2016.
  8. Patrick Déniel, « Les usines françaises de Cadbury en sursus », sur L'Usine nouvelle, (consulté le 4 mai 2014)

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Portail des entreprises
  • Alimentation et gastronomie
  • Portail de Paris
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.