Calcul de la date de Pâques selon la méthode de Gauss

La méthode canonique de calcul de la date de Pâques grégorienne est très complexe. Dès le XVIIIe siècle, les mathématiciens recherchèrent des méthodes plus simples. La méthode de Gauss présente un grand intérêt historique car c'est la première tentative d'élaboration d'une méthode algorithmique de calcul de la date de Pâques. L'ambition de Gauss était de créer un algorithme unique qui serait universellement valable pour les Pâques juliennes et pour les Pâques grégoriennes. En 1800[1], il publie la première méthode de calcul de la date de Pâques essentiellement fondé sur des opérations arithmétiques élémentaires. Toutefois, sa méthode tient mal compte des sauts d'épacte pour la métemptose et la proemptose. À la suite de diverses corrections proposées par ses correspondants mathématiciens et ses élèves, il publie une version presque exacte en 1816[2]. La version publiée ci-dessous, après diverses corrections est valide pour toutes les années en calendrier julien et en calendrier grégorien. On pourra noter que le calcul pour les dates de Pâques juliennes est très voisin de l'algorithme de Delambre.

Gauss, prudent, et qui ne disposait pas de nos moyens actuels de calcul, limitait la validité de sa méthode à la période 1700-4099. Toutefois, des vérifications systématiques effectuées à l'aide de l'algorithme de Meeus montrent que cet algorithme est universellement valide pour toute date à partir de 326 pour les Pâques juliennes et pour toute date à partir de 1583 pour les Pâques grégoriennes.

Présentation de l'algorithme de Gauss

L'algorithme de Gauss est commun au calcul des dates de Pâques juliennes et grégoriennes. La méthode de calcul de Pâques julienne présente cependant quelques simplifications par rapport au calcul de Pâques grégorienne. On présente ci-dessous :

  • l'algorithme détaillé de calcul de Pâques grégorienne ;
  • l'indication des simplifications à apporter pour le calcul de Pâques julienne ;
  • l'algorithme détaillé de calcul de Pâques julienne.

Calcul de la date de Pâques grégorienne

Calcul de la date de Pâques grégorienne en calendrier grégorien

Pour Année ≥ 1583 :
Date de Pâques grégorienne (algorithme de Gauss)
Dividende Diviseur Quotient Reste
Année19a
Année4b
Année7c
Année100k
13 + 8 k25p
k4q
15 - p + k - q30M
4 + k - q7N
19 a + M30d
2 b + 4 c + 6 d + N7e
Les Pâques grégoriennes en calendrier grégorien sont le :
  1. H = (22 + d + e) mars
  2. ou le Q = (H - 31) = (d + e − 9) avril ;
  3. Si d = 29 et e = 6, remplacer le par le ;
  4. Si d = 28, e = 6 et RESTE (11 M + 11) / 30) < 19, remplacer le par le .
Remarquer que H et Q fournissent la même date, la première en jours de mars et la seconde en jours d'avril. Par exemple pour 2006, on obtient H = 47 mars et Q = , ce qui correspond à la même date si l'on considère que la première est en jours de mars (47 − 31 = ).

Exemple

Exemple pour l'année 2006
Pâques grégoriennes en 2006 (algorithme de Gauss)
Dividende Valeur
Dividende
Diviseur Valeur
Diviseur
Quotient Valeur
Quotient
Reste Valeur
Reste
Expression Valeur
Expression
Année20061919a11
Année200644b2
Année200677c4
Année2006100100k20
8 k + 131732525p6
k2044q5
15 - p + k - q243030M24
4 + k - q1977N5
19 a + M2333030d23
2 b + 4 c + 6 d + N16377e2
H = 22 + d + e47
Q = d + e - 916
Les conditions 3. et 4. ne s'appliquent pas.
H est le quantième de Pâques en jours de mars (47 -31) = 16.
Q est le quantième de Pâques en jours d'avril.
Pâques est le .

Calcul de la date de Pâques julienne

Simplifications pour le calcul de la date de Pâques julienne

  • poser M = 15 et N = 6 ;
  • dès lors, le calcul de k, p et q est inutile ;
  • les conditions 3. et 4. sont sans objet.

Calcul de la date de Pâques julienne en calendrier julien

Pour Année ≥ 325:
Date de Pâques julienne (algorithme de Gauss)
Dividende Diviseur Quotient Reste Expression
Année19a
Année4b
Année7c
M = 15
N = 6
19 a + M30d
2 b + 4 c + 6 d + N7e
La date de Pâques julienne en calendrier julien est le :
  1. H = (22 + d + e) mars
  2. ou le Q = (d + e − 9) avril ;
Remarquer que H et Q fournissent la même date, la première en jours de mars et la seconde en jours d'avril. Par exemple pour 1492, on obtient H = 53 mars et Q = , ce qui correspond à la même date si l'on considère que la première est en jours de mars (53 - 31 = ).

Exemple

Exemple pour l'année 1492
Pâques juliennes en 1492 (algorithme de Gauss)
Dividende Valeur
Dividende
Diviseur Valeur
Diviseur
Quotient Valeur
Quotient
Reste Valeur
Reste
Expression Valeur
Expression
Année14921919a10
Année149244b0
Année149277c1
M = 15
N = 6
19 a + M2053030d25
2 b + 4 c + 6 d + N16077e6
H = 22 + d + e53
Q = d + e - 922
H est le quantième de Pâques en jours de mars [53 mars = (53 -31) avril = 22 avril].
Q est le quantième de Pâques en jours d'avril = .
Pâques est le .

Notes et références

Articles connexes

  • Portail des mathématiques
  • Portail du christianisme
  • Portail des fêtes et des traditions
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.