Calmazzo

Calmazzo est un petit village italien de la région des Marches, frazione de la commune de Fossombrone, l'ancienne Forum Sempronii, en province de Pesaro et Urbino.

Calmazzo

Calmazzo,Lieu de la bataille
Administration
Pays Italie
Région Marches
Province Pesaro et Urbino
Commune Fossombrone
Coordonnées 43° 40′ 37″ nord, 12° 45′ 08″ est
Géolocalisation sur la carte : Marches
Calmazzo
Géolocalisation sur la carte : Italie
Calmazzo
Géolocalisation sur la carte : Italie
Calmazzo

    Géographie

    Calmazzo se situe sur l'important nœud routier de l'ancienne voie Flamine à proximité de la gola del Furlo, à la bifurcation de la route qui conduisait à Urbino (Urvinum Metaurensis), à la confluence de la rivière Candigliano et du fleuve Metauro.

    Archéologie

    Des fouilles ont permis de découvrir différents objets de l'époque romaine : en 1989 celles entreprises par les étudiants de l'université d'Urbino ont mis au jour l'enceinte sépulcrale de la famille Cissonia. Cette enceinte de forme carrée, était à l'origine entourée de grosses dalles en pierre du Furlo. Elle possédait une porte d'entrée et à l'intérieur on pouvait trouver trois tombeaux et deux autels avec des inscriptions encore visibles. La première inscription était dédiée à Caius Cisso Festus, la seconde à Caius Cisso Zosymus et à sa femme Cissonia Festa. Des bibelots, des objets en verre et en or du trousseau funèbre et quelques colonnes sculptées ont aussi été retrouvés. Tous ces objets sont aujourd'hui exposés au musée archéologique de Fossombrone.

    Près du village (vicus) sur la via Flamine se trouvait le pont de Trajan. Ce pont constitué par un grand arc en pierre traversait le fleuve Métaure. Ce pont fut détruit lors de la Seconde Guerre mondiale et reconstruit en 1947 en réutilisant en partie le matériel de l'ancien pont.

    Histoire

    À Calmazzo en octobre 1502 les troupes des Conjurés de la Magione composées en majeure partie par les soldats de Vitellozzo Vitelli et Oliverotto da Fermo mirent en déroute celles de César Borgia.

    Sources

    • Portail des Marches
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.