Caméra d'or

La Caméra d'or est une récompense cinématographique remise depuis 1978 lors du Festival de Cannes pour encourager de jeunes artistes au talent prometteur.

Ne doit pas être confondu avec Goldene Kamera.

La récompense fut créée en 1978 sous l'égide de Gilles Jacob, alors le nouveau délégué général du festival.

Introduction

La Caméra d'or récompense le meilleur premier long métrage de toutes les sections du festival :

En complément, les premiers films présentés à la section Perspectives du cinéma français (dura de 1974 à 1998, y compris sous l'appellation Cinémas de France, gérée par la société des réalisateurs de films) étaient éligibles. Quelques films présentés à Cannes Classics peuvent y concourir mais ne concernent que les documentaires consacrés au cinéma[1],[2],[3].

De 1978 à 1982, le prix fut remis par un vote des critiques présentes, mais le nombre de films à voir était trop important[4]. Le jury de la caméra d'or fut créé en 1983. Ce jury est composé de 7 ou 8 personnes. Il accueille des cinéphiles et des journalistes, ce que ne fait plus le jury de la compétition. Parmi les jurés, figure les représentants de la Société des Réalisateurs de Films et du Syndicat français de la critique de cinéma, respectivement les institutions gérantes de la Semaine de la Critique et de la Quinzaine des Réalisateurs.

Le prix est remis lors de la cérémonie de clôture du Festival. C'est le seul prix officiel à avoir son trophée, avec les prix d'interprétations et la Palme d'or. Une précédente forme du trophée le représentait sous forme de pellicule[5]. Le trophée est créé par le bijoutier Chopard[6].

Palmarès

Lauréats de la Caméra d'or
Édition Titre Réalisateur Pays Sélection au Festival de Cannes
1978 Alambrista! Robert Milton Young États-Unis Semaine de la critique
1979 Northern Lights John Hanson et Rob Nilsson États-Unis Semaine de la critique
1980 Histoire d'Adrien Jean-Pierre Denis France Semaine de la critique
1981 Desperado City Vadim Glowna Allemagne de l'Ouest Quinzaine des Réalisateurs
1982 Mourir à trente ans Romain Goupil France Semaine de la critique
1983 La Princesse (Adj király katonát) Pal Erdoss Hongrie Semaine de la critique
1984 Stranger Than Paradise Jim Jarmusch États-Unis Quinzaine des Réalisateurs
1985 Oriana Fina Torres Venezuela Un Certain Regard
1986 Noir et Blanc Claire Devers France Perspectives du cinéma français
1987 Les Tribulations de mon grand-père anglais au pays des bolchéviks (რობინზონიადა ანუ ჩემი ინგლისელი პაპა, Robinzoniada, anu chemi ingliseli Papa) Nana Djordjadze Géorgie Un Certain Regard
1988 Salaam Bombay! (सलाम बॉम्बे!) Mira Nair Inde Quinzaine des Réalisateurs
1989 Mon XXe siècle (Az én XX. századom) Ildikó Enyedi Hongrie Un Certain Regard
1990 Bouge pas, meurs, ressuscite (Замри, умри, воскресни, Zamri, umri, voskresni!) Vitali Kanevski Russie Un Certain Regard
1991 Toto le héros Jaco Van Dormael Belgique Quinzaine des Réalisateurs
1992 Mac John Turturro États-Unis Quinzaine des Réalisateurs
1993 L'Odeur de la papaye verte (Mùi đu đủ xanh) Trần Anh Hùng France Viêt Nam Un Certain Regard
1994 Petits arrangements avec les morts Pascale Ferran France Quinzaine des Réalisateurs
1995 Le Ballon blanc (بادکنک سفيد, Badkonake sefid) Jafar Panahi Iran Quinzaine des Réalisateurs
1996 Love serenade Shirley Barrett Australie Un Certain Regard
1997 Suzaku (萌の朱雀, Moe no suzaku) Naomi Kawase Japon Quinzaine des Réalisateurs
1998 Slam Marc Levin États-Unis Quinzaine des Réalisateurs
1999 Le Trône de la mort (മരണസിംഹാസനം, Marana Simhasanam) Murali Nair Inde Un Certain Regard
2000 (ex-æquo) Djomeh Hassan Yekpatanah Iran France Un Certain Regard
Un temps pour l'ivresse des chevaux (زمانی برای مستی اسبها, Zamāni barāye masti-ye asbhā) Bahman Ghobadi Iran Quinzaine des Réalisateurs
2001 Atanarjuat (ᐊᑕᓈᕐᔪᐊᑦ) Zacharias Kunuk Canada Un Certain Regard
2002 Bord de mer Julie Lopes-Curval France Quinzaine des Réalisateurs
2003 Reconstruction Christoffer Boe Danemark Semaine de la critique
2004 Mon trésor (אור, Or) Keren Yedaya Israël Semaine de la critique
2005 (ex-æquo ) La Terre abandonnée (Sulanga Enu Pinisa) Vimukthi Jayasundara Sri Lanka Un Certain Regard
Moi, toi et tous les autres (Me and You and Everyone we Know) Miranda July États-Unis Semaine de la critique
2006 12 h 08 à l'est de Bucarest (A fost sau n-a fost?) Corneliu Porumboiu Roumanie Quinzaine des Réalisateurs
2007 Les Méduses (מדוזות, Meduzot) Etgar Keret et Shira Geffen Israël Semaine de la critique
2008 Hunger Steve McQueen Irlande Un Certain Regard
2009 Samson et Delilah (Samson & Delilah) Warwick Thornton Australie Un Certain Regard
2010 Année bissextile (Año bisiesto) Michael (Leslie) Rowe Mexique Quinzaine des Réalisateurs
2011 Les Acacias (Las acacias) Pablo Giorgelli Argentine Semaine de la critique
2012 Les Bêtes du sud sauvage (Beasts of the Southern Wild) Benh Zeitlin États-Unis Un Certain Regard
2013 Ilo Ilo (爸妈不在家) Anthony Chen Singapour Quinzaine des Réalisateurs
2014 Party Girl Marie Amachoukeli, Claire Burger et Samuel Theis France Un Certain Regard
2015 La Terre et l'Ombre (La Tierra y la Sombra) César Augusto Acevedo Colombie Semaine de la critique
2016 Divines Houda Benyamina France Quinzaine des Réalisateurs
2017 Jeune Femme Léonor Serraille France Un Certain Regard
2018 Girl Lukas Dhont Belgique Un Certain Regard
2019 Nuestras madres César Diaz Guatemala Semaine de la critique

Mention spéciale

Certains films n'ayant pas eu la Caméra d'or ont une mention spéciale pour avoir été appréciés par le jury. Les mentions spéciales, ainsi que les victoires ex-æquo ne sont plus autorisés. S'il y a égalité, le président du jury dispose d'une voix double[7].

Édition Titre Réalisateur Pays Sélection d'origine au Festival de Cannes
1989 Le Dernier voyage de Waller (Wallers letzter Gang) Christian Wagner Allemagne Semaine de la critique
Piravi (പിറവി) Shaji N. Karun Inde Un Certain Regard
1990 Le Temps des Larbins (Cas dluhu) Irena Pavlásková République tchèque Semaine de la critique
Farendj Sabine Prenczina France Perspectives du cinéma français
1991 Proof Jocelyn Moorhouse Australie Quinzaine des Réalisateurs
Sam and Me Deepa Mehta Inde Semaine de la critique
1993 Friends Elaine Proctor Afrique du Sud Compétition
1994 Les Silences du palais (Samt el qusur) Moufida Tlatli France Tunisie Quinzaine des Réalisateurs
1995 Denise au téléphone Hal Salwen États-Unis Semaine de la critique
1997 La Vie de Jésus Bruno Dumont France Quinzaine des Réalisateurs
2002 Japón Carlos Reygadas Espagne Mexique Quinzaine des Réalisateurs
2003 Osama (أسامة) Siddiq Barmak Afghanistan Quinzaine des Réalisateurs
2004 Passages (Lu Chen) Yang Chao Chine Un Certain Regard
Khab é Talkh Mohsen Amiryoussefi Iran Quinzaine des Réalisateurs
2007 Control Anton Corbijn Royaume-Uni Quinzaine des Réalisateurs
2008 Ils mourront tous sauf moi (Vse umrut, a ya ostanus) Valeria Gaï Guermanika Russie Semaine de la critique
2009 Ajami Yaron Shani et Scandar Copti Israël Quinzaine des Réalisateurs

Jury

Récompense multiples

Par pays

Par sélections

Aucune Caméra d'or à ce jour provenait de la compétition officielle. Car même si un premier film peut concourir en compétition officielle, cela reste rare car la section concerne principalement des cinéastes expérimentés. On peut néanmoins citer la Palme d'or 1989, Sexe, Mensonges et Vidéo, premier film de Steven Soderbergh, Le Fils de Saul, Grand Prix 2015 et premier film du réalisateur Hongrois László Nemes[8],[9], Atlantique, Grand Prix 2019 et premier film de la réalisatrice franco-sénégalaise Mati Diop; et Les Misérables, Prix du jury ex-aequo 2019 et premier film du réalisateur français Ladj Ly.

Notes et références

  1. Les documentaires concernés sont notamment No Subtitles Necessary: Laszlo & Vilmos de James Chressanthis (2008), Shepard & Dark (en) de Treva Wurmfeld (2013), The Cinema Travelers de Shirley Abraham et Amit Madheshiya (2016)
  2. « Liste des films éligibles à la Caméra d'or 2013 »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogle • Que faire ?) [PDF], sur Site officiel du Festival de Cannes
  3. « La Caméra d'or », sur Festival de Cannes,
  4. Stéphane Delorme, « L'esprit de Cannes : Entretiens avec Gilles Jacob », Cahiers du cinéma, no 701, , p. 51
  5. « Caméra d'or à Jaco Van Dormael pour Toto le héros » [vidéo], sur INA,
  6. Anthony Chen et la Caméra d'or 2013
  7. « Règlement 2016 de la Caméra d'or »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogle • Que faire ?) [PDF], sur Festival de Cannes
  8. D'autres réalisateurs débutants avaient gagnés la Palme d'or avec leurs premiers films (même si la Caméra d'or n'existait pas encore) : Chetan Anand pour La Ville basse en 1946, Delbert Mann pour Marty en 1955, Jacques-Yves Cousteau et Louis Malle pour Le Monde du silence en 1956 et Henri Colpi pour Une aussi longue absence en 1961.
  9. « Cannes 2016: le festival en 69 questions », sur L'Express,

Annexes

Articles connexes

Liens externes

  • Portail du cinéma
  • Portail des récompenses et distinctions
  • Portail de Cannes
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.