Canton de la Haute-Vallée de l'Aude

Le canton de la Haute-Vallée de l'Aude, précédemment dénommé canton de Quillan, est une division administrative française située dans le département de l'Aude et la région Occitanie. À la suite du redécoupage cantonal de 2014, les limites territoriales du canton sont remaniées. Le nombre de communes du canton passe de 18 à 86.

Canton de la Haute-Vallée de l'Aude

Situation du canton de la Haute-Vallée de l'Aude dans le département de Aude.
Administration
Pays France
Région Occitanie
Département Aude
Arrondissement(s) Limoux
Bureau centralisateur Quillan
Conseillers
départementaux
Anne-Marie Bohic-Cortes
Francis Savy
2015-2021
Code canton 11 14
Histoire de la division
Création 15 février 1790[1]
Modification 1 13 brumaire an X[2],[3]
(4 novembre 1801)
Modification 2 22 mars 2015[4]
Démographie
Population 17 971 hab. (2017)
Densité 15 hab./km2
Géographie
Superficie 1 184,71 km2
Subdivisions
Communes 84

    Géographie

    Ce canton est organisé autour de Quillan dans l'arrondissement de Limoux. Son altitude varie de 229 m (Espéraza) à 1 280 m (Quirbajou) pour une altitude moyenne de 449 m.

    Représentation

    Représentation avant 2015

    Liste des conseillers généraux successifs
    Période Identité Étiquette Qualité
    1833 1845 Jean Florentin
    Débosque
      Propriétaire à Espéraza
    Elu également en 1833 dans le Canton de Couiza
    1845 1848 Germain Poulhariès-Salvayre
    (1802-?)
      Négociant à Quillan
    1848 1855 Théodard Canavy   Notaire, maire de Quillan (1848-1860)
    1855 1867 Achille Mestre   Avocat Général à la Cour de Montpellier puis de Nîmes
    1867 1874 Timothée Pinet   Négociant, maire de Quillan
    (1860-1870, 1871-1880)
    1874 1877
    (démission)
    Irénée Bruguière Droite Banquier à Quillan
    1877 1880 Félix Aubertin Droite Propriétaire, ancien Sous-Préfet de Limoux
    1880 1886 Adrien Delmas Républicain Négociant, maire de Quillan (1881-1886)
    1886 1892 Romain Chiffre Républicain Propriétaire, maire d'Espéraza
    1892 1897 Honoré Munier Républicain Industriel à Quillan
    1897[5] 1928 Paulin Nicoleau Rad. Maire de Quillan (1900-1913)
    1928 1940 Jean Bourrel[6] Rad. Industriel
    Maire de Quillan (1925-1936)
    1942 1945 Raymond Clanet   Maire d'Espéraza
    Nommé conseiller départemental en 1942[7]
    1945 1970 Georges Casenove SFIO Cheminot
    Maire de Quillan (1953-1965), député suppléant de Lucien Milhau (1962-1967)
    1970 1974
    (annulation)
    Paul Mullot (1921-2008) DVD Ingénieur
    Maire de Quillan (1965-1995)
    Conseiller régional
    1974 2001 Pierre Bastié PS Retraité
    Sénateur (1981-1986)
    Maire de Nébias (1958-1983)
    2001 2008 Maurice Aragou PS Maire de Quillan (1995-2014)
    2008 2015 Anne-Marie Bohic-Cortes PS Retraitée, Quillan

    Représentation à partir de 2015

    Conseillers départementaux successifs
    Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
    2015 2021 2015 en cours Anne-Marie Bohic-Cortes   PS Retraitée, Quillan
    2015 en cours Francis Savy   PS Préventeur à la MSA GRAND SUD
    Maire de Mazuby
    Président de la Communauté de Communes

    À l'issue du premier tour des élections départementales de 2015, trois binômes sont en ballotage : Anne-Marie Bohic-Cortes et Francis Savy (PS, 33,75 %), Caroline Duflot et Rémy Dussaud (FN, 24,87 %) et Élodie Bret-Dibat et Pierre Castel (UMP, 23,98 %). Le taux de participation est de 59,06 % (8 950 votants sur 15 155 inscrits)[8] contre 57,46 % au niveau départemental[9]et 50,17 % au niveau national[10].

    Au second tour, Anne-Marie Bohic-Cortes et Francis Savy (PS) sont élus avec 48,06 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 61,4 % (4 143 voix pour 9 304 votants et 15 153 inscrits)[11].

    Composition

    Composition antérieure à 2015

    Situation du canton de Quillan dans le département de l'Aude avant 2015.

    Le canton de Quillan regroupait dix-huit communes.

    Liste des communes du canton
    Nom Code
    Insee
    Intercommunalité Population
    (dernière pop. légale)
    Quillan
    (chef-lieu)
    11304 CC des Pyrénées audoises 3 384 (2014)
    Belvianes-et-Cavirac 11035CC des Pyrénées audoises 285 (2014)
    Brenac 11050CC Pyrénées Audoises214 (2013)
    Campagne-sur-Aude 11063CC des Pyrénées audoises 587 (2014)
    Coudons 11101CC des Pyrénées audoises 51 (2014)
    Espéraza 11129CC des Pyrénées audoises 1 960 (2014)
    Fa 11131CC des Pyrénées audoises 362 (2014)
    Ginoles 11165CC des Pyrénées audoises 333 (2014)
    Granès 11168CC des Pyrénées audoises 107 (2014)
    Marsa 11219CC des Pyrénées audoises 24 (2014)
    Nébias 11263CC des Pyrénées audoises 244 (2014)
    Quirbajou 11306CC des Pyrénées audoises 47 (2014)
    Rouvenac 11329CC des Pyrénées audoises 214 (2014)
    Saint-Ferriol 11341CC des Pyrénées audoises 127 (2014)
    Saint-Julia-de-Bec 11347CC des Pyrénées audoises 103 (2014)
    Saint-Just-et-le-Bézu 11350CC des Pyrénées audoises 44 (2014)
    Saint-Louis-et-Parahou 11352CC des Pyrénées audoises 62 (2014)
    Saint-Martin-Lys 11358CC des Pyrénées audoises 29 (2014)

    Composition à partir de 2015

    Un nouveau découpage territorial de l'Aude entre en vigueur en mars 2015, défini par le décret du 21 février 2014[4], en application des lois du (loi organique 2013-402 et loi 2013-403)[12]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour six ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au premier tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[13]. Dans l'Aude, le nombre de cantons passe ainsi de 35 à 19.Le nombre de communes passe de 18 à 84.

    Au , le canton de Quillan devient le canton de la Haute-Vallée de l'Aude par décret pris le [14].

    Le canton de comprend quatre-vingt-quatre communes entières[4] :

    Liste des communes du canton
    Nom Code
    Insee
    Intercommunalité Population
    (dernière pop. légale)
    Quillan
    (bureau centralisateur)
    11304 CC des Pyrénées audoises 3 384 (2014)
    Antugnac 11010CC du Limouxin305 (2014)
    Arques 11015CC du Limouxin241 (2014)
    Artigues 11017CC des Pyrénées audoises 77 (2014)
    Aunat 11019CC des Pyrénées audoises 55 (2014)
    Axat 11021CC des Pyrénées audoises 610 (2014)
    Belcaire 11028CC des Pyrénées audoises 416 (2014)
    Belfort-sur-Rebenty 11031CC des Pyrénées audoises 37 (2014)
    Belvianes-et-Cavirac 11035CC des Pyrénées audoises 285 (2014)
    Belvis 11036CC des Pyrénées audoises 160 (2014)
    Bessède-de-Sault 11038CC des Pyrénées audoises 63 (2014)
    Le Bousquet 11047CC des Pyrénées audoises 42 (2014)
    Bugarach 11055CC du Limouxin230 (2014)
    Cailla 11060CC des Pyrénées audoises 50 (2014)
    Campagna-de-Sault 11062CC des Pyrénées audoises 18 (2014)
    Campagne-sur-Aude 11063CC des Pyrénées audoises 587 (2014)
    Camps-sur-l'Agly 11065CC du Limouxin61 (2014)
    Camurac 11066CC des Pyrénées audoises 107 (2014)
    Cassaignes 11073CC du Limouxin49 (2014)
    Chalabre 11091CC des Pyrénées audoises 1 107 (2014)
    Le Clat 11093CC des Pyrénées audoises 31 (2014)
    Comus 11096CC des Pyrénées audoises 38 (2014)
    Conilhac-de-la-Montagne 11097CC du Limouxin65 (2014)
    Corbières 11100CC des Pyrénées audoises 35 (2014)
    Coudons 11101CC des Pyrénées audoises 51 (2014)
    Couiza 11103CC du Limouxin1 135 (2014)
    Counozouls 11104CC des Pyrénées audoises 45 (2014)
    Courtauly 11107CC des Pyrénées audoises 69 (2014)
    Coustaussa 11109CC du Limouxin50 (2014)
    Cubières-sur-Cinoble 11112CC du Limouxin100 (2014)
    Escouloubre 11127CC des Pyrénées audoises 77 (2014)
    Espéraza 11129CC des Pyrénées audoises 1 960 (2014)
    Espezel 11130CC des Pyrénées audoises 198 (2014)
    Fa 11131CC des Pyrénées audoises 362 (2014)
    La Fajolle 11135CC des Pyrénées audoises 10 (2014)
    Fontanès-de-Sault 11147CC des Pyrénées audoises 5 (2014)
    Fourtou 11155CC du Limouxin69 (2014)
    Galinagues 11160CC des Pyrénées audoises 24 (2014)
    Gincla 11163CC des Pyrénées audoises 47 (2014)
    Ginoles 11165CC des Pyrénées audoises 333 (2014)
    Granès 11168CC des Pyrénées audoises 107 (2014)
    Joucou 11177CC des Pyrénées audoises 35 (2014)
    Luc-sur-Aude 11209CC du Limouxin220 (2014)
    Marsa 11219CC des Pyrénées audoises 24 (2014)
    Mazuby 11229CC des Pyrénées audoises 25 (2014)
    Mérial 11230CC des Pyrénées audoises 30 (2014)
    Missègre 11235CC du Limouxin65 (2014)
    Montazels 11240CC du Limouxin587 (2014)
    Montfort-sur-Boulzane 11244CC des Pyrénées audoises 68 (2014)
    Montjardin 11249CC des Pyrénées audoises 90 (2014)
    Nébias 11263CC des Pyrénées audoises 244 (2014)
    Niort-de-Sault 11265CC des Pyrénées audoises 18 (2014)
    Peyrefitte-du-Razès 11282CC des Pyrénées audoises 41 (2014)
    Peyrolles 11287CC du Limouxin85 (2014)
    Puilaurens 11302CC des Pyrénées audoises 263 (2014)
    Puivert 11303CC des Pyrénées audoises 523 (2014)
    Quirbajou 11306CC des Pyrénées audoises 47 (2014)
    Rennes-le-Château 11309CC du Limouxin64 (2014)
    Rennes-les-Bains 11310CC du Limouxin261 (2014)
    Rivel 11316CC des Pyrénées audoises 200 (2014)
    Rodome 11317CC des Pyrénées audoises 132 (2014)
    Roquefeuil 11320CC des Pyrénées audoises 283 (2014)
    Roquefort-de-Sault 11321CC des Pyrénées audoises 86 (2014)
    Roquetaillade 11323CC du Limouxin210 (2014)
    Rouvenac 11329CC des Pyrénées audoises 214 (2014)
    Saint-Benoît 11333CC des Pyrénées audoises 106 (2014)
    Saint-Ferriol 11341CC des Pyrénées audoises 127 (2014)
    Saint-Jean-de-Paracol 11346CC des Pyrénées audoises 113 (2014)
    Saint-Julia-de-Bec 11347CC des Pyrénées audoises 103 (2014)
    Saint-Just-et-le-Bézu 11350CC des Pyrénées audoises 44 (2014)
    Saint-Louis-et-Parahou 11352CC des Pyrénées audoises 62 (2014)
    Saint-Martin-Lys 11358CC des Pyrénées audoises 29 (2014)
    Sainte-Colombe-sur-Guette 11335CC des Pyrénées audoises 49 (2014)
    Sainte-Colombe-sur-l'Hers 11336CC des Pyrénées audoises 457 (2014)
    Salvezines 11373CC des Pyrénées audoises 75 (2014)
    La Serpent 11376CC du Limouxin85 (2014)
    Serres 11377CC du Limouxin60 (2014)
    Sonnac-sur-l'Hers 11380CC des Pyrénées audoises 154 (2014)
    Sougraigne 11381CC du Limouxin90 (2014)
    Terroles 11389CC du Limouxin15 (2014)
    Tréziers 11400CC des Pyrénées audoises 103 (2014)
    Val de Lambronne 11080CC des Pyrénées audoises 206 (2014)
    Valmigère 11402CC du Limouxin15 (2014)
    Villefort 11424CC des Pyrénées audoises 94 (2014)

    Démographie

               Évolution de la population  [modifier]
    1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
    10 28210 34110 2159 8298 9278 4828 5408 3298 258
    (Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[15] puis population municipale à partir de 2006[16])
    Histogramme de l'évolution démographique

    En 2014, la population municipale du nouveau canton était de 18 497 habitants[17].

    Notes et références

    1. Louis Marie Prudhomme (1798), p. 376
    2. Notice communale de Quillan sur le site de l'EHESS.
    3. Bernard Gaudillère (1995), p. 791.
    4. Décret no 2014-204 du 21 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de l'Aude.
    5. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6438589z/f7.item.r=canton.zoom
    6. http://www.patronsdefrance.fr/?q=sippaf-actor-record/22646
    7. Journal officiel de la République française. Lois et décrets, parution 31 décembre 1942, (https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k9771784v/f4.item.r=canton.zoom.lire en ligne]).
    8. « Résultats du 1er tour pour le canton de Quillan », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 24 mars 2015)
    9. « Résultats du 1er tour pour le département de l'Aude », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 24 mars 2015)
    10. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015)
    11. « Résultats du second tour pour le canton de Quillan », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 30 mars 2015)
    12. « Loi no  2013-403 du 17 mai 2013 relative à l'élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers communautaires, et modifiant le calendrier électoral », JORF no 0114 du 18 mai 2013 p. 8242, (consulté en 41751)
    13. Article 4 de la loi du 17 mai 2013 modifiant l'article L 191 -1 du code électoral.
    14. « Décret no 2015-1767 du 24 décembre 2015 modifiant le décret no 2014-204 du 21 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de l’Aude », Journal officiel de la République française, no 300,
    15. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
    16. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012
    17. Populations légales 2012 des cantons - découpage 2015, sur le site de l'Insee

    Voir aussi

    Articles connexes

    Bibliographie

    • Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne)
    • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 978-2-600-00065-9 et 2-600-00065-8, lire en ligne)
    • Claude Motte, Isabelle Séguy et Christine Théré, Communes d'hier, communes d'aujourd'hui : les communes de la France, Paris, Ined, , 407 p. (ISBN 978-2-7332-1028-4, lire en ligne).

    Liens externes

    • Portail de l’Aude
    • Portail du Languedoc-Roussillon
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.