Carl Auer von Welsbach

Le docteur Carl Auer Freiherr von Welsbach ( à Vienne, Autriche - à Mölbling, Carinthie, Autriche) est un chimiste, inventeur, ingénieur et industriel autrichien. Le titre de noblesse Freiherr (équivalent à baron), lui a été attribué en 1901.

Carl Auer von Welsbach
Auer von Welsbach
Titre de noblesse
Baron
Biographie
Naissance
Décès
(à 70 ans)
Mölbling
Sépulture
Nationalité
Formation
Activités
Père
Autres informations
Membre de
Maître
Directeur de thèse
Distinctions
Liste détaillée
Vue de la sépulture.

Biographie

Carl Auer von Welsbach est le fils d’Alois Auer (1813-1869), directeur de l’imprimerie d’État autrichienne, inventeur de divers procédés typographiques et illustrateur botanique.

De 1877 à 1880, il étudie à la Technische Hochschule à Vienne et de 1880 à 1882, il poursuit ses études à l'Université de Heidelberg. C'est là qu'en 1882 il soutient sa thèse de doctorat auprès de Robert W. Bunsen , inventeur du bec Bunsen.

Puis, il étudie chez A. Lieben à l'université de Vienne.

Il travaille comme industriel à partir de 1887.

Vers 1890, il met au point le bec Auer à partir du brûleur Bunsen surmonté d'un manchon à incandescence aux terres rares (cérium, thorium, yttrium), pour les réverbères d'éclairage urbain et les lampes à gaz, pétrole ou essence.

Il revend le brevet à plusieurs pays, et en 1892 le nom Auer[1] devient une marque française, fabriquant les "becs Auer".

De 1892 à 1896, il occupe le poste de président de la Société Autrichienne de l'Éclairage à Incandescence à Gaz.

En 1898, il parvient à remplacer le filament de carbone des lampes électriques par un filament métallique beaucoup plus lumineux et durable. En 1906, il met au point le filament osmium-tungstène.

En 1903, il invente la pierre à briquet qu'il diffuse en fondant la Treibacher Industrie AG.

Tout au long de sa vie, il a travaillé sur les terres rares, la spectroscopie, puis sur la séparation des éléments radioactifs.

Articles connexes

Notes et références

Liens externes

  • Portail de l’électricité et de l’électronique
  • Portail de la chimie
  • Portail de l'Autriche
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.