Carnets de Philippe Jaccottet

Les Carnets du poète Philippe Jaccottet sont à l'origine de plusieurs de ses œuvres, dont La Semaison, qui occupe une place essentielle dans son œuvre poétique. Ils sont présentés ci-dessous dans l'ordre de publication.

La Semaison

La Semaison, paru en mars 1984, regroupe les carnets écrits par Jaccottet entre 1954 et 1979. Les carnets 1954-1962 avaient été publiés chez Payot en 1963, à l'instar des carnets 1968-1975, sous le titre de Journées, en 1971. Comme les deux volumes suivants, La Semaison a pour épigraphe la définition du mot semaison dans le Littré : « dispersion naturelle des graines d'une plante ».

La Seconde Semaison

Suite directe de La Semaison, cet ouvrage, publié chez Gallimard en 1996, reprend des notes écrites de 1980 à 1994 ; les carnets de 1980 à 1984 avaient auparavant été publiés chez Fata Morgana sous le titre de Autres journées.

Carnets 1995-1998

Le statut de cet ouvrage, paru en mai 2001, est précisé par son sous-titre La Semaison, III.

Observations et autres notes anciennes (1947-1962)

Cet ouvrage, paru en septembre 1998, regroupe des notes que l'auteur n'avait pas intégré dans La Semaison, pour différentes raisons - par exemple, d'après lui, « des maladresses, des raideurs ou des emphases bien juvéniles »[1]. Plusieurs d'entre elles avaient toutefois paru dans des livres à tirage limité et, avec accord de Jaccottet, dans le volume Philippe Jaccottet : pages retrouvées... de Jean Pierre Vidal, qui les avait réunies. Ces notes composent une sorte de « prélude » à La Semaison[1].

Taches de soleil, ou d'ombre (notes sauvegardées, 1952-2005)

Ce dernier recueil de notes, publié aux éditions Le bruit du temps (dirigées par Antoine Jaccottet, le fils du poète) en mars 2013, comprend des notes que Jaccottet a décidé de publier, après les avoir délaissées lors du choix des textes à conserver dans les ouvrages précédents.

Annexes

Références

  1. « Note liminaire », Observations et autres notes anciennes

Bibliographie

Voir l'article général

Mémoire

Ouvrages

  • Ariane Lüthi, Pratique et poétique de la note chez Georges Perros et Philippe Jaccottet, Paris, Éditions du Sandre, , 402 p. (ISBN 978-2-35821-023-2)
  • Jean-Claude Mathieu, Philippe Jaccottet : l'évidence du simple et l'éclat de l'obscur, José Corti, coll. « Les essais », , 547 p. (ISBN 978-2-7143-0826-9), en particulier le Chapitre 9, « La note des carnets », p. 343-378.
  • Portail de la poésie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.