Ceinture verte de Bruxelles

La Ceinture verte de Bruxelles[1] (en néerlandais Groene Gordel) est la zone rurale autour de la Région de Bruxelles-Capitale et se compose de l'arrondissement de Hal-Vilvorde et de la partie ouest de l'arrondissement de Louvain. Cette région est divisée en quatre régions plus petites:

Le Pajottenland comprend les communes entre Asse et Hal, les Coutres brabançonnes comprennent les communes entre Opwijk et Zemst et le pays de la Dyle se situe entre Huldenberg et Boortmeerbeek. Les villes importantes dans ce domaine sont: Hal (Pajottenland), Vilvorde (Coutres brabançonnes) et Louvain (Pays de la Dyle).

Certaines définitions sont plus restrictives sur le nombre de communes incluses dans cette région et n'y incluent que les communes de la périphérie bruxelloise directe[1]. De plus, certains y incluent des communes wallonnes comme La Hulpe, Rixensart ou Waterloo[1].

Dimension politique

La création d'une région pour unir ces quatre sous-régions a une dimension politique[1]. Un des buts de cette création est de limiter l'expansion naturelle de Bruxelles et de sa fameuse tâche d'huile francophone[1]. La disparition de ces sous-régions pour une seule grand région autour de Bruxelles. ne s'est pas fait sans plaintes des habitants de celles-ci voulant garder leur spécificités[2].

Ce caractère politique est célébré chaque année par une course politico-cycliste : le gordel.

Voir aussi

Références

  1. Thierry Demey, La ceinture verte de Bruxelles, Bruxelles, Badeaux, , 576 p.
  2. « Tourisme Ediles communaux et habitants mobilisés : Le « Pajottenland » veut garder son nom », Le Soir, (lire en ligne)
  • Portail de Bruxelles
  • Portail du Brabant flamand
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.