Centre-ville - Croisette

Le Centre-ville - Croisette est l'un des dix quartiers de la ville de Cannes, ainsi dénommé car il comprend la partie du boulevard de la Croisette non comprise dans le quartier de la Pointe du même nom.

Centre-ville - Croisette

Vue du centre-ville, sans la Croisette, depuis Le Suquet, avec l'hôtel de ville au premier plan : la promenade de la Pantiero avec le toit du kiosque à musique, le Vieux-Port avec la gare maritime, le palais des festivals, la rue Notre-Dame débouchant sur le square Mérimée, la rue Bivouac-Napoléon débouchant sur les allées de la Liberté, la rue Félix-Faure se prolongeant par la rue d'Antibes, etc.
Administration
Pays France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Alpes-Maritimes
Ville Cannes
Canton Canton de Cannes-Centre
Géographie
Coordonnées 43° 33′ 14″ nord, 7° 01′ 19″ est
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Centre-ville - Croisette
Géolocalisation sur la carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur
Centre-ville - Croisette
Géolocalisation sur la carte : Alpes-Maritimes
Centre-ville - Croisette
Géolocalisation sur la carte : Cannes
Centre-ville - Croisette

    Géographie

    À partir du centre-ville, rayonnent à l'ouest, au nord et à l'est les autres quartiers de Cannes. Seuls les quartiers de La Croix-des-Gardes et de La Bocca à l'ouest de Cannes et des îles de Lérins au large de la baie de Cannes ne sont pas limitrophes.

    Le quartier du Centre-ville - Croisette est entouré à l'ouest par le quartier du Suquet délimité par la rue Louis-Blanc, au nord par les quartiers Riou - Petit Juas - Av. de Grasse, Carnot, Prado - République et Californie - Pézou délimités par l'avenue Bachaga-Saïd-Boualam, prolongée par le boulevard de la Première Division française libre (anciennement voie rapide), et à l'est par le quartier de la Pointe Croisette délimité par la rue Latour-Maubourg. Il est baigné au sud par la baie de Cannes longée par le boulevard de la Croisette[1].

    Histoire

    Urbanisme

    Avec le point névralgique que représente le palais des festivals et des congrès, la succession de palaces alignés le long du boulevard de la Croisette, la promenade et les plages qui le bordent, le quartier est le plus connu de Cannes. Au-delà de ce secteur touristique, le quartier est essentiellement commerçant et résidentiel. Il est, à l'arrière de la Croisette, traversé d'est en ouest par la rue d'Antibes, commerçante mais non piétonnière, qui suit le tracé de la mythique « nationale 7 », prolongée à l'ouest par la rue Félix-Faure qui borde, avec la promenade de la Pantiero, les allées de la Liberté, poumon vert accueillant le kiosque à musique et se prolongeant jusqu'au Suquet où se trouve l'hôtel de ville. Face au palais des festival, le square Mérimée est orné d'une statue du sculpteur Arthur Le Duc, La Reprise du vainqueur. Dans la rue Notre-Dame, débouchant sur le square Mérimée, est apposée une plaque commémorant le bivouac de Napoléon, qui a donné son nom à la rue Bivouac-Napoléon parallèle. À l'avant du palais des festivals se trouve le Casino Croisette. Sur la droite, lorsqu'on fait face au palais, se trouve la gare maritime, au droit du Vieux Port qui se prolonge le long de la Pantiero, l'autre côté de la rade se trouvant au Suquet. Également partagée avec le Suquet, la rue Meynadier qui longe dans ce quartier le marché Forville, descend vers la vieille ville depuis la rue du Maréchal-Joffre. C'est, avec ses rues adjacentes, un secteur piétonnier particulièrement animé. Au-dessous de la place du 18-juin, constituant le point autour duquel rayonnent les quartiers Riou - Petit Juas - Av. de Grasse avec l'avenue de Grasse, Carnot avec le boulevard du même nom et du centre-ville avec la voie rapide, se trouve la gare de Cannes. Si, à proximité de cette dernière, l'immense fresque représentant Jean Gabin domptant La Bête humaine n'existe plus, de nombreux murs peints en trompe-l'œil sur le thème du septième art continuent d'émailler des façades de la ville (notamment de ce quartier)[2].

    Transport

    Culture

    Protection du patrimoine

    Galerie

    Notes et références

    1. « Politique des quartiers », cannes.com
    2. (fr) « Les murs peints », sur cannes.com (consulté le .

    Voir aussi

    Articles connexes

    • Portail de l’architecture et de l’urbanisme
    • Portail de Cannes
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.