Centre-ville de Dijon

Le Centre historique de Dijon ou Centre-ville est le cœur de la ville de Dijon. Ce centre (ou « hypercentre ») historique, est délimité par les boulevards de style « haussmannien » reliant les six places principales (place Darcy, place Saint-Bernard, place de la République, place du Trente-Octobre, place Wilson et place du Premier-Mai), et les autres quartiers de la ville. Seul le centre est secteur sauvegardé.

Centre-ville de Dijon

Centre-ville de Dijon
Administration
Pays France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Ville Dijon
Démographie
Population 20 500 hab. (2013)
Coordonnées 47° 19′ nord, 5° 02′ est
Transport
Tramway    T   1  

   T   2  
Bus    L   3      L   4  

   L   5  

   L   6  

   B  18 

   B  11 

   B  12     B  20 

   F  40 
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Centre-ville de Dijon
Géolocalisation sur la carte : Dijon
Centre-ville de Dijon

    Centre-ville de Dijon
    Situation
    Coordonnées 47° 19′ nord, 5° 02′ est
    Pays
    Histoire
    Protection  Patrimoine mondial (2015, Climats du vignoble de Bourgogne)

    L'hypercentre de Dijon, peuplé d'environ 20500 habitants, est inscrit depuis le au patrimoine mondial de l'UNESCO[1].

    Description

    Le secteur nord du centre-ville est composé au sud d'une partie du secteur sauvegardé qui conserve la trace du prestigieux passé de Dijon. Dans cette partie de la ville sont regroupés de très nombreux équipements : le lycée Carnot, le conseil régional, le conseil général, la préfecture, la mairie. Les halles et leurs abords ont été récemment réaménagés et offrent un cadre de qualité au marché, mais aussi aux nombreuses activités économiques de l'hypercentre.

    Le secteur sud du centre-ville, qui est également secteur sauvegardé, constitue l'hypercentre de Dijon où sont concentrés de très nombreux commerces, services et emplois. Au centre du périmètre, on devine encore les traces du castrum[2]. La partie Est, plus récente, s'est développée au XIXe siècle lors du débastionnement (boulevard Carnot). Plusieurs monuments historiques ont, au cours de ce siècle, été réaffectés et sont devenus le siège d'administrations (Palais des Etats : mairie, Musée des beaux-arts de Dijon, l'Église Saint-Étienne de Dijon: Cci, cité Dampierre, etc). Cette réutilisation permet d'assurer la pérennité de ces monuments, mais surtout de maintenir en centre-ville la diversité des fonctions urbaines nécessaires au dynamisme de la capitale régionale et de son agglomération[3].

    Galerie

    Notes et références

    • Portail de l’architecture et de l’urbanisme
    • Portail du patrimoine mondial
    • Portail de Dijon
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.